Les probiotiques, ces bonnes bactéries intestinales essentielles à notre bonne immunité.

Écrit par Sandra Cascio

Sommaire :

    Les probiotiques sont essentiels pour votre bien-être

    Les probiotiques (du grec : « pour la vie ») sont des suppléments alimentaires microbiens vivants (Lactobacillus rhamnosus, Bifidobacterium lactis…) qui améliorent notre équilibre microbien intestinal. Ils auraient un impact positif sur la santé humaine, car ils préviendraient la diarrhée, les allergies alimentaires ou stimuleraient le système immunitaire. Ils contreraient également les effets négatifs des antibiotiques et joueraient un rôle important contre l’inflammation intestinale

    Récemment, on a mis en évidence dans une étude expérimentale chez les souris, un lien entre la microflore intestinale et le stress, l’anxiété ou la tendance dépressive. Le lien est assuré par le système neuroendocrinien. Cependant, des souris en proie à un de ces états et supplémentées avec le probiotique Lactobacillus rhamnosus, ont une diminution de leur état de stress, anxiété ou tendance dépressive avec renforcement de la confiance en soi. Cet effet a été mis en évidence par une moindre crainte à nager plus longtemps. La raison? Il est fort probable que ce soit dû aux récepteurs gamma-aminobutyriques davantages exprimés chez ces souris.

    Ces probiotiques sont des microorganismes vivants représentés par des souches spécifiques de bactéries qui jouent leurs rôles bienfaiteurs pour autant qu’elles soient consommées en quantité suffisante. Cette définition officielle émane de l’OMS, Office Mondial de la Santé, en 2001.

    Le geste simple pour maintenir sa santé optimale réside dans la prévention : celui des choix pertinents « de ce que nous mangeons » et « du comment nous les associons », et celui, de « conserver cette si belle symbiose avec les microorganismes » bienfaisants qui nous habitent.– Sans ce geste, nous sommes loin d’être en harmonie avec nous-mêmes, de nous respecter.

    Pour vous rendre compte de l’étendue des bienfaits des probiotiques sur l’intestin, nous vous conseillons le livre du Dr Georges MOUTON « Ecosystème intestinal & santé optimale ». Un livre passionnant qui vous permettra de comprendre que « quand l’intestin va, tout va », et vous donnera les moyens de prendre soin de ce « 2ème cerveau » abritant plus de 100 000 milliards de micro-organismes de plus de 400 espèces différentes.

    Il est bien connu que certaines bactéries comme les Escherichia coli synthétisent la vitamine K et certaines vitamines B au niveau de notre gros intestin, par la suite, ces vitamines rejoignent le flux sanguin, et ensuite, les cellules. Certains labos proposent des probiotiques efficaces à découvrir en cliquant-ici.

    Beaucoup de maladies sont le résultat de la cassure de cette harmonieuse symbiose en dysbiose. Dys pour malformation bios pour vie signe que la flore a perdu son harmonieuse constitution, dès lors, nous souffrons de maladies appelées opportunistes, c’est-à-dire de maladies résultant de germes habituellement inoffensifs qui deviennent dangereux.

    Quand les défenses naturelles sont très affaiblies, les microorganismes habituellement peu agressifs le deviennent. Les bactéries E. coli sont inoffensives aussi longtemps qu’elles restent au niveau du gros intestin. Si, pour des raisons diverses (microbiennes, nutritionnelles, psychosomatiques), elles migrent vers d’autres parties du corps telles que poumons, vessie, moelle épinière, au niveau des blessures, il en résulte des infections du tractus urinaire, des infections pulmonaires, des troubles du système nerveux, des méningites, des perturbations du système de défenses naturelles, ou des abcès. Par conséquent, la symbiose disqualifiée est prise au piège d’un parasite voire plusieurs !

    Entretien de cet écosystème

    Dans un premier temps, il y a lieu de se débarrasser des microbes dérangeants. Après quoi, c’est le deuxième temps crucial d’ensemencer grâce aux symbiotiques (prébiotiques + probiotiques). Pour terminer sur le troisième temps de la réparation des cellules intestinales.

    Nourrir le microbiote intestinal

    Il est bien connu que 80 à 85 % des défenses naturelles sont concentrées au niveau de l’intestin. Ce système de défense est merveilleusement organisé par des cellules qui nous protègent tels que les lymphocytes, les neutrophiles et les macrophages. Ces défenseurs vont jouer le rôle d’éboueurs en éliminant les toxines, les débris cellulaires, les intrus malvenus, jouant ainsi, le rôle de réparateurs des tissus infectés et enflammés. Les bactéries de notre microbiote intestinal normal constituent le tissu lymphoïde de la paroi intestinale contribuant à la production de lymphocytes, et d’immunoglobulines. Les IgAs sont versées dans les fluides corporels. Elles protègent toutes nos muqueuses contre les agressions bactériennes, virales, mycosiques, etc. qui arrivent dans notre tractus digestif via l’alimentation et les boissons. Les bifidobactéries logées dans le colon sécrètent un dipeptide, Muramyl, qui active certaines cellules de notre système de défense. La flore intestinale sécrète aussi des substances qui nous permettent de lutter efficacement contre les virus, telles que cytokines, interférons, etc. Dans les cas où la flore est en mauvais état de marche, les virus venant du milieu extérieur ou de la vaccination subsistent dans l’organisme.

    Ensemencez votre intestin avec des probiotiques.

    Les probiotiques et les prébiotiques sont nos partenaires de santé (défense contre les pathogènes, apport de nutriments…).

    Il est crucial que vous portiez votre choix sur des probiotiques représentatifs de nos microbiotes intestinaux afin de conserver l’équilibre des écosystèmes normalement constitués. Choisir « du représentatif » signifie que les bactéries font partie des familles bactériennes dominantes au sein de l’écosystème normal (l’intestin). Pour conserver les bienfaits de l’écosystème intestinal, vous veillerez à ce qu’il y ait dans le sachet des Lactobacilles et des Bifidobactéries, et minimum 1 milliard de bactéries arrivées à destination, dans votre iléon.

    L’efficacité des probiotiques est-elle vérifiée pour tous?


    Comment choisir les probiotiques les plus performants?

    Tous les concepteurs de probiotiques vous le diront : pour qu’un probiotique ait une action positive sur l’intestin, il faut minimum 1 milliard de micro-organismes vivants et actifs au niveau de l’iléon, 3eme partie de l’intestin grêle.

    Pas si simple, car les conditions de stockage (variation de température, humidité,…) détruisent une grande quantité de probiotiques et une fois ingérés oralement, une grande quantité est éliminé tout au long du tube digestif: ils doivent affronter l’acidité des sucs gastriques (suc pancréatique, suc gastrique), la digestion par la bile et les protéases…

    C’est sur base de cette réalité que des scientifiques ont imaginé la technologie Intelicaps®. Une micro-capsule végétale (une algue) qui protège les probiotiques et les déverse 100% vivants et 100% actifs dans l’iléon.

    Pour vérifier l’efficacité de leur probiotiques micro-encapsulés dans la technologie Intelicaps®, ils ont réalisé le test SHIME, pour comparer les résultats avec d’autres probiotiques lyophilisés habituels.

    Qu’es-ce que le test SHIME? A quoi sert-il? 

    Le test SHIME (Simulator of Human Intestinal Microbial Ecosystem) est un simulateur de l’écosystème microbien intestinal humain. Cette méthode, sous éprouvettes, mime parfaitement notre système digestif et permet de vérifier la quantité de bactéries intactes qui peuvent survivre aux conditions gastriques pour finalement jouer leurs rôles bénéfiques au niveau de l’iléon.

    La technologie Intelicaps®, pour des probiotiques 100 à 1000 fois plus actif et performant que les probiotiques lyophilisés habituels !

    Deux expériences différentes ont été réalisées, chez des probiotiques avec ou sans la technologie Intelicaps®.

    1) L’une mimait le système digestif d’une personne à jeun (pH 1,5 à 2).
    2) L’autre expérience représentait un système digestif après un repas (pH 4 à 5).

    Dans les 2 cas, le système digestif était parfaitement représenté :
    - l’estomac avec son pH, ses enzymes (pepsinogène) et son microbiote spécifique

    - l’iléon avec son pH, ses enzymes pancréatiques (trypsine, chymotrypsinogène), la bile et son microbiote.

    La durée de séjour des bonnes bactéries dans les différentes parties du tube digestif est respectée et le nombre de probiotiques est comptabilisé à différents temps le long du système digestif (après 0 min, 30 min, 60 min, 90 min (estomac), 180 min).

    Résultats :

    La technologie Intelicaps® permet une protection et puissance augmentées par facteur 100 à 1000 par rapport aux autres types de probiotiques lyophilisés.
    Minimum 90 % des probiotiques sont préservés pour maximum 10 % avec un encapsulage de l’ancienne génération ! 

    La microcapsule INTELICAPS® joue parfaitement son rôle 100 % protecteur qui manque terriblement aux produits actuels.
    La micro-capsule s’ouvre à pH 6 dans l’iléon où sont attendues 100% des bactéries parfaitement vivantes et actives !

    Pour les probiotiques habituels, sans la technologie Intelicaps®, les résultats sont meilleurs lorsqu’ils sont ingérés après les repas, mais bien insuffisants. Vous avez 10% de plus de probiotiques vivants et actifs que lors d’une ingestion à jeun. Cependant, une fois de plus, le nombre de probiotiques n’atteint pas le minimum de 1 milliard de probiotiques.

    Dans le cas du des probiotiques bénéficiant de la microcapsule INTELICAPS®, les résultats sont tout aussi performants que lors d’une prise à jeun.

    Pour les les probiotiques bénéficiant de la microcapsule INTELICAPS®, peu importe le moment de prise du probiotique, dans les 2 cas, il y a 4 fois plus de probiotiques que la dose minimale nécessaire. Ces probiotiques sont 100 à 1000 fois plus actifs et plus performants que les probiotiques habituels. Ils pourront jouer leurs rôles bénéfiques pour rééquilibrer la flore intestinale après une antibiothérapie, pour soutenir la digestion et contribuer au confort intestinal et donc, à votre bien-être quotidien. Par contre, pour les probiotiques habituels, que ce soit à jeun ou après le repas, il y a minimum 100x moins de probiotiques, et donc une activité trop faible et sans effet sur l’intestin.

    Lors de votre prochain achat de probiotiques, assurez-vous que votre encapsulage transportera au minimum 1 milliard de probiotiques vivants et actifs au niveau de votre iléon.
    Pour cela, choisissez la micro-capsule qui protège les probiotiques !