Nourrir nos bonnes bactéries: action essentielle des prébiotiques

Sommaire :

    Les prébiotiques : la nourriture préférée de nos bonnes bactéries

    Les prébiotiques sont des aliments spécifiques des bactéries intestinales, non utilisables par l’hôte humain, mais diablement efficaces pour améliorer la qualité de la microflore. Pour donner une idée de l’impact de cette découverte, une simple recherche sur PubMed, la grande banque mondiale d’articles scientifiques publiés dans les grandes revues médicales, avec les mots clés « prébiotiques » et « inuline » (extraite du topinambour) conduit à plus de 10 000 publications depuis la publication initiale…

    Ce sont des sucres à courtes chaines qui ne sont pas digérés au niveau de l’intestin grêle. Elles favorisent le transit intestinal, c’est-à-dire les contractions intestinales qui nettoient la muqueuse intestinale.

    Les prébiotiques sont des composés alimentaires qui :

    • résistent à l’acidité gastrique, à l’hydrolyse par les enzymes de l’hôte et à l’absorption gastro-intestinale;
    • sont fermentés par la microflore bactérienne ;
    • stimulent sélectivement la croissance et/ou l’activité des bactéries intestinales qui ont un impact positif sur la santé et agissent sur le bien-être lié à la physiologie du tractus digestif (Gibson et Roberfroid, 1995; Roberfroid, 2000; Gibson, 2007).

    Les prébiotiques sont vos partenaires de santé (défense contre les pathogènes, apport de nutriments…). Ils travaillent en amont des probiotiques étant donné qu’ils favorisent leur croissance chez l’individu. Ce sont des fibres, nourriture de choix pour nos bonnes bactéries intestinales.

    Plusieurs études scientifiques montrent que l’ingestion d’acide lactique bactérien soulage la diarrhée et prévient la colonisation par la Salmonella enterica pendant une thérapie antibiotique (ou « anti-vie »). Quand les bactéries lactiques colonisent le gros intestin ou colon, l’acide lactique et les bactériocines qu’elles produisent inhibent la croissance de pathogènes.

    Les prébiotiques favorisent une bonne flore intestinale qui est essentielle pour le développement de l’immunité. D’ailleurs, des études ont montré que l’addition de prébiotiques au lait de nourrissons a des effets stimulants pour la santé.

    Certains laboratoires fournissent des prébiotiques à découvrir en cliquant-ici.

    Prébiotique ingéré en même temps qu’un probiotique : action démultipliée

    Probiotiques, étymologiquement, Pro = pour et Bios = vie = “pour la vie”. Acteur jouant un rôle génial et original au sein de notre système de défenses naturelles (immunité). Leurs bienfaits en termes de maintien de la santé et de support à la maladie ne sont plus à démontrer.

    Ces probiotiques sont des microorganismes vivants représentés par des souches spécifiques de bactéries qui jouent leurs rôles bienfaiteurs pour autant qu’ils soient consommés en quantité suffisante.

    L’association de probiotiques et prébiotiques se nomme synbiotique. Ce dernier redynamise les intestins les plus paresseux. A titre d’exemple, l’association fibre d’acacia (prébiotiques) et de probiotiques Bifidobactéries agit en 24h !

    Comment agissent les synbiotiques?

    Lorsque 100% des bactéries arrivent vivantes dans l’intestin et se nourrissent toutes du prébiotiques, elles produisent une grande quantité de butyrate qui stimule le péristaltisme intestinale et donne une allure huileuse à la muqueuse pour faciliter l’évacuation des selles. Ceci est évidemment très bénéfique pour régulariser le transit intestinal et lutter contre la constipation.

    L’effet de ces synbiotiques est meilleur lorsqu’on y ajoute du psyllium blond, bien connu pour ses effets bénéfiques contre la constipation.

    Certains labos proposent des formulations bio de synbiotique + psyllium, vous en retrouvez un ici.

    Le livre du Dr Georges Mouton, véritable bible qui vous décrit superbement les tenants et les aboutissants d’apporter sans excès des prébiotiques à la flore intestinale.

    Vous lirez dans ce livre qu’il existe des moyens efficaces d’aider les bonnes bactéries de nos microbiotes à prospérer de manière équilibrée.

     

    Quels sont les différents types de prébiotiques ?

    • les oligosaccharides
    • les fructo-oligosaccharides (FOS) fibre soluble alimentaire renfermant une chaine courte de Fructo-OligoSaccharides (ScFOS Actilight).
    • les galacto-oligosaccharides (GOS)
    • l’inuline
    • les fibres solubles (comme celles retrouvées dans les fibres d’acacia)

    Lorsque ces prébiotiques sont utilisés, ils font fonction d’aliment pour la microflore intestinale qui les transforme en butyrate dont le rôle est de restaurer la muqueuse intestinale et sa motilité. Ainsi, l’expulsion des fèces est grandement facilitée et la perméabilité intestinale est augmentée.

    Des études ont montré que les FOS, les fibres solubles et l’inuline stimulent la flore bénéfique à hauteur du côlon et inhibent la croissance des pathogènes. 

    Les ingrédients alimentaires pour lesquels un effet prébiotique est bien démontré à ce jour sont fibres, les fructanes (inuline, oligofructose, fructo-oligosaccharides) et les galactooligosaccharides (Macfarlane et al., 2006; Gibson, 2007)

    Les pathologies en relation avec l'article

    Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

    Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

    Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)