Medicatrix https://www.medicatrix.be Editions marco pietteur SPRLU Wed, 11 Jul 2018 11:34:22 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.7 Camu Camu : le roi de la vitamine C https://www.medicatrix.be/camu-camu-le-roi-de-la-vitamine-c/ Wed, 11 Jul 2018 11:30:42 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26542 Le Camu Camu est un fruit, en forme de baie, peu connu dans nos contrées européennes. Il pousse notamment dans la forêt amazonienne où il est récolté et consommé par...

The post Camu Camu : le roi de la vitamine C appeared first on Medicatrix.

]]>
Le Camu Camu est un fruit, en forme de baie, peu connu dans nos contrées européennes. Il pousse notamment dans la forêt amazonienne où il est récolté et consommé par les habitants de cette région.

« Camu » signifie « eau abondante » dans l’ancien langage Tanio (du peuple indigène caribéen dont on croit qu’il peuplait la forêt amazonienne au Brésil et au Pérou). Camu Camu signifie que le fruit provient de surfaces inondées ou sous eau, mais certainement pas d’une terre. Son goût très acidulé suite à sa richesse en vitamine C explique son absence des rayons des supermarchés en France ou Belgique.

Par contre, il est tout a fait possible de se le procurer sous forme de complément alimentaire. Le Camu Camu de chez NATURAMedicatrix provient d’une rivière de la forêt amazonienne. Il est récolté par les indigènes, puis laissé séché pour le transformer en une poudre extrêmement riche en vitamine C. Il suffit de consommer, en plusieurs prises sur la journée, un total d’1/2 cuillère à café, et cela vous apportera déjà 180 mg de vitamine C  !

Favoriser le Camu Camu à l’état sauvage  !

Camu CamuRemarquez bien que nous conseillons la consommation de vitamine C plusieurs fois par jour. Cela permet de favoriser une meilleure assimilation  !
Par ailleurs, nous conseillons dans la plupart des cas une consommation de fruits bio. Cependant, le cas du Camu Camu constitue une exception. Pour le Camu Camu, nous conseillons plutôt de le choisir pour son lieu de production. Opter pour un Camu Camu qui provient de la forêt amazonienne et récolté par les indigènes (vous contribuerez à faire fonctionner l’économie dans ces pays pauvres). Les Camu Camu bio sont cultivés dans de petites parcelles et champs à des fins de certification biologique, mais cette pratique n’est ni habituelle, ni adéquate pour ce fruit, puisque cela ne produira pas les mêmes résultats en terme de rendement, qualité nutritionnelle et de caractéristiques du fruit.

Les super fruits riche en vitamine C naturelle ?

La vitamine C, vous en trouvez dans la plupart des fruits, mais en des concentrations qui peuvent varier du simple ou double, voire plus.

Voyons dans le tableau ci-dessous les teneurs en vitamine C de différents fruits.

Comparatif du taux de vitamine C contenus dans des fruits
Pour 100g de fruit entier
Camu camu de 2400 à 3000 mg
Acérola de 1000 à 2000 mg
Cassis 200 mg
Kiwi 80 mg
Citron 65 mg
Papaye 60 mg
Orange de 55 à 60 mg

Nous remarquons que le Camu Camu est le roi des fruits en ce qui concerne la teneur en vitamine C  !
Il est jusqu’à 3x plus concentré que l’acérola (fruit connu pour sa forte concentration naturelle en vitamine C), jusqu’à 15x plus que le cassis et jusqu’à ± 40x plus que le kiwi, le citron, la papaye ou l’orange  !

15 bienfaits de la vitamine C pour votre santé  !

Les bienfaits de la vitamine C pour la santé sont connus des professionnels de la santé et validés au niveau européen par les experts scientifiques. Ceux-ci lui octroient d’ailleurs les 15 bienfaits suivants pour la santé :

  1. fonctionnement normal du système immunitaire pendant et après un exercice physique intense

La formation normale de collagène pour assurer le fonctionnement normal

  1. des vaisseaux sanguins
  2. des os
  3. des cartilages
  4. des gencives
  5. de la peau
  6. des dents

La vitamine C favorise également :

  1. un métabolisme énergétique normal
  2. le fonctionnement normal du système nerveux
  3. des fonctions psychologiques normales
  4. le fonctionnement normal du système immunitaire
  5. le protection des cellules contre le stress oxydant
  6. la réduction de la fatigue
  7. la régénération de la forme réduite de la vitamine E
  8. l’absorption de fer

Quand et pourquoi consommer de la vitamine C ?

  • Lorsque vous êtes fatigué
    • surcharge de travail importante au boulot,
    • la routine quotidienne avec ses multiples tâches,
    • une activité physique ou sportive intense…
  • En cas de carence en fer (anémie).
  • Lorsque vos articulations sont douloureuses (arthrose, arthrite…). La vitamine C nourrit votre cartilage et vos os  !
  • Votre dentition et vos gencives sont fragiles (carries fréquentes, gencives qui saignent).
  • En hiver ou lors d’une période de stress accru, car votre immunité est affaiblie. La vitamine C lui donne un coup de boost  !
  • Votre peau est fragilisée, sèche et des rides apparaissent. L’effet antioxydant de la vitamine C la protège au quotidien.
  • Lorsque vous prenez de l’aspirine, car ce médicament élimine autant de vitamine C que de concentration d’acétylsalicylique qu’il contient. Par exemple, s’il contient 300 mg d’acétylsalicylique, il dépensera 300 mg de vitamine C dans votre organisme. Il faudra alors consommer 300 mg de vitamine C pour compenser cette perte (étaler les prises sur la journée comme nous le verrons plus bas).

Acheter Camu Camu sur NATURAMedicatrix

The post Camu Camu : le roi de la vitamine C appeared first on Medicatrix.

]]>
L’endométriose : définition, causes et symptômes https://www.medicatrix.be/endometriose-definition-causes-symptomes/ Thu, 21 Jun 2018 11:30:35 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26512 1 femme sur 10 en âge de procréer est touchée par cette maladie gynécologique chronique : l’endométriose. Une grande partie de ces femmes l’ignore car cette maladie est ‘mystérieuse’ pour la...

The post L’endométriose : définition, causes et symptômes appeared first on Medicatrix.

]]>
1 femme sur 10 en âge de procréer est touchée par cette maladie gynécologique chronique : l’endométriose. Une grande partie de ces femmes l’ignore car cette maladie est ‘mystérieuse’ pour la science et donc, mal diagnostiquée. Parfois même, ses conséquences sur le bien-être des femmes et pour le désir d’enfant d’un couple sont sous-estimées par le corps médical.

Qu’est-ce que l’endométriose?

Elle se caractérise par la prolifération de l’endomètre dans des endroits où il ne devrait pas le faire (ovaires, bassin, abdomen,…). A la longue, des adhérences, des lésions ou des kystes peuvent apparaître.

Cette maladie peut être « silencieuse », c’est-à-dire qu’aucune douleur n’est ressentie par les femmes qui en sont touchées, mais des difficultés pour concevoir un enfant et des problèmes de fertilité dévoileront la maladie lorsque des analyses poussées l’auront mise en évidence.

Pour d’autres femmes, des douleurs sont ressenties de manière cyclique (à l’arrivée des règles), voire de manière chronique. Ces douleurs sont liées à l’inflammation qu’engendre cette problématique.

La maladie est progressive et évolue dans le temps, c’est pourquoi différents stades la caractérisent (du stade 1 : minime au stade 4 : sévère). Cependant, le stade de la maladie ne reflète pas l’intensité des douleurs ressenties, qui dépendra plutôt de la localisation des îlots (à proximité de nerfs) ou des substances libérées par les lésions.

Les symptômes et plaintes liés à l’endométriose

Cette liste est non exhaustive et pour certaines femmes, aucun symptôme ne sera ressenti, ce qui retardera le diagnostique de la maladie avec les conséquences que cela peut avoir pour un couple qui désir avoir un enfant (40% des femmes avec endométriose sont infertiles).

Généralement, les symptômes sont cycliques et accentuées par les menstruations (influencés par les variations hormonales). En effet, les îlots de tissus implantés en dehors de l’endomètre, saignent chaque mois au moment des règles. Il en résulte une inflammation importante. Le complément alimentaire Endoway peut aider à diminuer ces douleurs inflammatoires par l’utilisation de plantes aux effets anti-inflammatoires et qui régulent la production d’hormones (plus d’informations dans l’article du diététicien nutritionniste Fabien Piasco).

Les symptômes :

  • Pour la majorité des femmes, le symptôme le plus fréquemment retrouvé est lié à la douleur, plus ou moins importante, qui peut empêcher toute activité lors des crises intenses.
  • Des règles douloureuses et/ou abondantes
  • Des douleurs pelviennes plus ou moins intenses, accentuées quelques jours avant les règles et diminuées après celles-ci.
  • Des douleurs au niveau des lombaires
  • Des rapports sexuels douloureux, surtout lorsque ceux-ci sont profonds.
  • Des troubles digestifs : constipation, diarrhée, douleurs et saignements dans les selles.
  • Des troubles urinaires : brûlures ou saignement à la miction
  • Une infertilité (des îlots d’endomètre peuvent gêner l’ovulation et d’autres études constatent une augmentation de 10% du risque de fausse couche chez les femmes atteintes d’endométriose).
  • Une fatigue chronique

Même si ces symptômes ne sont pas spécifiques de la maladie, si vous vous reconnaissez dans certains d’entre eux, il serait intéressant de demander l’avis de votre médecin.

A notre connaissance, un seul complément alimentaire a été mis au point dans le but de diminuer les douleurs liées à l’endométriose. Sa formulation est expliquée dans l’article de Fabien Piasco.

Dans le prochain article, nous verrons les hypothèses qui expliquent l’origine de la maladie et quelles femmes sont plus à risque de la développer. Nous verrons aussi comment le diagnostic de la maladie se fait ainsi que les traitements proposés pour la soigner actuellement.

The post L’endométriose : définition, causes et symptômes appeared first on Medicatrix.

]]>
Que faire contre les crampes musculaires aux jambes ? https://www.medicatrix.be/eviter-les-crampes-musculaires/ Tue, 12 Jun 2018 07:00:54 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26483 Les crampes musculaires peuvent être un véritable calvaire, et les pires sont les crampes nocturnes à la jambe qui vous surprennent pendant votre sommeil. Les gens souffrent habituellement de crampes...

The post Que faire contre les crampes musculaires aux jambes ? appeared first on Medicatrix.

]]>
Les crampes musculaires peuvent être un véritable calvaire, et les pires sont les crampes nocturnes à la jambe qui vous surprennent pendant votre sommeil. Les gens souffrent habituellement de crampes aux jambes, précisément dans les mollets et les muscles ischio-jambiers, mais il arrive souvent qu’elles surviennent aussi dans d’autres muscles. Bien qu’il puisse sembler que ces crampes musculaires viennent de nulle part, il existe un lien évident entre crampes, quantité d’activités physiques et manque de mouvement.

Les crampes musculaires sont l’un des signes les plus courants de la carence en magnésium dans votre organisme.

Les crampes musculaires

Les crampes musculaires sont causées par la contraction involontaire du muscle. Le muscle devient rigide en se contractant fortement, et une masse durcie se forme dans cette partie désormais douloureuse de votre corps: le muscle contracté lui-même.
Les crampes musculaires ne surviennent généralement pas sans raison. Le muscle peut-être soit tendu, fatigué ou en tension excessive. La raison sous-jacente est la déshydratation, la carence en calcium, magnésium ou d’un autre type d’électrolyte.
L’un des nombreux éléments requis pour la fonction musculaire sont les minéraux, qui requièrent un milieu correctement hydratés afin de donner leurs meilleurs effets.
Rassurez-vous, dans la plupart des cas, les crampes musculaires ne sont pas des signes avant-coureur d’une pathologie grave.

Les personnes âgées de plus de 65 ans ont plus de risques de souffrir de crampes musculaires fréquentes. L’alcoolisme, l’hypothyroïdie et le diabète sont d’autres facteurs qui peuvent contribuer à l’apparition de crampes musculaires.

Bien que les crampes musculaires ne vous avertissent pas de problèmes de santé, dans le cas où elles deviennent un fardeau répétitif et douloureux, vous devriez consulter votre médecin.

Il existe plusieurs remèdes qui peuvent être appliqués pour soulager la douleur et se débarrasser des crampes musculaires. Comment traiter les crampes musculaires? L’utilisation du magnésium est recommandée par la plupart des médecins.

Outre ses bienfaits généraux pour la santé en matière des crampes musculaires, le magnésium est fréquemment utilisé comme un moyen de traiter le spasme musculaire pendant la grossesse. Pendant la grossesse, vous devriez toujours consulter votre médecin avant d’ajouter des suppléments à votre régime alimentaire.

En cas de spasmes musculaires réguliers, vérifiez s’ils sont causés par une maladie grave. Si ce n’est pas le cas, l’augmentation de la dose journalière du magnésium peut être une bonne solution au problème. Les noix sont l’une des nombreuses sources alimentaires qui fournissent à l’organisme la quantité nécessaire de magnésium.

Le magnésium est un minéral essentiel. Tous vos organes (y compris l’os, la production de protéines et d’acide gras) ont besoin de magnésium pour leur fonctionnement correct. Le magnésium est également un élément crucial pour activer les vitamines B,  D, la sécrétion d’insuline, pour relâcher les muscles et réguler les taux de calcium. Le magnésium est indispensable si vous voulez rester en bonne santé. Les complications et les problèmes graves de santé causés par les maladies cardiaques et rénales, le diabète, les troubles de l’absorption, l’hypertension et d’autres maladies ont un impact négatif sur le niveau de magnésium dans nos cellules.

Un niveau élevé de sécrétion d’urine signifie que le risque d’un niveau insuffisant de magnésium augmente. La consommation de diurétiques et un excès d’alcool et de caféine font partie des causes d’un niveau élevé de sécrétion d’urine. Des crampes musculaires, une perte d’appétit, des nausées, la dépression, de l’anxiété et même des problèmes cardiaques peuvent se produire s’il y a un manque de magnésium. Les symptômes peuvent dépendre de la gravité de la carence en magnésium.

L’étirement musculaire et le magnésium: un duo dynamique

En cas de crampes musculaires, évitez d’exercer une pression soudaine sur les muscles. Au lieu de cela, étirez lentement et soigneusement le muscle contracté, et maintenez cette position. Masser le muscle peut également aider pendant ou après les étirements, ou encore essayez de faire un massage sur la région endolorie.

Une autre solution efficace consiste à pulvériser l’huile DERMAGNESIUM sur la crampe. L’huile DERMAGNESIUM est un complément topique qui est rapidement absorbé par la peau en à peine quelques minutes. Il possède un effet apaisant sur les muscles contractés. L’application du produit provoquera le relâchement  très rapide des muscles contractés.

Le magnésium et l’hypertension artérielle

Le magnésium s’est avéré une arme efficace dans la lutte contre l’hypertension artérielle. Des études ont montré qu’il existe un lien entre l’hypertension artérielle et le magnésium. Des scientifiques hawaïens ont découvert qu’il existe un lien entre la consommation d’aliments riches en magnésium et l’hypertension artérielle.

Une autre étude d’une cohorte de plusieurs dizaines de milliers de femmes indique qu’une consommation quotidienne de moins de 200 mg de magnésium par jour favorise le risque d’hypertension artérielle. Toujours chez les femmes, une dose journalière de 300 mg de magnésium s’est toutefois avéré réduire le risque d’hypertension artérielle.

La consommation de magnésium par des personnes âgées de PLUS de 60 ans: pour parer à un risque accru

Les personnes de cette tranche d’âge ont des habitudes alimentaires qui tendent à exclure le magnésium, ou du moins elles sont moins susceptibles de consommer suffisamment d’aliments riches en magnésium pour garantir une bonne santé. Les personnes âgées prennent souvent des médicaments sur ordonnance, ce qui peut avoir un impact négatif sur leur taux de magnésium. La perte d’appétit est un autre facteur qui peut être au cœur du problème, de même qu’une perte d’odorat et de goût. Le magnésium qui pénètre per os dans l’organisme a moins de chances d’être absorbé par le système gastro-intestinal, car avec l’âge, les intestins perdent leur capacité à absorber le magnésium. Il en résulte que le magnésium finit par quitter nos cellules par l’urine au lieu d’être effectivement utilisé par notre organisme.


Huile de magnésium naturel


Connaissez-vous l’huile de magnésium topique ?
Pensez-vous être en carence de magnésium ou voulez-vous savoir si vous l’êtes ? Découvrez les symptômes d’une carence en magnésium.

The post Que faire contre les crampes musculaires aux jambes ? appeared first on Medicatrix.

]]>
6 symptômes d’une carence en magnésium https://www.medicatrix.be/carence-en-magnesium-6-symptomes/ Tue, 05 Jun 2018 11:04:08 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26479 Avez-vous une carence en magnésium ? Les analyses sanguines pour doser le magnésium ne reflètent pas forcément la quantité de magnésium dans notre corps. Seulement 1% du magnésium est contenu dans...

The post 6 symptômes d’une carence en magnésium appeared first on Medicatrix.

]]>
Avez-vous une carence en magnésium ?

Les analyses sanguines pour doser le magnésium ne reflètent pas forcément la quantité de magnésium dans notre corps. Seulement 1% du magnésium est contenu dans le sang, alors que 0,3% se trouve dans le sérum (liquide sanguin débarrassé de ses cellules et protéines de coagulation après centrifugation).

Le dosage du magnésium au niveau des érythrocytes (dans les cellules) est une meilleure solution, mais la probabilité d’une carence en magnésium dans l’organisme est très élevée si les symptômes suivants se manifestent:

1. Souffrez-vous de crampes et douleurs musculaires ?

Ces deux symptômes sont parmi les signes les plus courants d’une carence en magnésium. Si l’équilibre entre le magnésium et le calcium est perturbé, il peut entraîner une augmentation du calcium dans les vaisseaux sanguins et les muscles. Il en résulte une phlébosclérose (parois des vaisseaux sanguins durcies) et des muscles raides et moins souples.

 2. Souffrez-vous d’insomnie ?

Une des causes de l’insomnie peut être le manque de magnésium dans le cerveau. Le calcium active les récepteurs NMDA des cellules nerveuses, tandis que le magnésium a un effet contraire. En l’absence de la quantité nécessaire de magnésium, les récepteurs NMDA deviennent hyperactivés, ce qui entraîne une suractivité de la fonction cérébrale.

3. Souffrez-vous d’hypertension (hypertension artérielle) ?

L’hypertension est un problème largement répandu auprès de la population, ce qui en fait un domaine fréquemment étudié et notamment en ce qui concerne les effets negatives d’une carence en magnésium dans ce cadre. L’hypertension artérielle est une maladie provoquée par phlébosclérose. Lorsque les parois des vaisseaux sanguins se rétrécissent, le cœur ne peut pas pomper suffisamment de sang pour toutes les parties du corps. L’engourdissement est un symptôme courant.

Trop de calcium combiné à des niveaux inadéquats de magnésium provoque l’accumulation de calcium sur les parois des vaisseaux sanguins. Le sang dans les vaisseaux circule difficilement et les vaisseaux sanguins perdent de leur flexibilité. Ces 2 conséquences entraînent une hypertension artérielle.

4. Avez-vous des problèmes hormonaux ?

Chez les femmes, plus les taux d’œstrogènes et de progestérone sont élevés, plus le taux de magnésium dans l’organisme est faible. C’est une problématique courante connue chez les femmes enceintes, ou pendant les cycles menstruels. C’est la raison pour laquelle les femmes souffrent plus souvent de crampes (aux mollets par exemple) que les hommes. La terrible envie de chocolat est un autre effet et il est prouvé que le chocolat est riche en magnésium.

5. Êtes-vous souvent fatigué ?

L’ATP (adénosine-triphosphate) est un nucléotide qui fournit l’énergie chimique nécessaire au fonctionnement des cellules de notre corps. En l’absence de magnésium, la production d’énergie ne peut pas démarrer et les cellules n’ont pas assez d’énergie pour fonctionner correctement. Ce manque d’énergie cellulaire conduit à un sentiment général de fatigue et d’angoisse.

6. Souffrez-vous d’ostéoporose ?

La conception erronée suivante est très fréquente: le calcium joue le rôle principal et le plus important dans la préservation de la santé des os. Des études récentes ont signalé que le magnésium est au moins aussi important (ou même plus important) pour la solidité des os que le calcium.

Le calcium a besoin de vitamine D pour s’intégrer dans les os, mais sans le magnésium, notre corps ne peut pas produire la vitamine D! Outre son rôle dans la production de vitamine D, le magnésium stimule également la production de l’hormone calcitonine au niveau de la glande thyroïde. La calcitonine a besoin de magnésium pour guider le calcium vers les os et éviter son dépôt dans les autres tissus (vaisseaux sanguins…). En l’absence de niveaux suffisants de magnésium, l’ostéoporose peut se développer.

Les facteurs qui diminuent les niveaux de magnésium

Notre mode de vie et nos habitudes alimentaires peuvent nous renseigner sur les niveaux de magnésium dans notre organisme.

Si vous répondez « oui » à l’une des questions suivantes, vous risquez d’avoir un faible taux de magnésium en raison de vos habitudes alimentaires.

1. Consommez-vous régulièrement des boissons gazeuses ?

Les boissons gazeuses ont tendance à contenir des phosphates. Dans le tube digestif, le phosphate forme une liaison avec le magnésium et, par conséquent, l’organisme ne peut plus l’absorber. La consommation de boissons gazeuses avec des repas riches en magnésium annule les bienfaits de l’alimentation saine. Le magnésium s’évacue du corps à cause des boissons gazeuses.

2. Consommez-vous régulièrement des patisseries, des gateaux, des friandises, des bonbons, ou d’autres aliments sucrés ?

Les sucres raffinés ne contiennent pas une seule goutte de magnésium. En effet, le sucre raffiné est fabriqué à partir de la canne à sucre. Lors de la production de la canne à sucre, la mélasse en est chimiquement éliminée. Pourtant, 100 g de mélasse contient environ 242 mg de magnésium, et son élimination engendre une disparition totale du magnésium dans le sucre raffiné. De plus, celui-ci stimule également la sécrétion (l’élimination) de magnésium au niveau des reins.

3. Avez-vous un mode de vie stressant ou avez-vous récemment subi une chirurgie ou d’autres interventions médicales ?

Le stress peut induire une carence en magnésium et le manque de magnésium tend à induire le stress. C’est un cercle vicieux qui induit un état de stress important et omniprésent.

4. Buvez-vous quotidiennement du cafe, du the ou d’autres boissons contenant de la caféine ?

Les reins sont responsables de la régulation du niveau de magnésium dans notre organisme. Les reins sécrètent (éliminent) l’excès de minéraux, y compris le magnésium. La caféine induit la sécrétion de magnésium indépendamment des besoins réels du corps. Elle engendre donc une élimination exagérée du magnésium!

5. Prenez-vous des diurétiques, des médicaments pour le cœur, contre l’asthme, des contraceptifs ou des substituts d’œstrogènes ?

Il a été prouvé que certains médicaments diminuent le niveau de magnésium dans l’organisme en stimulant l’excrétion rénale de magnésium.

6. Buvez-vous régulièrement plus de 7 verres de boissons alcoolisées ?

L’alcool présente les mêmes effets que les diurétiques sur le niveau de magnésium dans l’organisme: ils stimulent tous deux la sécrétion de magnésium par les reins. Les résultats d’une étude ont montré que 30% des personnes ayant des tendances alcooliques ont des niveaux insuffisants de magnésium, car l’alcool diminue la quantité de magnésium disponible pour les cellules.

7. Prenez-vous des suppléments de calcium qui ne contiennent pas de magnésium ?

La supplementation en magnésium améliore la capacité de l’organisme à utiliser le calcium. Il est conseillé d’avoir une supplementation en calcium et en magnésium avec un rapport de 3 pour 2.


Si vous avez répondu « oui » à l’une des questions et que vous avez plus de 55 ans :

Passé la cinquantaine, les personnes sont plus sensibles aux faibles niveaux de magnésium. Le vieillissement, les maladies et le stress engendrent un besoin accru de ce minéral. De plus, le régime alimentaire de ces personnes est souvent moins riche en magnésium.

Si vous avez répondu « oui » à l’une des questions :

Une supplementation en magnésium pendant 1 mois, 3 à 4 fois par an serait conseillée.


Huile de magnésium naturel


Connaissez-vous l’huile de magnésium topique ?
Eviter les crampes musculaires, comment faire ?

The post 6 symptômes d’une carence en magnésium appeared first on Medicatrix.

]]>
Qu’est-ce que l’huile de magnésium topique ? https://www.medicatrix.be/huile-de-magnesium-topique/ Tue, 29 May 2018 07:00:05 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26477 Contrairement à de nombreux autres suppléments de magnésium, l’huile de magnésium de l’ancienne Zechstein Sea est un supplément de magnésium transdermique avec de nombreuses qualités formidables. L’huile de magnésium est...

The post Qu’est-ce que l’huile de magnésium topique ? appeared first on Medicatrix.

]]>
Contrairement à de nombreux autres suppléments de magnésium, l’huile de magnésium de l’ancienne Zechstein Sea est un supplément de magnésium transdermique avec de nombreuses qualités formidables. L’huile de magnésium est appliquée directement sur la peau où elle est absorbée.

Comment l’absorption transdermique agit-elle ?

La peau humaine ressemble à celle d’une épaisse couche de tissu. À première vue, elle apparaît comme impénétrable, mais en réalité, elle est recouverte de minuscules pores, qui sont de petites ouvertures menant vers les couches inférieures les plus profondes. Ces pores permettent à la peau d’absorber des substances actives comme le magnésium.

Les agents transdermiques, comme les huiles, les gels, les lotions, les baumes et les sprays, permettent de faire entrer des substances actives dans le système sanguin et présentent toute une série d’avantages pour la santé, y compris des effets apaisants et analgésiques. Il existe un large éventail d’applications de ces substances actives, allant de la pédiatrie à la médecine du sport. Les substances transdermiques s’adressent directement aux zones problématiques, sans passer par l’estomac, ce qui se traduit par une action locale rapide.

Quels sont les avantages des substances transdermiques ?

En étant absorbés par la peau, le magnésium transdermique peut atteindre directement les zones affectées sans passer par le système digestif et donc sans avoir d’effets secondaires comme les diahrrées.

Les experts et les chercheurs sont de plus en plus convaincus que les solutions transdermiques peuvent offrir une alternative plus efficace aux méthodes plus traditionnelles.

Comment savoir s’ils fonctionnent vraiment ?

Les patchs transdermiques sont des aides médicinales couramment utilisées pour administrer les substances nécessaires dans l’organisme. Ils sont des moyens de médecine largement utilisés qui sont disponibles dans les pharmacies du monde entier. L’huile de magnésium fonctionne en se basant sur le même principe d’efficacité prouvée.

Qu’est-ce que cela signifie en chiffres ?

Une étude américaine a montré une augmentation moyenne des taux de magnesium de 59,9 % après un traitement de 18 mois. Il aurait fallu beaucoup plus de temps, entre 9 et 24 mois, pour obtenir le même résultat en utilisant des solutions orales. De plus, l’équilibre calcium-magnésium dans l’organisme s’est amélioré pour chaque patient d’environ 25,2 % en moyenne. Un effet détoxifiant significatif a également été démontré chez 78 % des participants.

De plus, l’étude montre également un effet bénéfique sur la santé générale, y compris les os et le système cardio-vasculaire.

Comment l’utiliser ? Est-ce que cela cause des démangeaisons ?

L’huile de magnésium doit être utilisée par voie topique. Appliquez 2 à 3 ml d’huile sur la peau et massez doucement. Elle peut être appliquée n’importe où, à l’exception des zones faciales, en raison de la concentration élevée en sel de magnésium. Après 20 à 25 min, il peut se former des résidus salés qui peuvent être essuyés avec une serviette humide ou simplement lavés à l’eau.

Certaines personnes peuvent ressentir des démangeaisons lors de la première utilisation. Il est donc recommandé de commencer avec une plus petite quantité sur les zones les moins sensibles comme les jambes et pendant une période de temps plus courte (1 à 2 min au lieu de 20 min). Peu à peu, nous pouvons augmenter à la fois la quantité d’huile et le temps. Notre peau s’habituera progressivement à la concentration élevée de chlorure de magnésium.


Huile de magnésium naturel


Pensez-vous être en carence de magnésium ou voulez-vous savoir si vous l’êtes ? Découvrez les symptômes d’une carence en magnésium.
Avez-vous souvent des crampes musculaires aux jambes ? Voici quelques astuces pour les éviter.

The post Qu’est-ce que l’huile de magnésium topique ? appeared first on Medicatrix.

]]>
Des compléments alimentaires «anti-endométriose» ? https://www.medicatrix.be/complements-alimentaires-anti-endometriose/ Sun, 20 May 2018 08:11:31 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26445 Qu’est-ce que l’endomètriose? L’endométriose est une maladie chronique qui touche 10% des femmes en âge de procréer. Elle se caractérise par la prolifération de l’endomètre dans des endroits où il...

The post Des compléments alimentaires «anti-endométriose» ? appeared first on Medicatrix.

]]>
Qu’est-ce que l’endomètriose?

L’endométriose est une maladie chronique qui touche 10% des femmes en âge de procréer.

Elle se caractérise par la prolifération de l’endomètre dans des endroits où il ne devrait pas le faire (ovaires, bassin, intestins…). Cette maladie peut être « silencieuse », c’est-à-dire qu’aucune douleur n’est ressentie par les femmes qui en sont touchées, mais des difficultés pour concevoir et des problèmes de fertilité dévoileront la maladie lorsque des analyses poussées l’auront mise en évidence. Pour d’autres femmes, des douleurs chroniques sont ressenties, liées à l’inflammation qu’engendre cette problématique, mais parfois, plusieurs années passent avant que le diagnostic soit posé.


Il n’existe actuellement pas sur le marché européen de formulation de micronutriments pour soulager des symptômes de l’endométriose (hormis le produit à base d’oligoéléments Nutri Endo).

Néanmoins, des scientifiques de la Fondazione Italiana Endometriosi de Rome ont testé une association de quercétine, curcumine, grande camomille, nicotinamide (vitamine B3), 5-methyltetrahydrofolate (vitamine B9 active) et d’omega-3 et 6 (cohorte de patientes traitées sur 3 mois). Les résultats de l’étude publiée en décembre 2017 montrent une réduction significative des taux sériques de la prostaglandine hautement inflammatoire PGE2 et de l’antigène tumoral 125 (marqueur CA-125) [1].

On peut imaginer que ces recherches donneront naissance à des produits sur le marché italien, voire européen…

Endoway

Etant donné l’absence de complément alimentaire spécifique endométriose sur le marché, j’ai décidé de solliciter le laboratoire NATURAMedicatrix afin de mettre au point une formule composée de plusieurs principes actifs intéressants.

Comme je l’ai dit au début de mon livre, « L’alimentation anti-endométriose », aucun laboratoire ne m’a rémunéré pour faire mention de leurs produits dans cet ouvrage. C’est donc pour des raisons d’éthique et de déontologie que j’ai renoncé à toute forme de rémunération pour le travail réalisé sur la formation de ce produit (ni royalties par ailleurs).

Ce produit est Endoway («endo » pour « endométriose »-« away » pour « loin de », le produit qui « éloigne l’endométriose »). C’est un produit de micro-nutrition associant différents principes actifs régulant certains aspects de l’endométriose. Les voici :

Zinc

Comme l’a confirmé une étude, le zinc est un oligoélément qui est abaissé chez les femmes atteintes d’endométriose. Il pourrait être un élément de la physiopathologie [2]. Dans tous les cas il joue des rôles essentiels dans l’immunité et la gestion de l’inflammation.

Vitamine E

La supplémentation en vitamine E pourrait réduire les douleurs pelviennes [3]. Une étude a montré qu’elle pourrait diminuer les dysménorrhées (règles douloureuses) [4].

Vitamine B6

Bien que les preuves manquent, on pense qu’elle peut aider à rehausser la progestérone. Dans tous les cas elle est utile pour la phase II de détoxication hépatique des œstrogènes, via les méthyltransférases [5].

Curcumine 

Ce polyphénol aurait différents mécanismes intéressant dans l’endométriose, comme un effet anti-inflammatoire, mais aussi des actions antioxydantes et antiprolifératives [6]. Plus précisément sur l’endométriose, elle pourrait avoir des actions spécifiques sur les MMP (métalloprotéinases matricielles) et le VEGF (facteur de croissance) [7]. Elle a même été testée avec succès auprès de femmes atteintes d’endométriose, en associations à d’autres nutraceutiques [1].

Extrait de brocoli source de glucoraphanine

Précurseur du sulforaphane. Ce dernier aurait la propriété de réduire la prostaglandine E2 hautement inflammatoire en inhibant la prostaglandine E synthase 1 microsomale [8]. En termes plus simples le sulforaphane réduirait l’inflammation. L’extrait de brocoli contient aussi de l’I3C, une molécule qui permet d’augmenter les taux de 2-hydroxyestrone non œstrogénique et de diminuer le taux de 16-alpha-hydroxyestrone hautement œstrogénique [9]. En d’autres termes rendre les œstrogènes présents moins forts !

Vitamine D

Des taux abaissés de vitamine D ont été retrouvés chez les femmes atteintes d’endométriose [10]. Bien que ne sachant pas si cela peut être en cause dans la genèse de la maladie, elle peut dans tous les cas exercer une action anti-inflammatoire [11]. Avoir un bon statut en vitamine D est de toute façon nécessaire pour conserver une bonne santé.

Endoway de NATURAMedicatrix a donc une triple vocation :

  • combattre l’inflammation,
  • réduire le stress oxydant,
  • favoriser la détoxication hépatique, particulièrement celle des œstrogènes.

Mes conseils

Si aménorrhée :

Prendre une gélule d’Endoway par jour, à la demande, ou bien en continu, particulièrement pour les femmes qui ont un traitement qui stoppe les règles.

Si règles :

La curcumine possède une action fluidifiante sur le sang, via une diminution de l’agrégation plaquettaire. Ceci est à prendre en compte pour les femmes qui ont des règles hémorragiques. Dans ce cas, Endoway peut être stoppé pendant les menstruations au profit de gingembre.


Références

  1. Signorile PG, Viceconte R, Baldi A. Novel Dietary Supplement  Association Reduces Symptoms of Endometriosis Patients. J Cell Physiol. 2017 Dec 15.
  2. Messalli EM, Schettino MT, Mainini G, Ercolano S, Fuschillo G, Falcone F, Esposito E, Di Donna MC, De Franciscis P, Torella M. The possible role of zinc in the etiopathogenesis of endometriosis. Clin Exp Obstet Gynecol. 2014;41(5):541-6.
  3. Santanam N, Kavtaradze N, Murphy A, Dominguez C,  Parthasarathy S. Antioxidant Supplementation Reduces Endometriosis Related Pelvic Pain in Humans. Transl Res. 2013 Mar; 161(3): 189–195.
  4. Ziaei S, Faghihzadeh S, Sohrabvand F, Lamyian M, Emamgholy T. A randomised placebo-controlled trial to determine the effect of vitamin E in treatment of primary dysmenorrhoea. BJOG. 2001 Nov;108(11):1181-3.
  5. Hodges RE, Minich DM. Modulation of Metabolic Detoxification Pathways Using Foods and Food-Derived Components: A Scientific Review with Clinical Application. J Nutr Metab. 2015; 2015: 760689.
  6. Arablou T, Kolahdouz-Mohammadi R. Curcumin and endometriosis: Review on potential roles and molecular mechanisms. Biomed Pharmacother. 2018 Jan;97:91-97.
  7. Kong S, Zhang YH, Liu CF, Tsui I, Guo Y, Ai BB, Han FJ. The Complementary and Alternative Medicine for Endometriosis: A Review of Utilization and Mechanism. Evid Based Complement Alternat Med. 2014; 2014: 146383.
  8. Zhou J, Joplin DG, Cross JV, Templeton DJ. Sulforaphane inhibits prostaglandin E2 synthesis by suppressing microsomal prostaglandin E synthase 1. PLoS One. 2012;7(11):e49744.
  9. Michnovicz JJ, Adlercreutz H, Bradlow HL. Changes in levels of urinary estrogen metabolites after oral indole-3-carbinol treatment in humans. J Natl Cancer Inst. 1997 May 21;89(10):718-23.
  10. Yin K, Agrawal DK. Vitamin D and inflammatory diseases. J Inflamm Res 2014; 7: 69–87.
  11. Harris HR, Chavarro JE, Malspeis S, Willett WC, Missmer SA. Dairy-Food, Calcium, Magnesium, and Vitamin D Intake and Endometriosis: A Prospective Cohort Study. Am J Epidemiol 2013 Mar 1; 177(5): 420–430.

The post Des compléments alimentaires «anti-endométriose» ? appeared first on Medicatrix.

]]>
Synergie de substances végétales contre le cancer de la prostate (7/7) https://www.medicatrix.be/synergie-de-substances-vegetales-contre-le-cancer-de-la-prostate/ Fri, 18 May 2018 06:30:52 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26471 7e et dernière partie sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli » Dans la partie 1, nous avons vu que la grenade, le brocoli et le curcuma sont...

The post Synergie de substances végétales contre le cancer de la prostate (7/7) appeared first on Medicatrix.

]]>
7e et dernière partie sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli »

  • Dans la partie 1, nous avons vu que la grenade, le brocoli et le curcuma sont étudiés dans de nombreuses études cliniques pour leurs effets anti-cancers notamment.
  • Dans la partie 2, les effets généraux de la grenade et ses mécanismes d’actions anti-cancers sont évoqués.
  • La partie 3 reprend les bienfaits de la grenade (fermentée) dans le cadre des cancers de la prostate, du sein, leucémie, cancer du poumon, de la vessie et du gros intestin.
  • La partie 4 s’intéresse aux effets généraux anti-cancers de la curcumine et surtout à sa biodisponibilité.
  • La partie 5 s’oriente vers 2 formes de curcumines fortement bio-disponibles et explique leurs propriétés anti-cancers et anti-dépression intéressantes.
  • La partie 6 résume les effets anti-cancers du sulforaphane retrouvé principalement dans les graines de brocoli concassées ou dans les jeunes pousses.

Synergie de substances végétales contre le cancer de la prostate

Une étude significative sur les effets combinés de la grenade, de la curcumine, du brocoli et du thé vert sur les hommes souffrant d’un cancer de la prostate a été présentée en 2013 lors du congrès sur le cancer de l’American Society for Clinical Oncology (ASCO) (Thomas et al., 2013). 203 patients atteints d’un cancer de la prostate ont participé à cette étude en double aveugle : ceux-ci étaient soumis à une « surveillance active » (active surveillance) ou présentaient des valeurs de PSA en hausse après l’échec d’une thérapie primaire. Un placebo ou un extrait de grenade, thé vert, brocoli et curcuma riche en polyphénols leur a été administré pendant six mois. Alors que la valeur de PSA moyenne dans le groupe prenant les polyphénols n’a augmenté que de 14,7 % en moyenne après ces six mois, cette augmentation est portée à 78,5 % chez le groupe prenant le placebo. À la fin de l’étude, 61 participants (46 %) du groupe « polyphénols » présentaient une valeur de PSA stable ou même inférieure alors que, dans le groupe « placebo », c’était le cas pour seulement 9 personnes (14 %). Dans le groupe consommant des aliments riches en polyphénols, 114 participants à l’étude (92,6 %) ont pu poursuivre le traitement actuel sans effet secondaire pour seulement 38 participants (74 %) du groupe « placebo ». Aucun effet secondaire n’a ici été constaté.

Une alimentation végétale faible en graisses, une activité régulière et de la détente ont également un effet synergique intéressant, comme le montrent de nombreuses études d’intervention récentes sur le style de vie (Frattaroli et al., 2008 ; Hébert et al., 2012 ; Ornish et al., 2008a, 2008b, 2013 ; Saxe et al., 2001, 2006).

Effets antioxydants et détoxifiants grâce au Nrf2

Tout comme les effets anti-inflammatoires des polyphénols de grenade, des curcuminoïdes et du sulforaphane ont une influence sur les facteurs NF-kappaB tout en haut de la cascade inflammatoire, leurs effets antioxydants sont plutôt indirects grâce au renforcement des mécanismes de protection antioxydants endogènes.

Le point de départ central de ces trois principes actifs est le facteur de transcription Nrf2 (nuclear factor erythroid-2- related factor 2), déclenchant la transcription/traduction de plus de 500 gènes chez l’être humain. Le facteur Nrf2 protège les cellules en déclenchant des processus de désintoxication, ayant pour effet de séparer les xénobiotiques organiques et métaux toxiques. Le facteur Nrf2 déclenche des mécanismes antioxydants coordonnés grâce aux effets de plus d’une vingtaine de gènes. Il a en outre un effet anti-inflammatoire, stimule le développement des mitochondries ou améliore leur fonctionnement et stimule l’autophagie cellulaire par élimination des agrégats protéiques toxiques et des organites cellulaires défectueux.

Le facteur Nrf2 est également augmenté par d’autres facteurs favorisant la bonne santé, comme l’hormèse (stress oxydant de bas grade), l’activité physique et la restriction calorique. Différentes études menées sur des animaux et des êtres humains ont montré qu’un facteur Nrf2 régulé à la hausse pouvait avoir des effets préventifs et/ou thérapeutiques sur de nombreuses maladies inflammatoires chroniques. En font, par exemple, partie les maladies cardio-vasculaires, les affections rénales, les affections pulmonaires, les maladies causant des dégâts toxiques au foie, le cancer (prévention), le diabète / le syndrome métabolique / l’adiposité, la septicémie, les maladies auto-immunes, ainsi que les inflammations chroniques de l’intestin.

Une alimentation plus saine contient en outre de nombreux nutriments augmentant le facteur Nrf2. En font partie l’alimentation méditerranéenne traditionnelle, ainsi que le régime alimentaire traditionnel de l’île japonaise d’Okinawa, toutes deux riches en aliments végétaux, comme l’était l’alimentation de nos ancêtres. De tels nutriments manquent dans nos alimentations modernes. Outre la durée de vie, le facteur Nrf2 pourrait augmenter la durée de vie en bonne santé, une caractéristique essentiellement importante pour les personnes exposées régulièrement à des substances toxiques (Pall et Levine, 2015).

Résumé – Substances végétales secondaires contre le cancer

Même les meilleures denrées alimentaires ne sont pas en mesure de soigner le cancer. Dans le cadre d’une approche globale cependant, les régulateurs cellulaires naturels peuvent avoir une réelle efficacité en influençant de manière positive l’apparition et le traitement des cancers, essentiellement. Les polyphénols de la grenade, la curcumine du curcuma et le sulforaphane du brocoli ont tout particulièrement fait leurs preuves dans ce cadre, leur efficacité reposant sur l’influence exercée sur les voies de signalisation cellulaire.

Polyphénols de grenade

Les polyphénols de grenade agissent essentiellement contre les cancers hormono-dépendants, tels que le cancer de la prostate et le cancer du sein. Ceux-ci ont un effet anti-oestrogène, mais atténuent également les inflammations et le stress oxydant, jouant un rôle décisif dans le cancer de la prostate, par exemple, en inhibant le facteur de transcription NF-kappaB, inhibent la croissance des cellules tumorales et la formation de nouvelles cellules tumorales et favorisent le redifférenciation ou l’apoptose des cellules cancéreuses.

Ces effets sont attestés avec une dose quotidienne d’environ 600 mg de polyphénols de grenade. Les polyphénols de grenade fermentés sont plus efficaces dans l’organisme.

Curcumine

Les bienfaits du CurcumaLa curcumine agit sur un grand nombre de voies de signalisation cellulaire et facteurs de transcription et ralentit ainsi, entre autres, la croissance des cellules cancéreuses. La curcumine associée à un phospholipide est particulièrement disponible et a déjà fait ses preuves dans des essais cliniques. L’administration de doses de curcumine à partir de 200 mg (1.000 mg de complexe curcumine-phospholipide) par jour, selon l’indication, a fait ses preuves dans 24 essais cliniques.

Sulforaphane de brocoli

Le sulforaphane de brocoli influence le cycle cellulaire, l’apoptose, l’apparition d’inflammations, la défense antioxydante et les voies de signalisation cellulaire en général grâce à des mécanismes épigénétiques et a ainsi un effet contre le cancer. L’enzyme myrosinase contenue, par exemple, dans le raifort, le wasabi, les germes de brocoli crus et les graines de certains anciens types de brocoli, est requise pour rendre le sulforaphane disponible pour l’organisme. Les graines de brocoli et germes de brocoli crus sont eux-mêmes riches en glucoraphane et sulforaphane. La myrosinase contenue dans le brocoli est inactivée par la cuisson et le blanchiment. Des dosages de 10 à 25 mg sont suffisants en prévention. Un dosage efficace n’a pas encore été confirmé en cas de cancer déclaré.

 

Retrouvez l’intégralité des articles  « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli », en cliquant ici.

 

The post Synergie de substances végétales contre le cancer de la prostate (7/7) appeared first on Medicatrix.

]]>
Le sulforaphane de brocoli contre le cancer (6/7) https://www.medicatrix.be/le-sulforaphane-de-brocoli-contre-le-cancer/ Wed, 16 May 2018 13:05:39 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26459 6e partie sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli » Dans la partie 1, nous avons vu que la grenade, le brocoli et le curcuma sont étudiés dans...

The post Le sulforaphane de brocoli contre le cancer (6/7) appeared first on Medicatrix.

]]>
6e partie sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli »

  • Dans la partie 1, nous avons vu que la grenade, le brocoli et le curcuma sont étudiés dans de nombreuses études cliniques pour leurs effets anti-cancers notamment.
  • Dans la partie 2, les effets généraux de la grenade et ses mécanismes d’actions anti-cancers sont évoqués.
  • La partie 3 reprend les bienfaits de la grenade (fermentée) dans le cadre des cancers de la prostate, du sein, leucémie, cancer du poumon, de la vessie et du gros intestin.
  • La partie 4 s’intéresse aux effets généraux anti-cancers de la curcumine et surtout à sa biodisponibilité.
  • La partie 5 s’oriente vers 2 formes de curcumines fortement bio-disponibles et explique leurs propriétés anti-cancers et anti-dépression intéressantes.

Après le grenade fermentée et la curcumine…

Le sulforaphane de brocoli contre le cancer

D’autres exemples de substances végétales secondaires présentant des effets protecteurs contre le cancer sont le sulforaphane et les glucosinolates de brocoli. Le brocoli contient du glucoraphane transformé en sulforaphane par l’enzyme myrosinase. De nombreuses études ont démontré que l’utilisation de sulforaphane seul ou associé à d’autres substances naturelles ou médicaments avait eu des effets positifs sur la santé, e.a. un effet anti-cancérigène. Ces substances influenceraient, entre autres, le cycle cellulaire, l’apoptose, l’apparition d’inflammations, la défense antioxydante et les voies de signalisation cellulaire grâce à des mécanismes épigénétiques.

Les effets chimio-préventifs du sulforaphane sur la réduction de la taille des tumeurs, l’augmentation de la mort cellulaire programmée des cellules cancéreuses et l’interruption des voies de signalisation dans le micro-environnement de la tumeur ont été attestés (Atwell et al. 2015).
Fig. 4 – Effets anti-cancérigènes du sulforaphane (modifiés selon Zhang et Tang, 2007)

Fig. 4 – Effets anti-cancérigènes du sulforaphane (modifiés selon Zhang et Tang, 2007)

Le groupe de travail formé autour d’Ingrid Herr (clinique universitaire d’Heidelberg et DKFZ) recherche depuis 2007 comment la progression des cellules souches cancéreuses peut être inhibée. Les scientifiques ont découvert que le sulforaphane peut interrompre la voie métabolique – le réseau de signaux NF-kappaB –, rendant les cellules souches cancéreuses inoffensives pour une chimiothérapie.

L’utilisation de sulforaphane a ici permis d’inhiber la croissance de la tumeur, mais aussi la formation de métastases.
Une de leurs études a démontré que le sulforaphane attaquait les cellules pancréatiques causant l’apparition de tumeurs en inhibant la liaison du facteur NF-kappaB et en induisant l’apoptose. Le sulforaphane a un effet plus marqué que la chimiothérapie à la gemcitabine (Kallifatidis et al., 2009).

Associé à un autre cytostatique, le sulforaphane a également un effet cytotoxique sur les cellules souches cancéreuses du pancréas et de la prostate, le sulforaphane renforçant même l’effet du cytostatique. Dans ce cas également, le sulforaphane inhibe le réseau de signaux NFkappaB (Kallifatidis et al., 2011; Rausch et al., 2010).

Outre l’inhibition des facteurs NF-kappaB, d’autres mécanismes permettent au sulforaphane de déclencher des effets protecteurs contre le cancer de la prostate. Une étude sur les cellules cancéreuses prostatiques (Khurana et al., 2016) a montré que le sulforaphane peut être d’une aide utile en cas de blocage hormonal. Le traitement simultané des cellules au moyen de sulforaphane et d’anti-androgènes (bicalutamide, enzalutamide) a permis de renforcer l’effet anti-prolifératif des anti-androgènes et de réduire l’expression du gène PSA.

La migration des cellules cancéreuses prostatiques a également pu être réduite.
Le sulforaphane a même permis de réduire les récepteurs d’androgènes présents.

Les inhibiteurs des HDAC (histone désacétylases) sont des régulateurs épigénétiques et peuvent ainsi influencer le développement du cancer de la prostate. Plus de 20 inhibiteurs des HDAC font actuellement l’objet d’essais cliniques et quatre d’entre eux ont déjà été homologués aux États-Unis pour différents types de cancers. Le sulforaphane est également un inhibiteur prometteur des HDAC (Ganai, 2016).

Le sulforaphane atténue en outre certaines caractéristiques spécifiques des cellules souches du cancer de la prostate et inhibe l’expression du c-myc, un facteur de transcription oncogène. C-myc est une protéine cible importante pour permettre au sulforaphane d’empêcher l’apparition du cancer de la prostate (Vyas et al., 2016).

Pour un essai clinique, 20 patients atteints d’une récidive de cancer de la prostate ont reçu chaque jour un extrait de pousses de brocoli contenant environ 35 mg de sulforaphane pendant max. 20 semaines. Chez sept des participants à ces essais, ce traitement a permis de réduire les valeurs de PSA de 3 à 20 %, voire même de ≥ 50 % chez un autre patient. Si l’on considère tous les participants, le temps de doublement du PSA augmente de manière significative pour passer de 6,1 avant le traitement à 9,6 mois pendant le traitement (Alumkal et al., 2015).

Sur la base de ses essais en laboratoire, le prof. Herr recommande la prise d’une dose de 0,36 mg de sulforaphane par kg, soit 25 mg de sulforaphane par jour pour une personne de 70 kg. Ceci devrait être largement suffisant dans le cadre d’une prévention du cancer. Des doses nettement supérieures de 90 mg de sulforaphane sont cependant utilisées dans des études pilotes en cours sur des patients atteints d’un cancer. Des médicaments contre le cancer à base de sulforaphane sont déjà au stade des tests cliniques.

Biodisponibilité du sulforaphane

Lors de la préparation de brocoli, celui-ci est généralement cuit, ce qui inactive la myrosinase l’empêchant de transformer le glucoraphane contenu en sulforaphane bioactif. La myrosinase est également inactivée dans le cas du brocoli surgelé, blanchi avec congélation. Après la préparation, l’activité est donc finalement quasi nulle (Dosz et Jeffery, 2013). Pour augmenter la teneur en sulforaphane, une astuce simple peut être utilisée : lorsqu’un aliment contenant une quantité suffisante de myrosinase active est consommé avec du brocoli cuit (p.ex. du raifort, du wasabi, des germes de brocoli crus), ceci permet de transformer le glucoraphane du brocoli cuit en sulforaphane et donc de nettement augmenter l’absorption de sulforaphane (Cramer et Jeffery, 2011).

Les germes de brocoli crus contiennent en outre 10 à 100 fois plus de glucoraphane (Fahey et al., 1997) que le brocoli (env. 55 mg par 500 g) (Herr et Büchler, 2010). Les graines, tout particulièrement des plus anciennes sortes de brocoli, sont également particulièrement riches en glucoraphane et sulforaphane. Le germe n’est pas nécessaire ici ; moudre les graines permet déjà de libérer la myrosinase pour former de grandes quantités de sulforaphane.

 

Dans la prochaine et dernière partie, vous aurez un résumé de ces 6 articles.

Retrouvez tous les articles sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli », en cliquant ici.

The post Le sulforaphane de brocoli contre le cancer (6/7) appeared first on Medicatrix.

]]>
La forme cliniquement prouvée la plus efficace de la curcumine (5/7) https://www.medicatrix.be/la-forme-cliniquement-prouvee-la-plus-efficace-de-la-curcumine/ Wed, 09 May 2018 07:00:21 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26428 5e partie sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli » Dans la partie 1, nous avons vu que la grenade, le brocoli et le curcuma sont étudiés dans...

The post La forme cliniquement prouvée la plus efficace de la curcumine (5/7) appeared first on Medicatrix.

]]>
5e partie sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli »

  • Dans la partie 1, nous avons vu que la grenade, le brocoli et le curcuma sont étudiés dans de nombreuses études cliniques pour leurs effets anti-cancers notamment.
  • Dans la partie 2, les effets généraux de la grenade et ses mécanismes d’actions anti-cancers sont évoqués.
  • La partie 3 reprend les bienfaits de la grenade (fermentée) dans le cadre des cancers de la prostate, du sein, leucémie, cancer du poumon, de la vessie et du gros intestin.
  • La partie 4 s’intéresse aux effets généraux anti-cancers de la curcumine et surtout à sa biodisponibilité.

Complexe curcumine-phospholipide

La forme cliniquement prouvée la plus efficace de la curcumine

En octobre 2016, 24 études cliniques positives menées sur plus de 1.800 patients attestaient déjà de l’efficacité clinique du complexe curcumine-phospholipide : ces études présentent de nombreux effets positifs sur :

  • les inflammations
  • les douleurs,
  • l’arthrose,
  • la microangiopathie diabétique,
  • les maladies oculaires (choriorétinopathie séreuse centrale, rétinopathie diabétique, uvéite auto-immune, herpétique et d’autres origines)
  • l’hypertrophie bénigne de la prostate.

La curcumine et le phospholipide utilisés de manière complémentaire atténuent également fortement les effets secondaires des chimio- et radiothérapies (Allegri et al., 2010 ; Appendino et al., 2011 ; Belcaro et al., 2010a, 2010b, 2014a ; Di Pierro et al., 2013 ; Ibrahim et al., 2010 ; Kowluru et Kanwar, 2007, Ledda et al., 2012 ; Mazzolani, 2012 ; Mazzolani et Togni, 2013 ; Steigerwalt et al., 2012).

Effets anti-inflammatoires de la curcumine-phospholipide

Selon une étude en double aveugle, le complexe curcumine-phospholipide permettrait de nettement améliorer les symptômes douloureux, l’apparition d’épisodes inflammatoires et la mobilité en cas d’arthrose. La consommation quotidienne d’un gramme de complexe curcumine-phospholipide (correspondant à 200 mg de curcumine) réduirait le score WOMAC – mesurant la douleur, la raideur et la limitation de mouvement des personnes concernées) de 58 %. La distance parcourue passerait également de 76 m à 332 m et la valeur de CRP chuterait de 168 à 11,3 mg/L (Belcaro et al., 2010a). Cette étude a été réalisée sur 100 patients pendant une durée de huit mois – et a donné de très bons résultats (Belcaro et al., 2010b). La prise combinée avec de la glucosamine est particulièrement intéressante chez les patients souffrant d’arthrose (Belcaro et al., 2014a). La prise de 2 grammes de complexe curcumine-phospholipide aurait également les mêmes effets anti-douleurs qu’1 gramme de paracétamol. L’effet anti-inflammatoire de la curcumine semble être responsable ici (Di Pierro et al., 2013).

Amélioration de l’humeur avec la curcumine-phospholipide

Le complexe curcumine-phospholipide semble également avoir un effet neurobiologique dans les cas de neuropathie périphérique ou de dépression, par exemple (Franceschi et al., 2015). Un facteur important dans l’apparition des dépressions est l’inflammation chronique (Berk et al., 2013).

Belcaro et ses collaborateurs (2014a) ont également constaté une nette amélioration de l’humeur de manière générale.

Cette observation coïncide avec une série d’autres résultats d’études indiquant un effet positif de la curcumine sur la dépression (Kulkarni et al., 2009).

Accompagnement des cancers avec la curcumine-phospholipide

Une étude menée sur 160 patients atteints d’un cancer a permis de constater que la prise d’un complexe curcumine-phospholipide permettait de fortement réduire les effets secondaires des chimio- et radiothérapies (Belcaro et al., 2014b).
Selon une autre étude, le complexe curcumine-phospholipide améliorerait l’efficacité de l’oxaliplatine sans nuire à son mécanisme de fonctionnement (Howells et al., 2011). Dans le cas des leucémies lymphatiques chroniques (LLC), la prise quotidienne de 2 g de complexe curcumine-phospholipide pendant six mois aurait permis de réduire la quantité absolue de lymphocytes de plus de 20 % chez quatre des 21 participants (20 %) (Golombick et al., 2015). Ce résultat montre également que la curcumine ne soigne pas le cancer, mais devrait être utilisée en complément du traitement.

 

Les effets anti-inflammatoires, anti-douleurs et antidépresseurs du complexe curcumine-phospholipide attestés par les études cliniques dans les cas de tolérance idéale en font un complément intéressant aux thérapies classiques du cancer 

Une autre formulation très prometteuse de la curcumine est la curcumine optimisée Longvida®. La curcumine est ici noyée dans une matrice lipophile optimisée grâce à la technologie SLCP™ (Solid Lipid Curcumin Particle).

La biodisponiblité de la curcumine est ainsi 65 fois supérieure et la curcumine libre peut pénétrer dans le circuit sanguin via la lymphe et y subsiste particulièrement longtemps.

Il s’agit de la première formulation de curcumine passant de manière prouvée la barrière hémato-encéphalique (Gota et al., 2010).

De premières études en double aveugle montrent qu’une dose quotidienne unique pouvait déjà avoir des effets positifs sur l’humeur et les capacités mentales des personnes (Cox et al., 2015).

Retrouvez tous les articles sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli », en cliquant ici.

 

Pour en savoir davantage sur le curcuma, nous vous invitons à lire également notre article « Curcuma, cette épice aux multiples bienfaits, en synergie avec la vitamine K! »

The post La forme cliniquement prouvée la plus efficace de la curcumine (5/7) appeared first on Medicatrix.

]]>
La curcumine, régulateur cellulaire efficace contre le cancer (4/7) https://www.medicatrix.be/curcumine-racine-curcuma-regulateur-cellulaire-efficace-contre-le-cancer/ Wed, 02 May 2018 07:53:17 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26405 4e partie sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli » Dans la partie 1, nous avons vu que la grenade, le brocoli et le curcuma sont étudiés...

The post La curcumine, régulateur cellulaire efficace contre le cancer (4/7) appeared first on Medicatrix.

]]>
4e partie sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli »

  • Dans la partie 1, nous avons vu que la grenade, le brocoli et le curcuma sont étudiés dans de nombreuses études cliniques pour leurs effets anti-cancers notamment.
  • Dans la partie 2, les effets généraux de la grenade et ses mécanismes d’actions anti-cancers sont évoqués.
  • La partie 3 reprend les bienfaits de la grenade (fermentée) dans le cadre des cancers de la prostate, du sein, leucémie, cancer du poumon, de la vessie et du gros intestin.

La curcumine de la racine de curcuma

Les bienfaits du CurcumaLa curcumine (diféruloylméthane), la déméthoxycurcumine et la bisdéméthoxycurcumine forment le groupe des curcuminoïdes et proviennent du curcuma (Curcuma longa), traditionnellement utilisé comme épice dans la cuisine indienne et du sud-est asiatique. Il s’agit également des composants colorant la poudre de curry. Dans les pays asiatiques, la curcumine est également utilisée comme remède naturel en cas d’inflammations, mais aussi de problèmes de foie, d’estomac et d’intestin.

La curcumine compte parmi les substances naturelles les plus étudiées : plus de 9.000 essais cliniques et précliniques ont actuellement déjà été consacrés à ce remède naturel.

La curcumine contre le cancer

Fig. 3 – Effets anti-cancérigènes de la curcumine (selon Aggarwal et al., 2003)

Fig. 3 – Effets anti-cancérigènes de la curcumine (selon Aggarwal et al., 2003)

De nombreux mécanismes permettent à la curcumine d’agir de manière positive sur les cancers et leur prévention (cf. fig. 3). La curcumine a un effet anti-cancérigène car elle empêche la prolifération de différentes cellules cancéreuses. Elle inhibe en outre

  • les facteurs de transcription NF-kappaB, AP-1 et Egr-1
  • la production de COX2, LOX, NOS, MMP- 9, uPA, TNF-α,
  • mais aussi les chimiokines, les molécules d’adhésion cellulaire, de cycline D1, de kinases telles que les NK et les tyrosine et sérine/thréonine kinases et de facteurs de croissance tels que EGFR et HER2, liés aux voies de signalisation cellulaire les plus variées.

La curcumine renforce le système de protection antioxydant et a un effet anti-inflammatoire grâce à l’inhibition du facteur NF-kappaB. On suppose en outre qu’elle peut empêcher non seulement la formation de tumeurs, mais aussi leur métastatisation (Aggarwal et al., 2003).

Des études menées sur la curcumine ont montré que les polypes intestinaux, stade préliminaire du cancer de l’intestin, étaient nettement moins fréquents chez les patients atteints de polypose adénomateuse familiale (Giardiello et al., 2006).

La curcumine freine la formation de métastases en cas de cancer du sein et est particulièrement efficace lorsqu’elle est associée au paclitaxel (Aggarwal et al., 2005). Elle inhibe également l’enzyme glyoxalase 1, formant l’acide lactique lévogyre, dans les cellules cancéreuses agressives et réduit ainsi la production d’acide lactique des cellules cancéreuses (Santel et al., 2008). L’acide lactique lévogyre protège la tumeur, favorisant la métastatisation.

Biodisponibilité de la curcumine

Malgré la quantité extrêmement élevée d’essais précliniques, l’utilisation clinique de la curcumine n’a gagné en importance qu’au cours des dernières années. La raison est ici que les curcuminoïdes ont beau être des molécules extrêmement efficaces, leur biodisponibilité est très faible et ils sont très rapidement métabolisés par le foie. Il n’est donc pas simple d’atteindre un taux d’efficacité significatif d’un point de vue clinique – et seuls les effets cliniques comptent, pas la culture cellulaire.

La curcumine est une molécule liposoluble et l’idéal est de la consommer lors d’un repas contenant des matières grasses, comme c’est le cas en Inde et dans l’Ayurveda.

Les liaisons de curcumine dissoutes dans la graisse sont alors résorbées par la lymphe, passent dans le sang via le conduit thoracique (ductus thoracicus) et contournent donc la métabolisation rapide dans le foie. Au contraire, lorsque la curcumine est absorbée avec de l’eau, sa biodisponibilité est quasiment nulle.

Dans de nombreux produits, la molécule de curcumine liposoluble est noyée dans des émulsifiants chimiques, tels que le polysorbate 80 ; leur teneur en curcumine est donc faible. Cette combinaison forme ce que l’on appelle des micelles, c’est-à-dire des molécules solubles dans l’eau. Ces liaisons ne sont pas absorbées par la lymphe, mais bien directement par le système sanguin, au niveau de l’intestin. Elles passent alors par la veine porte pour arriver directement dans le foie, où elles sont métabolisées. Elles atteignent leur concentration maximale après 1 heure et celle-ci chute ensuite rapidement. Ces mécanismes expliquent également pourquoi les effets laissent à désirer dans les études menées, et ce, malgré la grande biodisponibilité atteinte par cette formulation de la curcumine (Schiborr et al., 2014) (Dützmann et al., 2016 ; Kocher et al., 2016 ; cf. tableaux 1 et 2).

Comparaison de la composition, de la biodisponibilité et de l’état des études pour différentes formulations de curcumine

Tableau 1 – Comparaison de la composition, de la biodisponibilité et de l’état des études pour différentes formulations de curcumine.

Tableau 1 – Comparaison de la composition, de la biodisponibilité et de l’état des études pour différentes formulations
de curcumine.

Comparaison des valeurs AUC pour différentes formulations de curcumine en fonction de la dose de curcumine

Tableau 2 – Comparaison des valeurs AUC pour différentes formulations de curcumine en fonction de la dose de curcu- mine.

Tableau 2 – Comparaison des valeurs AUC pour différentes formulations de curcumine en fonction de la dose de curcu-
mine.

Une étude réalisée sur des animaux a montré que l’émulsifiant polysorbate 80 favorisait les inflammations de l’intestin. Il favorise donc le développement des maladies inflammatoires chroniques au niveau de l’intestin et du syndrome métabolique. Outre une modification de la flore intestinale, les émulsifiants ont pour effet de réduire l’écart entre les bactéries intestinales et l’épithélium intestinal, protégé par une couche de mucus (Chassaing et al., 2015). On ne sait actuellement pas si ces résultats sont transposables à l’être humain.

Un extrait de pipérine est également souvent utilisé pour augmenter la biodisponibilité de la curcumine. L’étude la plus importante relative à la biodisponibilité de la curcumine en cas d’absorption avec de la pipérine montre qu’une prise de 2.000 mg de curcumine présente une biodisponibilité 20 fois supérieure en cas d’ajout de pipérine (Shoba et al., 1998). Les valeurs de sérum ainsi atteintes étaient cependant encore largement inférieures aux valeurs atteintes en cas d’absorption d’un complexe curcumine-phospholipide (cf. tableau 2).

Le grand inconvénient de la pipérine est que celle-ci inhibe les enzymes détoxifiantes CYP (phase I et phase II) et donc également le métabolisme des médicaments (Atal et al., 1985 ; Bhardwaj et al., 2002 ; Franceschi et al., 2015 ; Gurley et al., 2012). La résorption a aussi lieu via l’intestin et la veine porte.

L’absorption par la lymphe est similaire à celle pratiquée depuis des millénaires dans la médecine et la cuisine ayurvédiques avec la forme galénique du curcuma dissoute dans le ghee.

L’association de curcumine avec un phospholipide pour former un complexe est donc très intéressante : selon une étude randomisée en double aveugle, un complexe phospholipide-curcumine présenterait une biodisponibilité 29 fois supérieure à celle de la curcumine traditionnelle (Cuomo et al., 2011).

Découvrez le complément alimentaire « Curcumine K2 — de Dr. Jacob’s® » chez NATURAMedicatrix.

Associée à des phospholipides naturels, la curcumine est en mesure de pénétrer les membranes cellulaires et d’accéder à l’intérieur des cellules. La biodisponibilité de la curcumine pouvant cependant fortement varier en fonction de sa préparation et du design de l’étude (avec ou sans repas, type de repas, etc.), seules les preuves d’efficacités cliniques sont décisives pour les préparations à base de curcumine.

Nous verrons dans le prochain article l’intérêt de cette curcumine particulière liée à un groupement lipososuble.

Retrouvez tous les articles sur les « Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli », en cliquant ici.

The post La curcumine, régulateur cellulaire efficace contre le cancer (4/7) appeared first on Medicatrix.

]]>