Les minéraux alcalins essentiels: à prendre chaque jour (Acidose)

Sommaire :

    Combattre l’Acidose : favoriser les substances alcalines qui se rapprochent du principe alcalin de la nature, en particulier des fruits et légumes

    Equilibre acido-basique – équilibrage entre les acides et les bases

    Notre métabolisme n’est biologiquement pas adapté à l’alimentation moderne riche en potassium, sodium et protéines (Sebastian et al., 2002). Une alimentation déséquilibrée (riche en viande, graisses et sucre, pauvre en minéraux), mais aussi de gros efforts physiques, du sport de compétition, des cures d’amaigrissement, des régimes alimentaires et le stress peuvent provoquer une sous-alimentation en minéraux alcalins et entraîner une charge acide du métabolisme qui augmente avec l’âge à cause de l’affaiblissement de la fonction rénale (Frassetto et al., 1996). Pour contrer l’hyperacidité du métabolisme, le corps va chercher des minéraux alcalins comme le magnésium et le calcium dans les os, car les acides peuvent mettre l’organisme en danger. Ce n’est pas sans conséquence : à la longue, les os perdent leur stabilité et les cartilages s’usent. L’ostéoporose et l’arthrose apparaissent. Les acides n’attaquent pas seulement les os, mais endommagent aussi le tissu conjonctif et causent douleurs et inflammations. Ils favorisent aussi les perturbations du système immunitaire comme les allergies, les affections rhumatismales et les infections chroniques. Les maladies chroniques renforcent l’hyperacidité : en cas de cancer surtout, les cellules tumorales produisent beaucoup d’acides métaboliques qui renforcent la propagation du cancer dans les tissus conjonctifs et dans les os. C’est pourquoi un bon équilibre acido-basique est d’une grande importance pour la santé. Les fruits et légumes constituent la base d’un bon équilibre acido-basique. Car ils sont riches en substances vitales alcalines, des sels alcalins comme le citrate, le potassium et le magnésium mais ne contiennent que des traces de sodium – exactement comme les cellules corporelles. C’est pourquoi un produit alcalin à base de citrate développé sur ce principe peut aider à maintenir l’équilibre acido-basique.

    Quels sont les causes de l’acidité ?

    L’alimentation actuelle favorise une acidose métabolique légère, fournit nettement trop peu d’alcalins  et un spectre minéral non naturel complètement modifié : nettement trop de sodium et trop peu de potassium, souvent trop de calcium et trop peu de magnésium. Une mauvaise alimentation, le manque d’exercice et le stress sont des facteurs d’hyperacidité. Le stress, le sport, le diabète, le régime alimentaire, la cure d’amaigrissement peuvent provoquer l’augmentation d’acide dans le métabolisme.

    Jeûner entraîne une augmentation de la perte de protéines, de glucides, d’eau  et de minéraux. Souvent se développe alors ce que l’on appelle une acidose de régime. Lors de la décomposition des graisses, des corps cétoniques apparaissent comme produits intermédiaires,  dont la concentration dans le sang augmente suite à la décomposition accrue des graisses. Finalement, cela entraîne une inhibition de l’élimination de l’acide urique et donc une augmentation de l’acide urique dans le sang et dans l’urine.

    Lors de régimes  riches en protéines (par ex. le régime Atkins), on en arrive à une surcharge de l’organisme en acides métaboliques à cause des protéines contenant du soufre. Ce sont surtout les reins qui sont mis à contribution en cas de jeûne et de régimes riches en protéines. C’est pourquoi en cas de jeûne, on recommande traditionnellement de consommer beaucoup de fruits et de légumes. Ceux-ci désacidifient l’organisme et fournissent les minéraux compensateurs essentiels. Certains labos proposent des formules alcalines à découvrir en cliquant-ici.

    Les fruits pour réguler l’équilibre acido-basique

    Ce n’est pas seulement en cas de monodiètes que les fruits et légumes sont très importants pour l’équilibre acido-basique. Ils sont au contraire la base de toute alimentation saine. Ces aliments contiennent peu de calories et de sodium, mais beaucoup de substances vitales et de minéraux alcalins comme par ex. les citrates, beaucoup de potassium et un rapport calcium-magnésium particulier. Biologiquement, l’organisme humain est habitué à ce spectre naturel de minéraux.

    De quels minéraux l’homme a-t-il besoin aujourd’hui ?

    Le rapport étroit entre l’équilibre des minéraux et l’équilibre acido-basique est prouvé scientifiquement, pourtant on en tient encore toujours trop peu compte. Les substances vitales magnésium, calcium, potassium et zinc sont beaucoup plus consommées et éliminées en cas de métabolisme acide. Mais les minéraux sont très importants pour la santé, comme l’ont observé les Autorités Européennes pour la Sécurité Alimentaire (EFSA) dans leur expertise :

    • Magnésium : pour le gain d’énergie et la diminution de la fatigue ainsi que pour les nerfs, des fonctions psychiques saines, les muscles et le cœur.
    • Calcium : pour les muscles, les nerfs et le gain d’énergie.
    • Potassium : pour une tension artérielle normale, les muscles et les nerfs.
    • Zinc : pour les ongles, les cheveux, la peau, le système immunitaire et l’équilibre acido-basique.
    • Magnésium, Calcium et Vitamine D : pour les dents et les os.

    Jusqu’à présent hélas, le niveau de magnésium n’est pas analysé par les médecins et dans les hôpitaux. Le manque de magnésium est très répandu. Dans les cas extrêmes, il peut se manifester par des tremblements musculaires, des crampes, des céphalées, de l’irritabilité et de l’angoisse et mener à des symptômes tels la dépression, la psychose, l’irritabilité ou la confusion, comme le confirme l’EFSA. Le magnésium est le minéral anti-stress le plus important et il protège le cœur et les vaisseaux. L’homme a en outre besoin d’une quantité de potassium suffisante pour prévenir et combattre une augmentation de la tension artérielle, les crises d’apoplexie, l’hypersensibilité au sodium/sel, les pierres aux reins et l’ostéoporose.

    Les Food and Nutrition Board des USA et du Canada reconnus dans le monde entier recommandent de prendre au moins 4700 mg de potassium par jour pour éviter ces maladies aux adultes. Alors que l’on consomme nettement trop de sodium, les Allemands ne prennent en moyenne que 3300 mg de potassium par jour et les femmes encore moins : 2860mg. Le potassium et le magnésium stabilisent les nerfs, les muscles, la tension artérielle et désacidifient l’intérieur des cellules. Si les cellules sont submergées par trop d’acides, ceux-ci envahissent la cellule et en chassent le potassium et le magnésium. Conséquence : les cellules s’appauvrissent en potassium et en magnésium, alors que des acides nocifs s’y accumulent. Grâce à une prise complémentaire de potassium et de magnésium, les acides peuvent quitter la cellule via un système d’échange (désacidification intracellulaire). Beaucoup de potassium et de magnésium a pour effet un pouls et une tension normaux. L’équilibre acido-basique est directement lié à l’équilibre minéral. Un déséquilibre minéral peut mener en outre à des risques de santé à prendre au sérieux. Les perturbations du rythme cardiaque et une tension artérielle élevée font partie des maladies de la vieillesse les plus fréquentes. Les citrates de potassium et de magnésium ne protègent pas seulement les nerfs mais aident aussi à réguler le pouls. Des études scientifiques montrent en outre qu’une alimentation riche en potassium et pauvre en sodium contribue à la normalisation de la tension artérielle ce qui a été confirmé récemment par les Autorités Européennes pour la sécurité alimentaire (EFSA).

    Les bienfaits d’une poudre alcaline composés de minéraux alcalins essentiels

    Beaucoup d’études scientifiques prouvent que la forte teneur alcaline de la nourriture végétale prévient l’ostéoporose. Les os peuvent être renforcés par la prise d’une poudre alcaline à base de citrate. Elle doit contenir du calcium et de la vitamine D dans un rapport équilibré avec le magnésium et le potassium.

    En ce qui concerne le citrate de potassium, des études cliniques démontrent qu’il empêche la perte de calcium via les reins et la détérioration des os. Dans une autre étude, on a démontré aussi que la structure des os s’améliorait significativement. Le citrate de potassium augmente non seulement la masse mais aussi la stabilité osseuse.

    Le calcium et le magnésium sont évidemment aussi importants pour l’ossification. Les citrates de calcium et de magnésium sont beaucoup mieux assimilés par le corps que les carbonates. La vitamine D améliore l’assimilation des minéraux et protège des maladies cardiovasculaires et du cancer. Les acides n’attaquent pas seulement les os mais endommagent aussi les tissus conjonctifs et causent douleurs et inflammations. Si les acides ne sont ni neutralisés ni éliminés, ils s’accumulent dans les tissus conjonctifs sous forme de déchets acides. Et cela a des conséquences remarquables : déminéralisation des cheveux, des ongles et des os, caries, trop d’acide gastrique, irritation de la muqueuse gastro-intestinale, constipation, douleurs nerveuses, musculaires et articulaires. Les perturbations du système immunitaire comme les allergies et les affections rhumatismales sont favorisées par l’hyperacidité. C’est pourquoi une désacidification peut apporter un soulagement sensible, surtout en cas de douleurs chroniques (rhumatismes, maux de dos, fibromyalgie, céphalées).

    L’insuffisance rénale est devenue une maladie très répandue

    En Allemagne, le nombre des dialysés a doublé en 15 ans. Et presque 8000 des 80.000 dialysés allemands attendent un nouvel organe qui leur sauverait la vie On part de l’idée qu’aux USA le nombre de patients souffrant d’une défaillance rénale terminale passera à 785.000 cas en 2000. La raison pour laquelle les reins arrêtent de plus en plus souvent de fonctionner, sont entre autre l’augmentation du diabète et l’hypertension. Mais ce n’est que la moitié de la vérité. Les reins sont l’émonctoire le plus important. Mais à cause d’une surcharge en acide et toxines métaboliques (comme l’ammoniac), la fonction rénale diminue de moitié chez la plupart des gens, même chez ceux qui n’ont pas de problèmes rénaux, au cours de la vie parce que la moitié des cellules des reins meurent. Si la fonction rénale diminue, les acides ne sont plus suffisamment éliminés et les reins encore plus endommagés – un cercle vicieux qui se renforce encore avec l’âge. La carence en citrate qui en résulte dans les cellules rénales provoque la formation de pierres. Une défaillance rénale cachée a des conséquences à plusieurs niveaux et mène à la fragilisation des os et à la disparition des muscles, à un affaiblissement des performances et à des perturbations cardio-vasculaires. Plus les dégâts rénaux sont importants, plus il est difficile de les combattre avec des moyens naturels. Si les nerfs sont très atteints, les substances protectrices et vitales comme le potassium et le magnésium peuvent même leur être nocives. Les fruits, les légumes et le citrate de potassium sont essentiels pour la protection des nerfs et devraient pour cette raison être consommés très tôt en grande quantité. Par contre, une consommation élevée de protéines, de sels et de sodium surcharge les reins. Boire beaucoup, prendre peu de sel et des citrates alcalins, surtout du citrate de potassium, gardent les reins en bonne santé et empêchent la formation de pierres.

    L’équilibre acido-basique et minéral prolonge la vie active. C’est surtout pour la génération plus âgée que l’équilibre acido-basique et minéral est déterminant pour le maintien de la qualité de la vie. A cause de la diminution du fonctionnement et de l’activité des reins, d’ un volume respiratoire réduit et d’une moindre sensation de soif, l’élimination des acides est rendue plus difficile et les capacités tampon propres au corps diminuent. Il faut y ajouter une capacité psychique en baisse et éventuellement des influences médicamenteuses qui ont pour conséquence un renforcement de l’attaque acide. La surcharge d’acide chronique a des conséquences multiples et à long terme qui se cumulent à un âge avancé et peuvent fortement restreindre la qualité de vie. Au pire, cela peut signifier la fin de la vie active. La combinaison d’une détérioration des muscles et de la perte de force musculaire, d’ une fonction nerveuse et d’une coordination diminuées et d’ os attaqués par l’ostéoporose font que les personnes âgées tombent facilement et se font des fractures compliquées. Il en résulte de longs séjours à l’hôpital dont les patients ne se remettent rarement complètement. Des substances vitales alcalines, les citrates de potassium, calcium et magnésium sont les meilleures bases pour avoir des os et des muscles solides et aident les personnes âgées à rester plus longtemps en bonne santé et actifs.

    Les substances alcalines qui s’écartent de la composition naturelle des fruits et légumes sont sources de problèmes pour la santé car elles présentent un rapport calcium/magnésium de 2 :1

    Dans les fruits et légumes, les teneurs en minéraux sont réparties comme suit : beaucoup de potassium, peu de sodium et du calcium et magnésium dans un rapport 3 :2. L’organisme humain est habitué à ce spectre minéral naturel depuis la nuit des temps. Par contre, l’alimentation actuelle fournit un rapport minéral complètement différent et artificiel : nettement trop de sodium et trop peu de potassium. Souvent on prend en outre trop de calcium via des compléments alimentaires et des produits laitiers, alors qu’on néglige l’apport en magnésium.

    Dans l’état actuel de la technique, l’utilisation de substances alcalines est connue. Toutefois, les recettes sont la plupart du temps riches en sodium et/ou calcium et contiennent relativement peu ou pas de potassium du tout, le rapport calcium/ magnésium est généralement de 2 :1, pour autant que ces deux minéraux soient présents. Dans leur spectre électrolytique, elles s’écartent beaucoup de la composition naturelle des fruits et légumes.

    Les substances alcalines à base de bicarbonate de sodium  et de carbonate de calcium ne sont pas adéquates, elles sont contre nature dans le cadre de l’équilibre des minéraux. Ces deux substances sont anorganiques et sont surtout présentes dans l’eau minérale et les roches.

    Le bicarbonate de sodium réagit avec l’acide chlorhydrique de l’estomac pour en faire un sel et alcalise l’intestin. Le sel peut faire monter la tension artérielle et augmenter le risque de cancer de l’estomac et de pierres aux reins. Dans la population, il y a déjà surconsommation de sodium.

    De fortes doses de carbonate de calcium ne sont pas une meilleure solution : comme une étude générale l’a montré, une supplémentation en calcium sans vitamine D et magnésium augmente de 30% le risque d’infarctus à partir d’une dose quotidienne de 800 mg déjà. Un apport simultané insuffisant de magnésium et un changement de l’équilibre calcium-magnésium en sont responsables. En outre, un apport élevé en calcium augmente le risque de cancer agressif de la prostate d’un facteur 2,5.

    Privilégier les substances alcalines qui se rapprochent de la nature, avec un rapport calcium/magnésium < 1,8

    Il faut privilégier les substances alcalines qui annulent les inconvénients de l’état actuel de la technique et se rapprochent du principe alcalin de la nature, en particulier des fruits et légumes.

    Cette mission est efficacement résolue par une composition contenant des citrates de potassium, de calcium, de magnésium et de la vitamine D. Conformément  à la découverte,  le rapport des minéraux calcium et magnésium est inférieur à 2, de préférence même à 1,8.  Dans une forme de présentation idéale, le rapport  calcium et magnésium est de 3 :2. Certains laboratoires proposent des formules alcalines qui respectent ce proportions et contribuent à un bon équilibre acido-basique.

    Effets bénéfiques des substances alcalines sur les os, le cœur et l’équilibre acido-basique

    Le calcium et le magnésium sont combinés au potassium et à la vitamine D de telle façon qu’on obtienne un effet optimal sur l’ossification et qu’apparaissent des effets bénéfiques pour le système cardiovasculaire, contrairement à ce que l’on obtient avec des préparations fortement dosées en calcium.

    En cas de métabolisme acide, la consommation et l’élimination des substances vitales, que sont le magnésium, calcium, potassium et zinc, sont plus fortes. Le manque de magnésium est très répandu et peut se manifester dans des cas graves  par des tremblements musculaires, des crampes, des maux de tête, de l’irritabilité et de l’angoisse et mener à des symptômes comme la dépression, la psychose, l’irritation ou la confusion, comme le confirment les Autorités pour la Sécurité Alimentaire (EFSA). L’EFSA confirme  la fonction importante du magnésium et d’autres substances vitales de l’équilibre acido-basique :

    • Le magnésium : pour le gain d’énergie et la diminution de la fatigue, pour les nerfs, le psychisme, les muscles et les pulsations.
    • Le calcium : pour les muscles, les nerfs et le gain d’énergie
    • Le potassium : pour une tension normale, les muscles et les nerfs
    • Le zinc : pour les ongles, les cheveux, la peau, le système immunitaire et l’équilibre acido-basique
    • Le magnésium, calcium et la vitamine D : pour les dents et les os

    En Allemagne, les hommes prennent en moyenne 3300 mg de potassium par jour, les femmes 2860 mg. Le Food en Nutrition Board des USA et du Canada  recommande pour tous les adultes un apport quotidien de 4700 mg. Cette quantité de potassium est nécessaire pour prévenir et combattre l’hypertension et les attaques d’apoplexie, l’hypersensibilité au sel, les pierres aux reins et l’ostéoporose

    Le potassium et le magnésium stabilisent les nerfs, les muscles, la tension et désacidifient l’intérieur des cellules. En cas d’acidose métabolique, les protons chassent le potassium et le magnésium hors des cellules. Conséquence : le corps s’appauvrit en potassium et en magnésium, même quand les taux sériques sont normaux ou accrus (paradoxe du potassium en cas d’acidose métabolique aiguë). En cas de légère acidose chronique, les cellules s’appauvrissent en potassium et magnésium tandis que les protons s’accumulent. Grâce à la prise complémentaire de potassium et de magnésium, les protons peuvent être chassés de l’espace intercellulaire (désacidification intracellulaire).

    Beaucoup d’études scientifiques prouvent que la teneur alcaline élevée de la nourriture végétale prévient l’ostéoporose. La présente découverte qui s’est avérée particulièrement efficace, contient du calcium et de la vitamine D dans un rapport équilibré avec le magnésium et le potassium pour le renforcement des os. Le citrate de potassium empêche la perte de calcium via les reins et sa décomposition hors des os. Grâce à cela, un renforcement durable des os peut être obtenu grâce à de faibles quantités de calcium. Les citrates de calcium et de magnésium sont nettement mieux assimilés par le corps que les carbonates. La vitamine D améliore en outre l’assimilation des minéraux.

    Au cours de la vie, la fonction rénale diminue de moitié à cause des acides et des toxines métaboliques. Quand la fonction rénale s’affaiblit, les acides ne sont plus suffisamment éliminés. L’hyperacidité provoque un manque de citrates dans les cellules rénales et permet la formation de pierres. C’est ainsi que se renforce avec l’âge le cercle vicieux de l’acidose métabolique à cause de la perte croissante de la fonction rénale. Ici aussi, les citrates et minéraux alcalins soulagent les cellules rénales en les  enrichissant en citrates et en alcalisant l’urine.

    C’est surtout le potassium qui est éliminé de façon intensive (environ 3 fois plus que le sodium) pendant les jeûnes et les régimes. C’est d’autant plus problématique qu’une acidose  apparaît la plupart du temps en cas de jeûne ou de régime. C’est alors que le potassium serait important pour compenser l’équilibre acido-basique intracellulaire.

    En cas de régime et de cure d’amaigrissement, la composition conforme à la découverte aide au filtrage de sodium souhaité et à  la diurèse en compensant simultanément l’équilibre minéral et acido-basique. On améliore ainsi nettement le bien-être général pendant la période de jeûne.

    La plupart du temps on recommande actuellement un rapport calcium-magnésium de 2 :1. Cependant, ce rapport ne correspond pas à la composition des fruits, des légumes et de l’alimentation végétale. Biologiquement, ce rapport n’est pas approprié, mais reflète nos habitudes alimentaires actuelles.

    L’analyse de grande envergure de la composition électrolytique des fruits et légumes a fourni les critères suivants : pauvre en sodium, riche en potassium, un rapport naturel de calcium-magésium d’à peu près 3 :2. Les fruits et légumes contiennent en grande quantité des sels alcalins d’acides organiques, comme les citrates.

    Le rapport calcium-magnésium de 3 :2, se révèle, de façon surprenante, être très efficace pour l’ossification avec des répercussions favorables sur le cœur et la tension. Une dose quotidienne maximale de potassium de 1500 mg s’est avérée particulièrement favorable.

    Une composition contenant des citrates de potassium, calcium et magnésium et de la vitamine D comme complément alimentaire en cas de manque de minéraux dû au stress ou à l’alimentation lors de régimes et de cures d’amaigrissement, et en cas de perturbations de l’équilibre minéral et acido-basique, qui contribue en particulier à l’équilibre acido-basique intercellulaire  et convient à l’entretien des muscles, os, dents, de la pression artérielle, du rythme cardiaque et du muscle cardiaque, du pouls, des performances nerveuses et énergétiques et à la diminution de la fatigue, caractérisée en ce que le rapport de calcium (Ca 2+) : magnésium (Mg 2+) est inférieur à 2, de préférence inférieur à 1,8. En outre, elle peut contenir du silicium et du zinc pour l’entretien des ongles, des  cheveux et de la peau.

    Les minéraux essentiels alcalins pour vaincre l’acidose !

    Les citrates de potassium, de calcium, de magnésium et la vitamine D comme complément alimentaire sont utiles en cas de manque de minéraux dû au stress et à l’alimentation, lors de régimes et de cures d’amaigrissement et en cas de troubles de l’équilibre minéral et acido-basique, qui contribue particulièrement au bon équilibre acido-basique intercellulaire et convient à l’entretien des os, des dents, des muscles, de la tension, du rythme cardiaque  et du muscle cardiaque, à la performance nerveuse et énergétique ainsi qu’à la réduction de la fatigue.

    Les pathologies en relation avec l'article