Hyperplasie Bénigne de la Prostate

Sommaire :

    Health care costs.

    Elle fait partie du vieillissement naturel de l’homme et commence vers l’âge de 40 – 50 ans. Elle concerne plus de la moitié des hommes âgés de plus de 60 ans…

    Il s’agit de l’hypertrophie de la prostate (ou Hyperplasie Bénigne de la Prostate), c’est-à-dire l’augmentation naturelle du volume de la prostate.

    Chez les patients âgés de 60 à 70 ans, les troubles mictionnels qui en résultent représentent 20 à 50 % des problèmes de santé et la chirurgie de la prostate (résection ou prostatectomie) est l’intervention la plus couramment pratiquée à partir de 65 ans, chez 1 homme sur 4.

    Pris en charge, ce problème est bénin, mais courant, touchant l’homme à partir de la cinquantaine.

    Quels sont les désagréments de l’hyperplasie bénigne de la prostate ?

    Cette augmentation de la taille de la prostate peut provoquer plusieurs désagréments :

    • douleurs
    • gênes tels
    • un jet faible d’urine ou écoulement goutte-à-goutte
    • le fait de devoir uriner souvent
    • des difficultés à commencer à uriner
    • la sensation de ne pas avoir vidé complètement la vessie
    • des difficultés à postposer la miction
    • le besoin de se lever plusieurs fois par nuit pour uriner : nycturie (cela risque d’affecter la vigilance pendant la journée).

    Quelle est la cause de l’Hyperplasie Bénigne de la Prostate ?

    Benign prostatic hyperplasia (prostatic hypertrophy)

    La prostate est située autour de l’urètre. Quand la prostate augmente de volume, elle peut compresser l’urètre, ce qui a pour effet de ralentir l’écoulement urinaire et d’empêcher la vidange complète de la vessie. A long terme, si la problématique n’est pas diminuée, l’urine reste dans la vessie et constitue un milieu idéal pour les bactéries provoquant des infections urinaires ou des inflammations de la prostate. Lorsque le volume d’urine qui subside dans la vessie est important, cela peut entrainer un flux constant (goutte-à-goutte) d’urine et parfois même un reflux jusqu’au reins pouvant engendrer une insuffisance rénale.

    Dans ces cas extrêmes, une chirurgie est nécessaire.

    Par contre, pris à temps, il est possible de redonner une bonne santé à votre prostate.

    Hygiène alimentaire

    Favorisez les produits complets, les fruits et légumes en grande quantité. Evitez les produits industriels et diminuez le plus possible les aliments carnés, tout en évitant l’excès d’alcool.

    Activité physique et repos

    Bougez quotidiennement : privilégiez les escaliers à l’ascenseur, marchez rapidement 30 minutes par jour,… Consacrez 10 minutes par jour pour respirer profondément, à l’abri du stress quotidien.

    Ecoutez votre corps

    Dès que vous percevez une anomalie (brûlure lors de l’émission d’urine, besoin d’uriner sans miction…), reprenez immédiatement une hygiène alimentaire équilibrée, questionnez votre médecin de famille et, éventuellement, tournez-vous vers une aide naturelle. Les aides naturelles peuvent aussi être un bon moyen d’agir en prévention !

    Les aides naturelles pour prévenir/accompagner l’hyperplasie bénigne de la prostate

    Extrait de pollens hydro- et liposolubles

    Parmi les compléments alimentaires, l’extrait de pollens hydro- et liposoluble a le pouvoir de maintenir une fonction urinaire normale chez les hommes de plus de 40 ans. Commercialisé depuis les années 80, il est traditionnellement utilisé par l’homme pour maintenir la vessie et la prostate en bonne santé.

    Ce complément alimentaire est composé d’un extrait standardisé de pollens naturels de plantes spécifiquement approuvées, optimisées pour atteindre leur but. Bien entendu, il est important de vérifier l’origine des plantes qui donneront les pollens purs. Elles doivent être soumises à plusieurs contrôles de qualité certifiant leur conformité.

    Il existe toutes sortes de produits à base de pollens, mais tous ne présentent pas de propriétés bénéfiques pour la prostate.

    Parmi tous les produits à base de pollens, il en existe notamment un qui a été le sujet d’études in vitro, in vivo et cliniques menées sur des hommes atteints d’hyperplasie bénigne de la prostate. Ce produit, nommé PollenH en France et Belgique, est le résultat d’un processus d’extraction spécial utilisé pour produire des extraits de pollens de la meilleure qualité. Il a la particularité d’être composé de 2 formes : hydrosoluble et liposoluble, dans le but d’améliorer son assimilation. Ces extraits standardisés de pollens naturels sont issus de plantes spécifiquement approuvées par la science et associées pour optimiser les effets attendus : seigle (Secale cereale L.), fléole des prés (Phleum pratense L.), maïs (Zea mays L.).

    De plus, les fabricants utilisent une méthode de fabrication particulière qui permet d’éliminer la majorité des composants allergènes et produire ainsi des extraits de pollens de très hautes qualités.
    Lors de ces phases techniques, les parois extérieures des pollens contenant la majorité des allergènes sont éliminées. Seul le cytoplasme, riche en nutriments, est récupéré. Il s’agit d’un processus particulier pour conserver uniquement tous les nutriments bénéfiques présents dans le cytoplasme et éliminer les composants allergènes présents à la surface du grain. Ensuite, pour favoriser une assimilation et donc optimiser l’action attendue, ces extraits de pollens sont présentés sous deux formes : un extrait liposoluble et un extrait hydrosoluble.

    Dans des modèles animaux et des études in vitro, la combinaison d’extraits de pollens hydrosolubles et liposolubles a amélioré l’effet contractile des muscles lisses de la vessie et a un effet relaxant sur les muscles lisses de l’urètre. Dans ces études, des effets anti-inflammatoires ont également été notés. D’autres études ont suggéré une inhibition de la croissance des cellules de la prostate et donc de son volume.

    Evidemment, une meilleure contraction des muscles de la vessie conduira à une meilleure élimination de l’urine et la relaxation des muscles lisses de l’urètre améliorera l’écoulement d’urine hors de la vessie. Les effets anti-inflammatoires et d’inhibition de la croissance pourraient être partiellement responsables de la réduction de la taille de la prostate.

    Plusieurs études cliniques ont été menées sur cet extrait de pollens particulier. L’une d’entre elles évaluait l’efficacité et l’innocuité de la préparation d’extrait de pollen Prostat/poltit (PollenH) dans le traitement de patients atteints de prostatite chronique non bactérienne et de syndrome de douleur pelvienne chronique. Dans cette étude clinique randomisée contre placebo, l’évaluation clinique globale du résultat du traitement a montré qu’après un traitement de 6 mois, il y avait plus de guérisons parmi les patients qui prenaient du Prostat/Poltit (PollenH) que parmi ceux qui prenaient le placebo. Ce qui a permis aux auteurs de conclure que cet extrait de pollens est supérieur au placebo car il apporte un soulagement des symptômes aux hommes atteints de prostatite non-bactérienne chronique/syndrome de douleur pelvienne chronique.

    En phytothérapie, l’extrait de Palmier nain, Serenoa repens, a été également étudié, mais sa place dans le traitement de l’hypertrophie de la prostate reste incertaine. Les extraits de courge ou d’orties, seuls ou en association permettraient d’obtenir une diminution de certains symptômes.

    Acheter du PollenH

    Les thèmes en relation avec l'article

    Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

    Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

    Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)