Le petit livre de l’équilibre acido-basique

Extrait tiré du livre "Le petit livre de l'équilibre acido-basique" de Hafida Alilou.

Êtes-vous souvent fatigué, irrité et tendu ? Avez-vous souvent des brûlures d’estomac ou des problèmes gastro-intestinaux ? Vos cheveux sont-ils devenus plus fins ou les perdez-vous, vos ongles sont-ils devenus cassants ? Êtes-vous souvent courbaturé après avoir fait du sport ? Avez-vous souvent des caries alors que vous soignez vos dents ?
Douleurs osseuses ou ostéoporose; Douleurs musculaires et articulaires; Rhumatisme ou douleurs chroniques; Maux de tête fréquents ou crises de migraines; Diabète sucré; Pierres aux reins ou goutte; Problèmes de ménopause ou syndrome menstruel; Perturbations du rythme cardiaque ou hypertension ?

Les 3 piliers du métabolisme des minéraux alcalins

les-3-piliers-du-metabolisme-des-mineraux-alcalins

Quelques règles fondamentales importantes nous aident simplement à maintenir l’équilibre acido-basique de notre corps pour que nous restions en forme et au maximum de notre vitalité. Ces règles fondamentales peuvent être réparties en 3 grands principes (voir graphique) : alimentation, relaxation – déstress et exercices physiques.

Alimentation

Certains aliments ont un effet acidifiant ; d’autres, un effet alcalin sur notre organisme. Cet effet métabolique n’a rien à voir avec le goût : les fruits ont un goût acide, mais sont alcalinisants parce qu’ils sont riches en minéraux alcalins comme le potassium et le magnésium et contiennent des sels alcalins organiques comme le citrate. Le citrate est le sel de l’acide citrique et a un effet alcalin dans le corps, en aidant à lier 3 molécules acides et à les métaboliser.

L’alimentation moderne contient souvent de nombreux acidifiants et peu d’alcalinisants (voir au chapitre suivant « Effet des aliments »).

Si on ne fait pas assez d’exercices physiques, un excès de sucre surmène nos cellules ; elles ne peuvent pas le brûler convenablement et le transforme donc partiellement en acides. Mais c’est surtout l’excès de charcuterie, de viande, de fromage et d’autres fournisseurs de protéines animales qui surcharge l’intestin, bloque le métabolisme de l’énergie dans le foie et favorise l’hyperacidité. L’assimilation excessive d’acides fixes via la nourriture exige beaucoup d’efforts des organes désacidifiants : le foie et les reins. À la longue, la surcharge en acides peut restreindre le fonctionnement de ces organes. Plus de détails dans « Les racines de l’hyperacidité se trouvent dans l’intestin et le foie », page 44 et dans « Pierres aux reins et protection des reins », page 68.

Effet des aliments

Très acidifiants

Viande, charcuterie, poisson, fromage, sucre et sucreries, boissons sucrées comme les limonades ou le coca, produits à base de farine blanche, café, alcool, nicotine, sulfate, sulfite, phosphate, chlorure.

Faiblement acidifiants

Lait, yoghourt, crème, produits à base de blé complet, noix, sel.

Neutres

Huiles végétales naturelles, beurre.

Fruits & LégumesAlcalinisants

Tous les légumes (par ex. tomates, carottes, oignons, champignons, chou-rouge, salade, pommes de terre), tous les fruits (par ex. pommes, baies, agrumes), toutes les herbes aromatiques, l’eau minérale, fruits secs non soufrés, potassium, magnésium, calcium.

L’équilibre acido-basique n’est évidemment pas le seul critère d’une alimentation saine.

Boire : la base d’une saine alimentation

Bien boire, c’est l’alpha et l’oméga d’un mode d’alimentation basique. On recommande de boire au moins 2 à 3 litres d’eau et de tisanes alcalines par jour. On dilue ainsi les acides dans le corps et ceux-ci peuvent être mieux éliminés. En plus, cela ménage les reins et maintient l’irrigation sanguine.

Ce sont souvent les personnes plus âgées qui ne respectent pas les apports recommandés. Mais les enfants et les actifs boivent souvent aussi trop peu ou pas ce qui convient. Car les limonades et le coca fournissent certes du liquide, mais généralement aussi de grandes quantités de sucre, et en partie, des phosphates, ce qui a à son tour un effet acidifiant. L’alcool et le café aussi sont très acidifiants et encombrent le métabolisme.

Les boissons conseillées sont l’eau du robinet et l’eau minérale, le thé non sucré, surtout les tisanes. Vous pouvez boire aussi de l’eau pétillante, l’acide carbonique, acide organique, est simplement éliminé quand on expire.

Si possible, buvez dès le matin ½ litre d’eau (tempérée) pour compenser la perte de liquide de la nuit. Car celle-ci, en raison d’un épaississement du sang, entraîne une diminution du flux sanguin, ce qui peut provoquer une acidose locale. Le risque d’apoplexie et d’infarctus en est triplé le matin (voir page 71).

Buvez 2 litres de plus de préférence répartis sur la journée pour que le corps soit en permanence suffisamment hydraté.

Extrait tiré du livre "Le petit livre de l'équilibre acido-basique" de Hafida Alilou.

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)