Difficultés à concevoir ? Un problème de plus en plus fréquent ! - Medicatrix

Difficultés à concevoir ? Un problème de plus en plus fréquent !

Si l’on en croit les statistiques, le pourcentage d’infertilité féminine se situe aujourd’hui à 33%. Le désir d’enfant venant aujourd’hui plus tardivement, la future maman n’est toutefois pas la seule responsable. Eh oui, l’infertilité masculine grimpe, et l’homme a perdu plus de 50% de sa fertilité ces 35 dernières années. C’est énorme : 25 à 30% est le pourcentage moyen d’infertilité masculine. Tout cela conjugué donne pour le couple 40% de taux d’infertilité mixte. Cette infertilité aboutit dans le meilleur des cas à une FIV. Dans le meilleur des cas…

Dans 10% des cas, l’infertilité ne peut pas être expliquée, et aucun embryon ne se fixe dans l’utérus de maman. Ce type d’infertilité asymptomatique augmente avec l’âge et est plus fréquente après 35 ans.

Fertilité, Danger !

L’environnement (pesticides, pollutions…) et le mode de vie actuel (stress,…) sont des facteurs responsables de la production de radicaux libres (ROS) et donc de stress oxydant délétères pour la qualité du sperme. De plus, l’alimentation actuelle, appauvrie par les méthodes agroalimentaires (légumes et fruits déminéralisés), ne permet pas d’apporter suffisamment de nutriments aux futurs parents, ni de limiter les carences. Dans l’idéal et pour optimiser leurs chances de concevoir efficacement et rapidement, il est conseillé de débuter une supplémentation en compléments alimentaires bien avant de débuter les essais. Pour monsieur, prévoir une supplémentation au moins 3 mois à l’avance, afin d’optimiser la qualité de son sperme (la spermatogénèse dure 3 mois) et de diminuer les spermatozoïdes de mauvaise qualité ou avec des défauts génétiques (risque de fausse couche augmenté). Il existe de nombreux nutriments qui permettent d’améliorer la qualité du sperme.

Voyons plus en détail les composants capables de jouer un rôle positif sur la fertilité masculine

Il faut à la fois agir aux différentes étapes de la spermatogénèse pour favoriser une bonne mobilité, qualité et concentration des spermatozoïdes, et d’autre part, il faut protéger les spermatozoïdes des multiples agressions qu’ils subissent au cours de leur cheminement et stockage (stress oxydant, ROS), avant d’être éjaculés.

Citons par exemple la carnitine, qui sert de transporteur des acides gras vers leur site d’oxydation pour que ceux-ci subissent la β-oxydation mitochondriale et fournissent ainsi l’énergie nécessaire à la mobilité des spermatozoïdes. Il est observé chez des hommes hypofertiles, des corrélations entre la concentration en carnitine et la mobilité et la numération. Une supplémentation chez des sujets atteints d’asthénospermie idiopathique a permis, à raison de 3 g/j de carnitine pendant 3 et 4 mois, une augmentation de 10% du nombre de spermatozoïdes mobiles et une augmentation de 8% des spermatozoïdes ayant une progression linéaire rapide. Ces résultats sont améliorés avec l’association des 2 formes différentes de carnitine (fumarate de L-carnitine et l’acétyl-L-carnitine).

L’arginine est un acide aminé non essentiel mais qui est nécessaire à la production d’un sperme de qualité. La production physiologique d’arginine diminue avec l’âge et un supplément d’arginine se révèle efficace chez les hommes plus âgés. Les études montrent qu’une supplémentation de plusieurs mois augmente la qualité et la quantité des spermatozoïdes et donc la fertilité.

Les antioxydants jouent des rôles de boucliers contre les agressions auxquelles sont extrêmement sensibles les spermatozoïdes

Le glutathion remplit sa fonction d’antioxydant. Les enzymes glutathion peroxidase/réductase jouent des rôles cruciaux pour combattre le stress oxydant endommageant la qualité du sperme.

Un autre antioxydant liposoluble, utile à la morphologie des spermatozoïdes, est la coenzyme Q10.

L’ubiquinone est extrêmement concentrée dans les mitochondries de la partie intermédiaire des spermatozoïdes. Elle a une double fonction : puissant antioxydant ET intermédiaire de la chaîne respiratoire. Le co-enzyme Q10 est donc indispensable à la production d’énergie des spermatozoïdes.

Un autre élément indispensable à la fonction reproductrice est le zinc. Dans le domaine de la fécondité, il est indispensable au développement testiculaire, à la spermatogenèse, à la mobilité des spermatozoïdes et à l’activité de la 5-α-réductase (enzyme nécessaire à la conversion de la testostérone en 5-α-dihydrotestostérone, forme biologiquement active de la testostérone). Le sélénium joue aussi un rôle dans la biosynthèse de la testostérone et dans la formation et le développement des spermatozoïdes.

Plusieurs études ont rapporté que chez les hommes présentant des problèmes de fertilité, les statuts en vitamines B9 et B12 étaient déficitaires. En effet, tout et un nombre réduit de spermatozoïdes. Aussi, lorsque l’acide folique (vitamine B9) est administré conjointement au zinc à des hommes hypofertiles, leur qualité de sperme est significativement meilleure par rapport à l’administration seule de soit la vitamine B9, soit de zinc.

Vous pouvez trouver tous ces composants dans une formulation très complète chez NATURAMecicatrix, intitulée FertilHom®.

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)