Medicatrix https://www.medicatrix.be Editions marco pietteur SPRLU Wed, 13 Mar 2019 11:10:28 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.1.1 L’aloe vera, votre complice beauté au quotidien https://www.medicatrix.be/aloe-vera-complice-beaute-au-quotidien/ Thu, 07 Mar 2019 07:00:55 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26877 L’Aloe Vera Utilisée depuis l’antiquité, pour ses bienfaits dermatologiques, l’aloe vera rentre aujourd’hui dans la composition de beaucoup de produits cosmétiques. L’aloe vera est très riche en substances nutritives :...

The post L’aloe vera, votre complice beauté au quotidien appeared first on Medicatrix.

]]>
L’Aloe Vera

Utilisée depuis l’antiquité, pour ses bienfaits dermatologiques, l’aloe vera rentre aujourd’hui dans la composition de beaucoup de produits cosmétiques.

L’aloe vera est très riche en substances nutritives : vitamines, minéraux, polysaccharides à longues chaînes spécifiques -Acemannan-, polyphénols anti-oxydants rares, acides aminés et acides gras essentiels, huiles aromatiques.

C’est essentiellement le gel contenu dans ses feuilles qui est utilisé pour réaliser des cosmétiques.

Les propriétés de l’aloe vera pour les produits cosmétiques

Cicatrisant

Gel Cosmétique Aloe Vera

Son action cicatrisante est la raison pour laquelle l’aloe vera est si souvent utilisé dans les déodorants, (ce qui permet de protéger la peau après le rasage).

Excellent après rasage, l’aloe vera permet de cicatriser plus rapidement en nourrissant et désinfectant la peau.

Certaines molécules stimulent les cellules réparatrices de la peau et permettent d’augmenter la production de collagène, ce qui permet une meilleure cicatrisation.

Appliquez directement sur la peau un gel ou une crème d’aloe vera Bio et répétez l’opération 2 à 3 fois par jour.

Réduit les problèmes d’acné et est un allié des peaux grasses

Les propriétés assainissantes de l’aloe vera permettent à la peau de réguler son Sébum, un peu comme un gommage doux.

Ses vertus anti-inflammatoires et apaisantes permettent de nettoyer la peau efficacement, d’enlever les peaux mortes, stimulent la régénération et la réparation de la peau. Par conséquent, l’aloe vera permet de prévenir les poussées acnéiques.

Attention, l’aloe vera n’est peut-être pas toujours la solution à ce type de problème si elle est utilisée seule, veillez à adopter une alimentation équilibrée souvent responsable de ces boutons.
Comment utiliser l’aloe vera pour répondre à vos problèmes de peau ?

Appliquez un gel d’aloe vera, le plus concentré possible, directement sur le visage chaque soir.

Un allié pour soulager les brûlures et les coups de soleil

L’aloe vera libère les composés qui inhibent l’inflammation. Il vous suffit d’appliquer un gel ou une crème d’aloe vera sans trop frotter sur la zone à traiter pour que l’aloe vera apaise votre peau et l’aide à cicatriser.

A appliquer sur une peau nettoyée.

Un pouvoir super hydratant

Une de ses plus grande capacités de cette plante est de rentrer profondément et rapidement dans toutes les couches de la peau. Constituée à 99% d’eau de végétation, elle compte aussi une forte concentration en minéraux et vitamines, ce qui en fait une crème hyper hydratante.

La crème réparatrice d’aloe vera permet à toutes les peaux sensibles, sèches et abimées d’être protégées et réparées.

Ralentit le vieillissement de la peau

Au fil des années, notre corps produit de moins en moins de collagène pourtant essentiel pour prévenir le vieillissement de la peau. L’application quotidienne de gel ou de crème d’aloe vera permet d’augmenter cette production et permettre le ralentissement du vieillissement de la peau.

Forte en antioxydant, elle agit contre les radicaux libres responsables du vieillissement de la peau.

Cette plante provenant du désert est aussi très riche en vitamines. Elle favorise la circulation sanguine et resserre les tissus en lissant la peau !

Notre sélection

Pur’Aloé est le pionnier de l’aloe vera en France. Engagé écologiquement, Pur’Aloé met un point d’honneur à respecter notre planète avec sa gamme de cosmétiques 100% bio !

Mais Pur’Aloé ne s’arrête pas là, elle reverse chaque année 1% de son bénéfice à des organisations qui luttent pour la protection l’environnement.

L’aloe vera cette plante millénaire est sans aucun doute votre meilleur atout beauté pour une peau jeune et en bonne santé !

» Aloe vera : 10 bienfaits pour votre santé

The post L’aloe vera, votre complice beauté au quotidien appeared first on Medicatrix.

]]>
Difficultés à concevoir ? Un problème de plus en plus fréquent ! https://www.medicatrix.be/difficultes-a-concevoir-un-enfant/ Wed, 06 Mar 2019 09:01:27 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26863 Si l’on en croit les statistiques, le pourcentage d’infertilité féminine se situe aujourd’hui à 33%. Le désir d’enfant venant aujourd’hui plus tardivement, la future maman n’est toutefois pas la seule...

The post Difficultés à concevoir ? Un problème de plus en plus fréquent ! appeared first on Medicatrix.

]]>
Si l’on en croit les statistiques, le pourcentage d’infertilité féminine se situe aujourd’hui à 33%. Le désir d’enfant venant aujourd’hui plus tardivement, la future maman n’est toutefois pas la seule responsable. Eh oui, l’infertilité masculine grimpe, et l’homme a perdu plus de 50% de sa fertilité ces 35 dernières années. C’est énorme : 25 à 30% est le pourcentage moyen d’infertilité masculine. Tout cela conjugué donne pour le couple 40% de taux d’infertilité mixte. Cette infertilité aboutit dans le meilleur des cas à une FIV. Dans le meilleur des cas…

Dans 10% des cas, l’infertilité ne peut pas être expliquée, et aucun embryon ne se fixe dans l’utérus de maman. Ce type d’infertilité asymptomatique augmente avec l’âge et est plus fréquente après 35 ans.

Fertilité, Danger !

L’environnement (pesticides, pollutions…) et le mode de vie actuel (stress,…) sont des facteurs responsables de la production de radicaux libres (ROS) et donc de stress oxydant délétères pour la qualité du sperme. De plus, l’alimentation actuelle, appauvrie par les méthodes agroalimentaires (légumes et fruits déminéralisés), ne permet pas d’apporter suffisamment de nutriments aux futurs parents, ni de limiter les carences. Dans l’idéal et pour optimiser leurs chances de concevoir efficacement et rapidement, il est conseillé de débuter une supplémentation en compléments alimentaires bien avant de débuter les essais. Pour monsieur, prévoir une supplémentation au moins 3 mois à l’avance, afin d’optimiser la qualité de son sperme (la spermatogénèse dure 3 mois) et de diminuer les spermatozoïdes de mauvaise qualité ou avec des défauts génétiques (risque de fausse couche augmenté). Il existe de nombreux nutriments qui permettent d’améliorer la qualité du sperme.

Voyons plus en détail les composants capables de jouer un rôle positif sur la fertilité masculine

Il faut à la fois agir aux différentes étapes de la spermatogénèse pour favoriser une bonne mobilité, qualité et concentration des spermatozoïdes, et d’autre part, il faut protéger les spermatozoïdes des multiples agressions qu’ils subissent au cours de leur cheminement et stockage (stress oxydant, ROS), avant d’être éjaculés.

Citons par exemple la carnitine, qui sert de transporteur des acides gras vers leur site d’oxydation pour que ceux-ci subissent la β-oxydation mitochondriale et fournissent ainsi l’énergie nécessaire à la mobilité des spermatozoïdes. Il est observé chez des hommes hypofertiles, des corrélations entre la concentration en carnitine et la mobilité et la numération. Une supplémentation chez des sujets atteints d’asthénospermie idiopathique a permis, à raison de 3 g/j de carnitine pendant 3 et 4 mois, une augmentation de 10% du nombre de spermatozoïdes mobiles et une augmentation de 8% des spermatozoïdes ayant une progression linéaire rapide. Ces résultats sont améliorés avec l’association des 2 formes différentes de carnitine (fumarate de L-carnitine et l’acétyl-L-carnitine).

L’arginine est un acide aminé non essentiel mais qui est nécessaire à la production d’un sperme de qualité. La production physiologique d’arginine diminue avec l’âge et un supplément d’arginine se révèle efficace chez les hommes plus âgés. Les études montrent qu’une supplémentation de plusieurs mois augmente la qualité et la quantité des spermatozoïdes et donc la fertilité.

Les antioxydants jouent des rôles de boucliers contre les agressions auxquelles sont extrêmement sensibles les spermatozoïdes

Le glutathion remplit sa fonction d’antioxydant. Les enzymes glutathion peroxidase/réductase jouent des rôles cruciaux pour combattre le stress oxydant endommageant la qualité du sperme.

Un autre antioxydant liposoluble, utile à la morphologie des spermatozoïdes, est la coenzyme Q10.

L’ubiquinone est extrêmement concentrée dans les mitochondries de la partie intermédiaire des spermatozoïdes. Elle a une double fonction : puissant antioxydant ET intermédiaire de la chaîne respiratoire. Le co-enzyme Q10 est donc indispensable à la production d’énergie des spermatozoïdes.

Un autre élément indispensable à la fonction reproductrice est le zinc. Dans le domaine de la fécondité, il est indispensable au développement testiculaire, à la spermatogenèse, à la mobilité des spermatozoïdes et à l’activité de la 5-α-réductase (enzyme nécessaire à la conversion de la testostérone en 5-α-dihydrotestostérone, forme biologiquement active de la testostérone). Le sélénium joue aussi un rôle dans la biosynthèse de la testostérone et dans la formation et le développement des spermatozoïdes.

Plusieurs études ont rapporté que chez les hommes présentant des problèmes de fertilité, les statuts en vitamines B9 et B12 étaient déficitaires. En effet, tout et un nombre réduit de spermatozoïdes. Aussi, lorsque l’acide folique (vitamine B9) est administré conjointement au zinc à des hommes hypofertiles, leur qualité de sperme est significativement meilleure par rapport à l’administration seule de soit la vitamine B9, soit de zinc.

Vous pouvez trouver tous ces composants dans une formulation très complète chez NATURAMecicatrix, intitulée FertilHom®.

The post Difficultés à concevoir ? Un problème de plus en plus fréquent ! appeared first on Medicatrix.

]]>
Votre flore intime : préserver son immunité et son équilibre à long terme https://www.medicatrix.be/flore-intime-preserver-son-equilibre/ Thu, 14 Feb 2019 08:30:49 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26829 Extrait du livre de poche “Confort féminin - Solution probiotique au secours des cystites et vaginites” Comment préserver l’immunité et l’équilibre de votre flore intime à long terme ? Utilisez...

The post Votre flore intime : préserver son immunité et son équilibre à long terme appeared first on Medicatrix.

]]>
Extrait du livre de poche “Confort féminin - Solution probiotique au secours des cystites et vaginites

Comment préserver l’immunité et l’équilibre de votre flore intime à long terme ?

Utilisez des probiotiques spécifiques de la flore vaginale

La souche bénéfique la plus abondante de votre flore vaginale est le Lactobacillus crispatus. Les études scientifiques qui portent sur le Lactobacillus crispatus montrent que ce lactobacille est capable de diminuer le risque d’affections de la sphère uro-génitale, il participe activement à sa reconstruction harmonieuse. Les scientifiques s’intéressent beaucoup à lui dès l’aube des années 2000.

En 2005, des études pilotes de safety et d’efficacité portant sur plus de 400 femmes souffrant d’infections vaginales recevant le «crispatus» montrent que les femmes sont satisfaites.

En 2006, des études de phase I, montrent que cette souche est douée de propriétés étonnantes. En effet, elle est capable de synthétiser de l’H2O2, de se fixer avec ténacité à la paroi vaginale, et d’empêcher l’adhérence des pathogènes aux cellules de la muqueuse vaginale.

Vous avez également deux autres souches intéressantes, le Lactobacillus acidophilus et le Lactobacillus crispatus. Le Lactobacillus acidophilus a la capacité de sécréter de l’acide lactique. Il contribue largement à maintenir l’écosystème vaginal en terrain acide.
Le Lactobacillus brevis a quant-à-lui une grande affinité pour les cellules vaginales. Il s’oppose à la fixation des intrus pathogènes. Au même titre que les deux précédents, il maintient le microbiote acide. Il a aussi été montré qu’il contribue à la diminution des odeurs désagréables.

« J’ai découvert le LactoG Crispatus Bio en lisant le magazine Rebelle Santé. Cette rencontre a formidablement bouleversé ma vie. Je l’ai d’abord utilisé par voie vaginale à titre curatif. Les résultats sont foudroyants, plus d’infection du tout ! »

Témoignage d’une sacrée dame, âgée de 77 ans, souffrant, de façon récurrente, de cystites et de vaginites

Quand les infections deviennent répétitives, il y a lieu de chercher les causes de cette récurrence. Elle signe aussi, dans beaucoup de cas, un microbiote intestinal en mauvais état, qu’il y a lieu de restituer et de réparer pour sortir du cercle infernal des infections. Les habitants du microbiote intestinal sont principalement des Bifidobactéries et des Lactobacilles. Dans ces cas, il faut ensemencer le microbiote et réparer les cellules intestinales afin de potentialiser les bienfaits du LactoG Crispatus Bio.

Comment soutenir votre intestin ?

Ainsi, il faut, en parallèle, ensemencer le microbiote intestinal en utilisant des probiotiques représentatifs de la flore intestinale comme le Lactiproimmunitum+ Bio INTELICAPS®.

Le procédé INTELICAPS® de micro-encapsulation est révolutionnaire dans la mesure où il permet, de manière astucieuse et efficace, de conserver en vie 100% des bactéries, contre 8 à 10% pour les autres procédures de fabrication. Ces microcapsules sont fiables car elles conservent une solide stabilité lors de la grande traversée dans le tractus digestif.
En effet, elles passent au travers d’une augmentation de température, de pH bas, d’humidité, d’une augmentation de la concentration en oxygène.

Si vous souffrez de constipation, en plus d’une guidance alimentaire, il faut opter pour un synbiotique (pré- et probiotiques), comme le LaxiBio Psyllium INTELICAPS®.

The post Votre flore intime : préserver son immunité et son équilibre à long terme appeared first on Medicatrix.

]]>
Endométriose : 10 conseils alimentaires https://www.medicatrix.be/endometriose-10-conseils-alimentaires/ Wed, 13 Feb 2019 09:37:14 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26811 L’alimentation anti-endométriose Extrait du livre de Fabien Piasco L’endométriose est une maladie fréquente, le plus souvent asymptomatique. Elle se définit par la présence de tissu endométrial ectopique, c’est à dire...

The post Endométriose : 10 conseils alimentaires appeared first on Medicatrix.

]]>
L’alimentation anti-endométriose

Extrait du livre de Fabien Piasco

3e édition augmentée — Parution avril 2019
Fabien PIASCO — 272 pages

L’endométriose est une maladie fréquente, le plus souvent asymptomatique. Elle se définit par la présence de tissu endométrial ectopique, c’est à dire en dehors de la cavité utérine. Dans certains cas, l’endométriose devient symptomatique pour des raisons mal connues. Elle s’exprime majoritairement par des douleurs pelviennes chroniques, plus ou moins cycliques, souvent accompagnées d’infertilité. Dès lors, il est aisé de comprendre le retentissement majeur de cette pathologie dans la vie et l’équilibre d’une femme : fertilité diminuée, dyspareunie, douleurs pelviennes chroniques. Une patiente me disait à ce sujet :

« la maladie me vole ma capacité à être mère, ma capacité à être femme… ma capacité à être tout simplement… »

L’alimentation est un bras de levier majeur pour agir sur l’endométriose et doit faire partie d’une prise en charge globale.

10 conseils alimentaires dans le cadre d’une endométriose !

Il est important que votre alimentation soit la plus naturelle (produits non transformés et Bio) et la plus équilibrée possible. L’attitude Bio est absolument indispensable : les pesticides sont des perturbateurs endocriniens, dont certains miment les oestrogènes (xéno-estrogènes). De plus, limiter fortement l’apport en viande est aussi recommandé car la viande de boeuf et les autres viandes rouges sont associées à une nette augmentation du risque ! Et le jambon n’est pas en reste. Un excès de sucre n’est jamais bon pour la santé, et l’endométriose n’échappe pas à la règle. De nombreuses femmes rapportent une augmentation de leurs douleurs avec la consommation de produits sucrés (gâteaux, sodas…). Il est donc préférable d’éviter les aliments et boissons sucrés et de limiter très fortement le sucre ajouté.

Favorisez une alimentation antioxydante et anti-inflammatoire. Cela peut clairement donner des résultats impressionnants ! Parmi les aliments anti-inflammatoires, vous avez les crucifères aux propriétés multiples. Précurseur du sulforaphane qui a la propriété de réduire la prostaglandine E2 hautement inflammatoire en inhibant la prostaglandine E synthase 1 microsomale. En termes plus simples le sulforaphane réduirait l’inflammation. L’extrait de brocoli contient aussi de l’Indol 3 Carbinol (I3C), une molécule qui permet d’augmenter les taux de 2-hydroxyestrone non œstrogénique et de diminuer le taux de 16-alpha-hydroxyestrone hautement œstrogénique. En d’autres termes rendre les œstrogènes présents moins forts !

Favorisez une alimentation riche en polyphénols est aussi très intéressant dans le cadre de l’endométriose. Par exemple, la curcumine est un polyphénol qui pourrait profiter à n’importe quelle maladie inflammatoire. Cependant, elle possède d’autres propriétés qui pourraient viser spécifiquement les mécanismes physiopathologiques de l’endométriose. Ce polyphénol aurait différents mécanismes intéressant dans l’endométriose, comme un effet anti-inflammatoire, mais aussi des actions antioxydantes et antiprolifératives. Plus précisément sur l’endométriose, elle pourrait avoir des actions spécifiques sur les MMP (métalloprotéinases matricielles) et le VEGF (facteur de croissance). Elle a même été testée avec succès auprès de femmes atteintes d’endométriose, en associations à d’autres nutraceutiques.

Certaines vitamines et minéraux ont aussi un rôle important dans la physiopathologie de l’endométriose. Des taux abaissés de vitamine D ont été retrouvés chez les femmes atteintes d’endométriose. Bien que ne sachant pas si cela peut être en cause dans la genèse de la maladie, elle peut dans tous les cas exercer une action anti-inflammatoire. Avoir un bon statut en vitamine D est de toute façon nécessaire pour conserver une bonne santé. Comme l’a confirmé une étude, le zinc est un oligoélément qui est abaissé chez les femmes atteintes d’endométriose. Son rôle dans l’endométriose n’est pas encore connu mais dans tous les cas il joue des rôles essentiels dans l’immunité et la gestion de l’inflammation.
La supplémentation en vitamine E pourrait quant-à-elle réduire les douleurs pelviennes. De plus, une étude a montré que la vitamine E pourrait diminuer les dysménorrhées (règles douloureuses). De plus, bien que les preuves manquent, on pense que la vitamine B6 peut aider à rehausser la progestérone. Dans tous les cas elle est utile pour la phase II de détoxication hépatique des œstrogènes, via les méthyltransférases. La vitamine B9 active est quant-à-elle également importante pour la phase 2 de détoxication hépatique des oestrogènes (via la méthylation).

En résumé, une alimentation antioxydante et anti-inflammatoire, construite spécifiquement pour l’endométriose (détox et modulation des oestrogènes, éviction des perturbateurs endocriniens) peut clairement donner des résultats impressionnants !

Tous ces éléments se retrouvent dans une formulation très complète de NATURAMedicatrix, appelée « Endoway » qui a donc une triple vocation : combattre l’inflammation, réduire le stress oxydant et favoriser la détoxication hépatique, particulièrement celle des oestrogènes.

The post Endométriose : 10 conseils alimentaires appeared first on Medicatrix.

]]>
[Conférence à Visé] Le Chou et sa feuille https://www.medicatrix.be/conference-a-vise-le-chou-et-sa-feuille/ Tue, 12 Feb 2019 15:00:28 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26839 CONFÉRENCE Vendredi 15 mars 2019 à 19h30 Centre Culturel de Visé, rue du Collège 31, à 4600 Visé  Réhabiliter le chou et ses feuilles dans leur  dimension thérapeutique Le chou...

The post [Conférence à Visé] Le Chou et sa feuille appeared first on Medicatrix.

]]>
CONFÉRENCE

Vendredi 15 mars 2019 à 19h30

Centre Culturel de Visé, rue du Collège 31, à 4600 Visé

 Réhabiliter le chou et ses feuilles dans leur  dimension thérapeutique

Le chou et sa feuille – Krysia MAJCHRZAK – 176 pages

Le chou à feuilles est plus qu’un légume. Il possède des vertus incroyables pour soigner, entretenir ou régénérer notre organisme. C’est une synergie antioxydante et détoxifiante dont nous sommes loin de soupçonner l’efficacité.

Son usage curatif est basique et bon marché. On le mange, on le boit, ou encore, on pose des emplâtres sur la partie du corps à soigner. La feuille du chou s’avère être un puissant reconstituant des tissus : elle est anti-inflammatoire et cicatrisante.

C’est une médecine plus que millénaire qui a fait ses preuves. Cette conférence a pour objectif de vous faire découvrir ou re-découvrir la dimension thérapeutique de cette plante qui nous veut du bien.

Orateur : Krysia MAJCHRZAK, mémoire D.U. en médecines traditionnelles (Université de Strasbourg) – auteure du livre « Le chou et sa feuille », Testez éd., 2016

Informations supplémentaires sur la conférence

Pas de réservation obligatoire, salle de 50 personnes maximum.
Prix d’entrée : 8€ (6€ pour les seniors)

The post [Conférence à Visé] Le Chou et sa feuille appeared first on Medicatrix.

]]>
Trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH) : approches nutritionnelles https://www.medicatrix.be/trouble-deficit-attention-hyperactivite-tdah/ Thu, 24 Jan 2019 06:30:01 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26584 Approches nutritionnelles dans la prise en charge des enfants turbulents, hyperactifs, avec des troubles de l’attention Extraits du livre « Enfants TDA/ TDAH, approche nutritionnelle » de J. Jortay, Dr en sciences...

The post Trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH) : approches nutritionnelles appeared first on Medicatrix.

]]>
Approches nutritionnelles dans la prise en charge des enfants turbulents, hyperactifs, avec des troubles de l’attention

Extraits du livre « Enfants TDA/ TDAH, approche nutritionnelle » de J. Jortay, Dr en sciences pharmaceutiques +14 fiches pratiques du nutritionniste Fabien Piasco

Il semble que les facteurs alimentaires peuvent jouer un rôle important dans l’étiologie du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH)

Enfants TDA / TDAHUne alimentation adéquate et un environnement sain sont essentiels pour les enfants en croissance et en particulier ceux avec un TDAH. Il faut donc

  • Supprimer au maximum de leur alimentation, les produits « malbouffe »,
  • Diminuer les aliments à haute valeur glycémique,
  • Eviter les produits allergisants (gluten, lait,…),
  • Favoriser une alimentation riche en oméga-3 (huile de colza, petits poissons gras) et assurer un bon rapport oméga-3/ oméga-6,
  • Utiliser des fruits et des légumes bio,
  • Avoir un apport suffisant en bactéries saines, issues de nourritures fermentées biologiques ou des probiotiques de haute qualité.

Cependant, la nourriture ne suffit pas toujours à apporter la dose de nutriments dont les enfants TDA/H ont besoin.

La prise de nutriments pourrait être considérée comme une alternative au traitement médicamenteux et devrait à notre sens précéder l’usage de médicaments.

En effet, les nutriments (vitamines, minéraux, acides gras essentiels, phospholipides) ont un potentiel d’action très large et ont montré leur efficacité dans la prise en charge des enfants TDA/H aussi bien au niveau comportemental que cognitif.

Parmi les compléments alimentaires, il y en a un qui est basé sur de nombreuses études scientifiques faites ces dernières années.

Le Neuro-AD Concentration contient un dosage adéquat basé sur des preuves scientifiques de micro-nutriments et de plantes bénéfiques en cas de TDAH.

Le Neuro-AD Concentration contient 10 composants bioactifs

L-théanine pure : meilleure concentration

Neuro-AD Concentration est riche en L-théanine qui agit sur les taux de dopamine, sérotonine et GABA pour favoriser la concentration, l’apprentissage et une meilleure vigilance.

Elle augmente également les ondes alpha au niveau du cerveau permettant un état de relaxation.

Bacopa et Passiflore : sérénité

La Bacopa est standardisée à 50% de bacosides, le composant actif majoritaire de la plante. Cette plante augmente la dopamine (entrain, motivation, concentration) et l’acétylcholine (mémorisation).

De plus, il est intéressant d’avoir mis de la passiflore, vu l’étude de Akhondzadeh et al. (2005), qui montre que la passiflore améliore les symptômes du TDAH de manière similaire au méthylphénidate.

Vitamines B + 2 formes de magnésium : système nerveux

Tous ces micronutriments favorisent le bon fonctionnement du système nerveux et réduisent la fatigue. Les formes privilégiées de vitamines B sont les formes actives (méthylfolate, pyridoxal-5’-phosphate…).

Une étude a montré que ces vitamines B intervenaient dans la synthèse des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, la dopamine et le GABA et sont donc par ce biais très utiles pour combattre le TDAH.

De plus, ces vitamines agissent en tant que cofacteurs du zinc et du magnésium.

L’acétyl-taurinate de magnésium est un magnésium breveté lipophile bien assimilé au niveau intestinal et neuronal et qui se démarque par rapport aux autres formes de magnésium par sa rapidité d’action (rapide effet anti-stress) et sa longue durée d’action.

Le malate de magnésium a, quant-à-lui, la propriété d’échanger son magnésium pour de l’aluminium et donc de diminuer ce métal nocif qui s’accumulerait dans l’organisme.

Zinc : mémorisation

Ce minéral est souvent déficitaire en cas de TDAH et favorise alors dans ce cas le syndrome d’opposition (enfant qui dit tout le temps “non”).

Plusieurs auteurs suggèrent que la carence en zinc joue un rôle important dans la pathogenèse du TDAH (Akhondzadeh et al., 2004).

Le zinc est un cofacteur de plus de 100 enzymes, y compris de la delta-6 désaturase, qui est importante pour le métabolisme des acides gras essentiels (AGE) et de plusieurs enzymes impliquées dans le métabolisme des neurotransmetteurs, des prostaglandines et de la mélatonine (Kenneth et al., 2002).

Cette formulation ne contient pas d’oméga-3 et il est indéniable que ceux-ci sont importants pour le TDAH.

Les acides gras polyinsaturés de type oméga-3, comme la DHA et l’EPA sont essentiels pour la croissance cérébrale de votre enfant et se retrouvent uniquement dans l’alimentation.

Vous retrouvez des omégas-3 dans les huiles végétales (lin, colza…), mais malheureusement, les études nous montrent que notre corps n’en convertit que très peu en DHA et EPA car une enzyme peut être déficiente, et beaucoup d’huiles alimentaires sont riches en oméga-6 qui eux sont pro-inflammatoires.

Privilégiez les compléments alimentaires naturels constitués d’huile de petits poissons ou de microalgues directement riches en DHA et EPA.

Il existe aussi « Tocoprotect (DHA + EPA vegan)  de Dr Jacob’s® » : une huile d’olivie extravierge enrichie d’une microalgue « Schizochytrium » riche en DHA et EPA exempte de tout polluant.

The post Trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH) : approches nutritionnelles appeared first on Medicatrix.

]]>
Rhume, mal de gorge, bronchite, soyez prévoyants pour vos enfants ! https://www.medicatrix.be/probiotiques-vitamine-c-prevenir-les-infections-voies-respiratoires-chez-les-enfants/ https://www.medicatrix.be/probiotiques-vitamine-c-prevenir-les-infections-voies-respiratoires-chez-les-enfants/#respond Wed, 23 Jan 2019 11:40:50 +0000 http://www.medicatrix.be/?p=4669 Le froid est là et avec lui son lot de refroidissements : rhume, mal de gorge, bronchite… En tant que parents, soyez prévoyants pour vos enfants ! Quels sont les bénéfices...

The post Rhume, mal de gorge, bronchite, soyez prévoyants pour vos enfants ! appeared first on Medicatrix.

]]>
Le froid est là et avec lui son lot de refroidissements : rhume, mal de gorge, bronchite… En tant que parents, soyez prévoyants pour vos enfants !

Quels sont les bénéfices de la combinaison probiotiques et vitamine C ?

En 2014, une étude (disponible ici) prouve l’effet bénéfique d’une supplémentation de probiotiques en combinaison avec de la vitamine C pour la prévention des infections des voies respiratoires chez les enfants fréquentant la maternelle: une étude pilote randomisée en double aveugle contre placebo.

Dans cette étude, 28 enfants âgés entre 3 et 5 ans consommaient tous les jours des probiotiques de types Lactobacilles et Bifidobactéries ainsi que de la vitamine C Probiotics Conceptpendant 6 mois. Les résultats permettent de conclurent à une réduction des infections respiratoires supérieures et à une réduction du nombre de jours d’absence à l’école par rapport aux 29 enfants du groupe placebo.

La prise quotidienne de probiotiques avec de la vitamine C réduit le taux d’infections des voies respiratoires de plus de 33% ainsi que le nombre de jours avec symptômes d’infections par rapport au groupe placebo.

Les enfants du groupe probiotiques + vitamine C étaient 30% moins absents à l’école par rapport au groupe placebo.

De plus, le nombre de jours d’utilisation d’antibiotiques, analgésiques, médicaments contre la toux ou de vaporisateurs nasaux était plus faible dans le groupe consommant quotidiennement probiotiques et vitamine C.

Comment éviter la venue de ces maux hivernaux ?

Aujourd’hui, l’EFSA ne permet plus d’utiliser le terme « probiotioques » sur les boites des compléments alimentaires afin d’informer de l’intérêt du produit, mais vu le nombre d’études croissantes sur les effets bénéfiques de ces bonnes bactéries, nous pensons qu’une allégation sera autorisée d’ici 1 an ou 2.

En attendant, sachez qu’il existe des compléments alimentaires qui parviennent à associer probiotioques et vitamines C dans la même gélule. Pour cela, ils utilisent une micro-capsule naturelle (Intelicaps®) protégeant les probiotiques de la proximité de la vitamine C délétère pour eux, vous en retrouvez notamment ici.

The post Rhume, mal de gorge, bronchite, soyez prévoyants pour vos enfants ! appeared first on Medicatrix.

]]>
https://www.medicatrix.be/probiotiques-vitamine-c-prevenir-les-infections-voies-respiratoires-chez-les-enfants/feed/ 0
Moyens naturels contre le refroidissement et la grippe https://www.medicatrix.be/moyens-contre-grippe/ https://www.medicatrix.be/moyens-contre-grippe/#respond Tue, 22 Jan 2019 11:31:39 +0000 http://www.medicatrix.be/?p=22722 Micronutriments et polyphénols de grenade pour combattre virus et inflammations L’automne est bel et bien là, et avec lui, non seulement l’humidité et le froid, mais aussi d’innombrables virus. Il...

The post Moyens naturels contre le refroidissement et la grippe appeared first on Medicatrix.

]]>
Micronutriments et polyphénols de grenade pour combattre virus et inflammations

L’automne est bel et bien là, et avec lui, non seulement l’humidité et le froid, mais aussi d’innombrables virus. Il suffit d’une demi-heure pour que les agents pathogènes arrivent en « gouttes » minuscules dans la muqueuse de la bouche et du nez parce qu’on éternue ou qu’on tousse. Et ils s’y multiplient à toute vitesse !

Les conséquences se manifestent en peu de jours – sous forme d’infection grippale ou de vraie grippe (influenza) avec les symptômes correspondants :

  • fièvre,
  • toux,
  • céphalées,
  • douleurs articulaires.

On peut prévenir cela de manière très naturelle : les substances actives anti-virales, anti-bactériennes, anti-inflammatoires et antioxydantes de la grenade, des baies de sureau et des cistes, et les micronutriments comme le zinc, le sélénium, les vitamines A, C et D protègent la muqueuse de la gorge et du pharynx et maintiennent en même temps l’équilibre du système immunitaire.

Dans le cas d’une infection grippale, dans un premier temps, il ne faut pas renforcer le système immunitaire, mais modifier les réactions immunitaires et lutter contre les virus. Car le vrai danger en cas de grippe constitue l’avalanche de cytokines, une hyper-réaction potentiellement mortelle du système immunitaire. Le moyen adapté devrait donc être à la fois anti-viral et anti-inflammatoire.

Dans l’Ayurvéda, le potentiel thérapeutique de la grenade est connu depuis des milliers d’années en cas de maladies inflammatoires. Sa force thérapeutique, la grenade la doit à des substances actives particulières : les polyphénols. L’efficacité anti-inflammatoire des polyphénols du jus de grenade fermenté repose sur l’inhibition de régulateurs inflammatoires (comme le NF-κB), d’enzymes inflammatoires (par ex. COX2) et de substances messagères inflammatoires (comme le TNF-α, l’interleukine 6 et 8). La propagation des agents pathogènes de la grippe dépend beaucoup de l’activation de la voie de signalisation pro-inflammatoire NF-κB (Wurzer et al., 2004). Plusieurs études montrent que les virus se multiplient nettement plus lentement quand on inhibe cet activateur de l’inflammation (Mazur et al.,2007). Les polyphénols de grenade interviennent précisément ici et sont donc considérés comme un nouveau point de départ plein de promesses pour une thérapie antivirale (Ludwig et Planz, 2008).

Les polyphénols de grenade éliminent les virus de l’influenza et soutiennent les médicaments anti-grippe

Organic Ripe Red Pomegranates

Les polyphénols de grenade disposent de larges effets anti-viraux et anti-microbiens  (Neurath et al., 2004 et 2005, Reddy et al., 2007): ils tuent les virus de la grippe Influenza A et inhibent leur multiplication (Haidiri et al., 2009). Il est donc important d’utiliser les polyphénols de grenade localement à la porte d’entrée de l’infection virale, car ce n’est qu’ainsi qu’ils déploient leur efficacité anti-virale et anti-bactérienne directe. Il est prouvé que les polyphénols des baies de sureau et la ciste ont aussi des propriétés anti-virales. Dans des études cliniques sur l’influenza, on a pu diminuer de 50% la durée de la maladie et en atténuer nettement les symptômes en administrant des extraits de baies de sureau (Zakay-Rones et al., 1995 ; Zakay-Rones et al., 2004)

Les polyphénols de grenade protègent du stress oxydant

Les processus inflammatoires renforcent le stress oxydant dans le corps. Celui-ci fait que des agents pathogènes inoffensifs de la grippe mutent en « tueurs » agressifs. Des substances protectrices antioxydantes comme par ex. le sélénium (Nelson et al., 2001) et les polyphénols de jus de grenade combattent directement ces répercussions mutagènes des inflammations. Les polyphénols du jus de grenade améliorent déjà nettement le statut total des antioxydants (TAS) après une prise de courte durée chez les humains (Aviram et al., 2000, Aviram et al., 2004) et renforcent les systèmes de protection antioxydants endogènes. Plusieurs études prouvent l’excellente protection antioxydante du cœur, des vaisseaux, du cerveau et du système nerveux, du foie et de la muqueuse gastrique par les polyphénols de grenade.

defences_immunitaires

Les polyphénols de grenade font augmenter la concentration de l’antioxydant le plus important de la cellule, le L-glutathion réduit (GSH) (Rosenblatt et al., 2006, ; Aviram et al., 2004). C’est très important pour le système immunitaire, car la capacité de fonctionnement des leucocytes dépend de leurs réserves élevées en GSH.
Les cellules phagocytaires combattent les virus et les bactéries avec leurs radicaux libres et ont besoin de substances antioxydantes protectrices pour leur propre protection et survie. C’est d’ailleurs aussi une raison pour laquelle la vitamine C soutient le système immunitaire pendant un rhume ou une grippe. En cas d’infections grippales graves, le monoxyde d’azote (NO) joue un rôle important. D’une part, le NO a un effet anti-viral, d’autre part, les radicaux NO favorisent le développement de pneumonies virales.
Les polyphénols de grenade stabilisent le NO antioxydant et empêchent sa dégradation en radicaux NO dangereux, comme l’a découvert le Prix Nobel et découvreur du NO, Louis Ignarro (Ignarro et al., 2006).

La vitamine D, la vitamine « antibiotique »

Les épidémies de grippe sont les plus fréquentes et l’évolution de la maladie la plus grave les mois qui suivent le solstice d’hiver. Cela a un rapport avec l’ensoleillement : celui-ci influence la concentration en vitamine D. Cette substance vitale règle si bien l’immunité et est si efficace contre les agents pathogènes (Zasloff, 2006), que l’on parle de « vitamine antibiotique » dans les études récentes (Raloff, 2006).

Dans des études cliniques, la vitamine D a fait baisser de manière drastique la fréquence des maladies et a supprimé complètement la recrudescence saisonnière des infections, c’est-à-dire que les infections étaient aussi rares en hiver qu’en été (Aloia et al., 2007). En outre, la vitamine D diminue le risque d’infection bactérienne secondaire. C’est important, car des pneumonies bactériennes ont souvent de graves complications et sont responsables de la plupart des décès en rapport avec les infections grippales. La vitamine D a en outre un effet anti-inflammatoire et aide ainsi à éviter une avalanche de cytokines (Helfrich et al., 2007)

Zinc et sélénium, une combinaison idéale pour l’immunité

En plus de la vitamine C, les oligo-éléments : zinc et sélénium, sont très importants. De nombreuses études prouvent leur efficacité (Mocchegiani et al., 1999 pour le zinc, Arthur et al., 2003, Bellinger et al., 2003 pour le sélénium) : ils améliorent entre autres la réaction de défense chez les personnes âgées après le vaccin contre la grippe.
Ces deux oligo-éléments influencent considérablement le nombre et le fonctionnement des cellules tueuses naturelles qui jouent un rôle important en cas de cancer et d’infections virales (Ravaglia et al., 2000). Un manque de zinc (Mocchegiani et al., 1999) et de sélénium (Beck et al., 2007) affaiblit la réponse immunitaire aux infections virales.

Le zinc est le cofacteur de plus de 300 enzymes (il entre dans leur composition). Il aide le système immunitaire à former des cellules défensives contre les virus et les bactéries. Il atténue et raccourcit nettement les problèmes de rhume comme le montrent des études cliniques (par ex. Prasad et al., 2000). Chez les personnes âgées surtout, il y a souvent un manque latent de zinc. Le système immunitaire en est affaibli, plus d’infections et de maladies immunitaires font leur apparition et l’équilibre immunitaire se déplace en faveur des lymphocytes TH-2 auxiliaires (Haase et Rink, 2009). Les groupes à risque sont les enfants, les personnes âgées ou malades et les diabétiques qui souffrent souvent des conséquences d’un manque de zinc :

  • défense immunitaire faible,
  • rhumes fréquents,
  • mauvaise cicatrisation,
  • maladies de la peau ,
  • perte du goût,
  • problèmes d’ongles et de cheveux.

En hiver, surtout ou en cas de risques élevés d’infection, il est judicieux de remplir les réserves de zinc en prenant 10 à 15 mg par jour.

Le zinc atténue aussi l’avalanche de cytokines en cas d’infections (Kahmann et al., 2008, Ho et al., 2001). Si on donne du zinc aux enfants de plus de 12 ans en prévention, ils ont moins de maladies infectieuses de l’appareil digestif et des voies respiratoires. Les diarrhées sont moins fortes et plus courtes (Brown et al., 2009). Contrairement aux inhibiteurs classiques d’infection, le zinc n’opprime pas le système immunitaire mais améliore sa réactivité en cas de maladies infectieuses.

Le sélénium est aussi un oligo-élément vital et dont on ne peut se passer pour un bon fonctionnement du système immunitaire (Arthur et al., 2003). Beaucoup de gens manquent de sélénium, surtout les fumeurs, et cela nuit aux défenses immunitaires. Les diététiciens considèrent qu’il faudrait améliorer l’apport de sélénium car il est tout simplement insuffisant lorsqu’il faut se défense contre le rhume, car ces refroidissements augmentent le besoin de sélénium.

Si on manque de sélénium, on est plus sensible aux infections et l’évolution de la maladie est plus grave. Des études montrent que le sélénium aide probablement à empêcher qu’une souche de virus de l’influenza mute en virus agressifs (Nelson et al., 2001).

Woman With Hands Around Her Neck

Pour toutes les substances actives décrites dans cet article, une application locale au niveau des zones d’entrée principale de l’infection, donc dans l’espace gorge-pharynx s’impose. Les polyphénols de grenade fermentés, les baies de sureau, la vitamine D, le zinc et le sélénium (combinés dans les gouttes de Granaimun de Dr. Jacob’s®) et de la vitamine D fortement dosée ne sont évidemment pas des remèdes miracles, mais ils peuvent aider à prévenir les maladies infectieuses et à atténuer leur déroulement. En cas de refroidissements ou d’infections grippales graves, il faut absolument se ménager. S’il y a avalanche de cytokines (beaucoup de fièvre, grande fatigue, forte sensation de malaise, le cas échéant aussi crises d’étouffement, nausées) ou une infection bactérienne ou virale secondaire aigüe des poumons (pneumonie), il faut avoir recours à la médecine traditionnelle.

 Bibliographie

  • Afaq F, Malik A, Syed D, Maes D, Matsui MS, Mukhtar H. (2005a) Pomegranate fruit extract modulates UV-B-mediated phosphorylation of mitogen-activated protein kinases and activation of nuclear factor kappaB in normal human epidermal keratinocytes paragraph sign. Photochemistry and Photobiology. 81: 38–45.
  • Afaq F, Saleem M, Krueger CG, Reed JD, Mukhtar H. (2005b) Anthocyanin- and hydrolyzable tannin-rich pomegranate fruit extract modulates MAPK and NF-kappaB pathways and inhibits skin tumorigenesis in CD-1 mice. International Journal of Cancer. 113: 423–433.
  • Ahmed S, Wang N, Hafeez BB, Cheruvu VK, Haqqi TM (2005) Punica granatum L. extract inhibits IL-1beta-induced expression of matrix metalloproteinases by inhibiting the activation of MAP kinases and NF-kappaB in human chondrocytes in vitro. Journal of Nutrition. 135: 2096–2102.
  • Aloia J, Li-Ng M. (2007) Re: epidemic influenza and vitamin D. Epidemiol Infect 135(7): 1095-1096.
  • Arthur JR, McKenzie RC, Beckett GJ. (2003) Selenium in the immune system. J Nutr. 133(5 Suppl 1): 1457S-9S. Review.
  • Aviram M, Dornfeld L, Rosenblat M, Volkova N, Kaplan M, Coleman R, Hayek T, Presser D, Fuhrman B. (2000) Pomegranate juice consumption reduces oxidative stress, atherogenic modifications to LDL, and platelet aggregation: studies in humans and in atherosclerotic apolipoprotein E-deficient mice. American Journal of Clinical Nutrition. 71: 1062–1076.
  • Aviram M, Rosenblat M, Gaitini D, Nitecki S, Hoffman A, Dornfeld L, Volkova N, Presser D, Attias J, Liker H, Hayek T. (2004) Pomegranate juice consumption for 3 years by patients with carotid artery stenosis reduces common carotid intima-media thickness, blood pressure and LDL oxidation. Clinical Nutrition. 23: 423–433.
  • Beck MA (2007) Selenium and Vitamin E Status: Impact on Viral Pathogenicity. J. Nutr. 137: 1338-140.
  • Bellinger FP, Raman AV, Reeves MA, Berry MJ. (2009) Regulation and function of selenoproteins in human disease. Biochem J. 422: 11-22.
  • Brown KH, Peerson JM, Baker SK, Hess SY. (2009) Preventive zinc supplementation among infants, preschoolers, and older prepubertal children. Food Nutr Bull. 30(1 Suppl): S12-40.
  • de Jong MD, Simmons CP, Thanh TT, Hien VM, Smith GJ, Chau TN, Hoang DM, Chau NV, Khanh TH, Dong VC, Qui PT, Cam BV, Ha do Q, Guan Y, Peiris JS, Chinh NT, Hien TT, Farrar J. (2006) Fatal outcome of human influenza A (H5N1) is associated with high viral load and hypercytokinemia. Nat Med. 12(10): 1203-7. Epub 2006 Sep 10.
  • Droebner K, Ehrhardt C, Poetter A, Ludwig S, Planz O. CYSTUS052, a polyphenol-rich plant extract, exerts anti-influenza virus activity in mice. Antiviral Res. 2007 Oct;76(1):1-10.
  • Ehrhardt C, Hrincius ER, Korte V, Mazur I, Droebner K, Poetter A, Dreschers S, Schmolke M, Planz O, Ludwig S. A polyphenol rich plant extract, CYSTUS052, exerts anti influenza virus activity in cell culture without toxic side effects or the tendency to induce viral resistance. Antiviral Res. 2007 Oct;76(1):38-47.
  • Haidari M, Ali M, Ward Casscells S 3rd, Madjid M. (2009) Pomegranate (Punica granatum) purified polyphenol extract inhibits influenza virus and has a synergistic effect with oseltamivir. Phytomedicine. 2009 Jul 6
  • Haase H, Rink L. (2009) The immune system and the impact of zinc during aging Immun Ageing. 12;6:9.
  • Helfrich YR, Kang S, Elalieh HZ, Steinmeyer A, Zügel U, Bikle DD,Modlin RL, Gallo RL. (2007) Injury Enhances TLR2 Function and Antimicrobial Peptide Expression Through a Vitamin D Dependent Mechanism. J Clin Invest 117: 803-811.
  • Ho E, Quan N, Tsai YH, Lai W, Bray TM. (2001) Dietary zinc supplementation inhibits NFkappaB activation and protects against chemically induced diabetes in CD1 mice. Exp Biol Med (Maywood). 226(2): 103-11.
  • Huang TH et al. (2005) Pomegranate flower extract diminishes cardiac fibrosis in Zucker diabetic fatty rats: modulation of cardiac endothelin-1 and nuclear factor-kappaB pathways. Journal of Cardiovascular Pharmacology. 46: 856-862.
  • Ignarro LJ, Byrns RE, Sumi D, de Nigris F, Napoli C. Sep (2006) Pomegranate juice protects nitric oxide against oxidative destruction and enhances the biological actions of nitric oxide. Nitric Oxide. 15(2): 93-102.
  • Jeeninga RE, de Jong MD, Berkhout B. (2009) The New Influenza A (H1N1) Pandemic. J Formos Med Assoc. 108(7): 523-5.
  • Kahmann L, Uciechowski P, Warmuth S, Plümäkers B, Gressner AM, Malavolta M, Mocchegiani E, Rink L. (2008) Zinc supplementation in the elderly reduces spontaneous inflammatory cytokine release and restores T cell functions. Rejuvenation Res. 11(1): 227-37.
  • Kaur G, Jabbar Z, Athar M, Alam MS. (2006) Punica granatum (pomegranate) flower extract possesses potent antioxidant activity and abrogates Fe-NTA induced hepatotoxicity in mice. Food and Chemical Toxicology. 44(7): 984-93.
  • Khan N, Afaq F, Kweon MH, Kim K, Mukhtar H. (2007) Oral consumption of pomegranate fruit extract inhibits growth and progression of primary lung tumors in mice. Cancer Res. 67 (7): 3475–3482.
  • Khan N, Hadi N, Afaq F, Syed DN, Kweon MH, Mukhtar H. (2007) Pomegranate fruit extract inhibits prosurvival pathways in human A549 lung carcinoma cells and tumor growth in athymic nude mice. Carcinogenesis. 28 (1): 163–173.
  • Loren DJ, Seeram NP, Schulman RN, Holtzman DM (2005) Maternal dietary supplementation with pomegranate juice is neuroprotective in an animal model of neonatal hypoxic-ischemic brain injury. Pediatric Research. 57: 858–864.
  • Mocchegiani E, Malavolta M, Muti E, Costarelli L, Cipriano C, Piacenza F, Tesei S, Giacconi R, Lattanzio F. (2008) Zinc, metallothioneins and longevity: interrelationships with niacin and selenium. Curr Pharm Des. 14: 2719-32.
  • Nelson HK, Shi Q, Van Dael P, Schiffrin EJ, Blum S, Barclay D, Levander OA, Beck MA. (2001) Host nutritional selenium status as a driving force for influenza virus mutations. FASEB J. 15(10): 1846-8.
  • Neurath AR, Strick N, Li YY, Debnath AK. Oct (2004) Punica granatum (Pomegranate) juice provides an HIV-1 entry inhibitor and candidate topical microbicide. BMC Infect. Dis. 4:41.
  • Neurath AR, Strick N, Li YY, Debnath AK. (2005) Punica granatum (pomegranate) juice provides an HIV-1 entry inhibitor and candidate topical microbicide. Ann NY Acad Sci. 1056: 311–237.
  • Prasad AS, Fitzgerald JT, Bao B, Beck FW, Chandrasekar PH. (2000) Duration of symptoms and plasma cytokine levels in patients with the common cold treated with zinc acetate. A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Ann Intern Med. 133(4): 302-3.
  • Raloff J. (2006) The Antibiotic Vitamin. Science News 170: 312-317
  • Rasheed Z, Akhtar N, Anbazhagan AN, Ramamurthy S, Shukla M, Haqqi TM. (2009) Polyphenol-rich pomegranate fruit extract (POMx) suppresses PMACI-induced expression of pro-inflammatory cytokines by inhibiting the activation of MAP Kinases and NF-kappaB in human KU812 cells. J Inflamm (Lond). 6: 1.
  • Ravaglia G, Forti P, Maioli F, Bastagli L, Facchini A, Mariani E, Savarino L, Sassi S, Cucinotta D, Lenaz G. (2000) Effect of micronutrient status on natural killer cell immune function in healthy free-living subjects aged >/=90 y. Am J Clin Nutr. 71(2): 590-8.
  • Reddy MK, Gupta SK, Jacob MR, Khan SI, Ferreira D May. (2007) Antioxidant, Antimalarial and Antimicrobial Activities of Tannin-Rich Fractions, Ellagitannins and Phenolic Acids from Punica granatum L. Planta 73(5):461-7.
  • Rosenblat M, Hayek T, Aviram M. (2006) Antioxidative effects of pomegranate juice (PJ) consumption by diabetic patients on serum and on macrophages. Atherosclerosis. 187 (2): 363–371.
  • Schubert SY, Lansky EP, Neeman I. (1999) Antioxidant and eicosanoid enzyme inhibition properties of pomegranate seed oil and fermented juice flavonoids. J Ethnopharmacol. 66 (1): 11–17.
  • Schubert SY, Neeman I, Resnick N. (2002) A novel mechanism for the inhibition of NF-kappaB activation in vascular endothelial cells by natural antioxidants. The Federation of American Societies for Experimental Biology Journal. 16: 1931–1933.
  • Shukla M, Gupta K, Rasheed Z, Khan KA, Haqqi TM. (2008a) Consumption of hydrolyzable tannins-rich pomegranate extract suppresses inflammation and joint damage in rheumatoid arthritis. Nutrition. 2008 May 17, Online-Publikation vor Druck
  • Shukla M, Gupta K, Rasheed Z, Khan KA, Haqqi TM. (2008b) Bioavailable constituents / metabolites of pomegranate (Punica granatum L) preferentially inhibit COX2 activity ex vivo and IL-1beta-induced PGE2 production in human chondrocytes in vitro. J Inflamm (Lond). 5(1): 9. Online-Publikation vor Druck.
  • Sumner MD et al.(2005) Effects of pomegranate juice consumption on myocardial perfusion in patients with coronary heart disease. Am J Cardiol. 96 (6): 810–814.
  • Syed DN, Malik A, Hadi N, Sarfaraz S, Afaq F, Mukhtar H. (2006) Photochemopreventive effect of pomegranate fruit extract on UVA-mediated activation of cellular pathways in normal human epidermal keratinocytes. Photochem Photobiol. 82 (2): 398–405.
  • Zakay-Rones Z, Thom E, Wollan T, Wadstein J. (2004) Randomized study of the efficacy and safety of oral elderberry extract in the treatment of influenza A and B virus infections. J Int Med Res. 32(2): 132-40.
  • Zakay-Rones Z, Varsano N, Zlotnik M, Manor O, Regev L, Schlesinger M, Mumcuoglu M. (1995) Inhibition of several strains of influenza virus in vitro and reduction of symptoms by an elderberry extract (Sambucus nigra L.) during an outbreak of influenza B Panama. J Altern Complement Med. 1(4): 361-9
  • Zasloff M. (2006) Inducing endogenous antimicrobial peptides to battle infections. Proc Natl Acad Sci USA 103: 8913-4.

The post Moyens naturels contre le refroidissement et la grippe appeared first on Medicatrix.

]]>
https://www.medicatrix.be/moyens-contre-grippe/feed/ 0
Connaissez-vous votre tension artérielle? Nos 7 conseils pour vous aider à la réduire https://www.medicatrix.be/connaissez-vous-votre-tension-arterielle/ Fri, 07 Dec 2018 15:38:53 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26733 Un adulte sur quatre a une tension artérielle augmentée. A partir de 60 ans, 50% des personnes ont une tension trop élevée. Mais la majorité de ces personnes l’ignorent… Et...

The post Connaissez-vous votre tension artérielle? Nos 7 conseils pour vous aider à la réduire appeared first on Medicatrix.

]]>
Un adulte sur quatre a une tension artérielle augmentée. A partir de 60 ans, 50% des personnes ont une tension trop élevée. Mais la majorité de ces personnes l’ignorent…

Et pourtant, l’hypertension est le tueur n°1 dans le monde !

L’hypertension artérielle est une maladie et un tueur silencieux… Pendant longtemps, elle n’entraîne aucune douleur et aucun signe n’indique que votre coeur est surchargé. Pourtant, à long terme, les conséquences peuvent être graves: AVC, infarctus, angine de poitrine, et encore bien d’autres problématiques. L’hypertension n’est cependant pas une fatalité.

7 conseils pour vous aider à réduire votre tension !

Mesurez-la !

Faites mesurer au moins une fois par an votre tension pour déceler le plus tôt possible une éventuelle élévation de la tension.

Mangez sainement !

De nos jours, l’alimentation est trop riche en sel (aliments industriels) et pauvre en potassium (plantes). Ajoutez à cela un stress important voire chronique, cela engendre une augmentation de votre acidité tissulaire. Au niveau cellulaire, l’acidité expulse le potassium des cellules et à long terme les conséquences sont des problèmes d’ostéoporose, des reflux gastriques, mais aussi, de l’hypertension !

Réduire votre apport quotidien en sel et augmenter l’apport en potassium est donc un moyen relativement facile de normaliser votre rythme cardiaque et la tension artérielle.

Sel riche en potassium et pauvre en sodium.

Orientez-vous vers un sel pauvre en sodium et enrichi en potassium, comme le Sel Pression Sanguine de DrJacob’s® qui aide à abaisser la tension artérielle.

Formules Alcalinisantes riches en citrate de potassium.

Les Formules Alcalinisantes de Dr Jacob’s® ne contiennent pas de sodium (ou très peu) et sont riches en citrate de potassium (1,5 g/jour).
2 mesures de Formules Alcalinisantes correspondent à l’apport journalier de 1,5 kg de fruits et légumes
De plus, les citrates interviennent dans le processus de désacidifications intracellulaires (via le cycle de Krebs) et permettent d’éliminer 3 molécules acides à la fois. Ainsi, les Formules Alcalinisantes aident à normaliser le rythme cardiaque et la tension artérielle.

Pratiquez une activité physique régulière (30 min./jour).

Ne fumez pas.

L’alcool oui, mais modérément !

L’alcool fait s’élever la tension artérielle. Donc faite-vous plaisir avec un bon verre, mais pas tous les jours…

Utilisez les propriétés antihypertensives des polyphénols de grenade.

Les propriétés de la grenade en prévention/ accompagnement des cancers hormono-dépendants sont déjà bien connues. Plusieurs études cliniques ont également montré les bienfaits de la grenade sur la tension artérielle. La consommation de 600 mg de polyphénols de grenade par jour pendant 1 an chez des patients atteints d’artériosclérose et d‘artère carotide rétrécie (Aviram et al., 2004) a permis de réduire l’épaisseur de la paroi vasculaire de 35% (contrôle : augmentation de 9 %), d’améliorer la circulation sanguine et de réduire de 90% l’oxydation du cholestérol LDL. La tension artérielle systolique chez ces patients était réduite en moyenne de 12 %.

L’Elixir de Grenade de Dr Jacob’s® et le GranaProsan (en gélules) sont délicatement concentrés en polyphénols hautement biodisponibles. Des contrôles de qualité les plus stricts sont menés à chaque production. Leurs processus de fabrication breveté et unique de « fermentation vivante » assurent une concentration et assimilation améliorées des polyphénols issus de la grenade.
2 cuillères à soupe (4 gélules) apportent plus de 700 mg de polyphénols !

Jambes lourdes ? Mauvaise circulation sanguine ?

L’Elixir Méditerranéen de Dr Jacob’s® présente les effets anti-hypertenseurs de l’Elixir de Grenade, et est enrichi avec un concentré de tomates hydrosoluble qui permet d’améliorer la circulation sanguine grâce à son effet anti-agrégant plaquettaire (effet ressenti 2h après la prise de 2 c. à soupe). Ainsi, il empêche la formation de caillots et agit en prévention des AVC, infarctus…

Respirez comme un bébé.

Créez délibérément des «plages de détente» au cours desquelles vous respirez par le ventre (imaginez que votre nombril est remplacé par vos narines). Votre main sur le ventre doit se lever et descendre au rythme de votre respiration.


Pour en savoir plus, les éditions Marco Pietteur ont édité 2 livres poches à ce sujet !

The post Connaissez-vous votre tension artérielle? Nos 7 conseils pour vous aider à la réduire appeared first on Medicatrix.

]]>
Hyperplasie de la prostate : solution naturelle https://www.medicatrix.be/hyperplasie-de-la-prostate/ Wed, 14 Nov 2018 06:30:31 +0000 https://www.medicatrix.be/?p=26609 Hyperplasie de la prostate ou l’envie fréquente de faire pipi. Réduisez naturellement vos symptômes ! Avec les années, la prostate grossit, c’est une évolution naturelle liée au vieillissement. Cela peut mener...

The post Hyperplasie de la prostate : solution naturelle appeared first on Medicatrix.

]]>
Hyperplasie de la prostate ou l’envie fréquente de faire pipi.

Réduisez naturellement vos symptômes !

Avec les années, la prostate grossit, c’est une évolution naturelle liée au vieillissement. Cela peut mener à une hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) qui survient généralement vers 40 ans. Comme votre prostate est plus grande que d’habitude et qu’elle comprime l’urètre, cela peut causer des symptômes urinaires désagréables, tels que le blocage de la circulation de l’urine hors de la vessie ou des envies fréquentes d’uriner (y compris la nuit !). Il peut également causer des problèmes de vessie, des voies urinaires ou des reins.

3 habitudes pour diminuer les symptômes d’hyperplasie de la prostate

Les changements alimentaires peuvent être très efficaces dans la gestion de certains symptômes de l’HBP. Il faut donc :

  • réduire au maximum votre consommation de viande rouge, de produits laitiers,
  • éviter les diurétiques: caféine-alcool.

De plus, certaines études sur les thérapies à base d’extraits de végétaux se sont avérées avoir un impact positif sur la taille de la prostate et le débit urinaire.

Un traitement naturel semble donc une alternative intéressante pour soulager les symptômes. Le complexe phyto « P3LCO » est formulé sur base de nombreuses preuves scientifiques pour agir sur l’hyperplasie de la prostate.

6 plantes en 1 pour soulager votre prostate contre l’hyperplasie de la prostate

Pollen liposoluble hypoallergénique

Une étude en double aveugle, contrôlée par placebo, faite sur 60 patients a montré qu’un traitement avec de l’extrait de pollen pendant 6 mois diminuait significativement l’urine résiduelle chez les patients sous traitement (John A et al, 1990). P3LCO contient uniquement du pollen liposoluble pour une meilleure assimilation. De plus, les parois des grains de pollens ont été éliminés par une méthode brevetée afin d’en éliminer la majorité des composants allergènes !

Prunier d’Afrique

Plusieurs études cliniques comparatives et contrôlées contre placebo montrent l’efficacité du prunier d’Afrique pour les symptômes d’HBP et du tractus urinaire inférieur. De nombreux mécanismes d’action ont été proposés, notamment une action anti-androgénique, un effet anti-inflammatoire et une influence antiproliférative par l’inhibition des facteurs de croissance (Buck AC et al, 2004).

Palmier nain

Il est couramment utilisé dans la prise en charge des symptômes de l’hyperplasie de la prostate. Il a un rôle anti-inflammation dans l’HBP, probablement en intervenant dans l’équilibre entre l’apoptose et la prolifération (Terry S et al, 20013).

Lycopène, Courge & Ortie

  • Le lycopène s’accumule dans certains organes, en particulier dans le foie et la prostate. L’étude de Biesalski et al, indique que le lycopène à une dose de 15 mg/j pendant 6 mois peut inhiber la progression de la maladie et atténuer les symptômes chez les patients atteints d’HBP.
  • Les pépins de courges contiennent des phytostérols qui protègent la prostate et favorisent ainsi de saines fonctions des voies urinaires
  • L’extrait de racine d’ortie (Urtica dioica) contribue à de saines fonctions de la prostate et au fonctionnement normal des voies urinaires.

P3LCO tire son nom de son association unique de plantes bénéfiques pour votre prostate. Pour vous en procurer, cliquez-ici.

The post Hyperplasie de la prostate : solution naturelle appeared first on Medicatrix.

]]>