Intoxication aux métaux lourds : symptômes, causes, solutions naturelles

Intoxication aux métaux lourds

Sommaire :

    Depuis toujours, les métaux lourds vous ont intoxiqués

    A l’époque, les Romains apprirent à travailler le plomb. Dans les cercles aristocratiques romains, il était noble de boire dans des tasses de plomb. Bien sûr ces personnes sont tombées malades. Les Romains étaient simplement empoisonnés par le plomb de génération en génération.

    Aujourd’hui encore, vous êtes tous conscients des effets néfastes et silencieux des métaux lourds, mais malgré tout, ils se retrouvent partout :

    • dans l’eau potable (cuivre, plomb, cadmium…),
    • l’alimentation,
    • les vaccins,
    • exposition à des sols contaminés de déchets industriels
    • inhalation des polluants aériens
    • vos dentistes les utilisent dans les amalgames dentaires (mercure…)

    D’ailleurs, certains pays comme la Suède, l’Allemagne, le Danemark, le Japon, la Russie et la Norvège limitent l’utilisation des amalgames dentaires et l’ont tout simplement interdit en ce qui concerne les trois derniers. En France et en Belgique, il a été considéré que les preuves de leur toxicité étaient trop peu nombreuses pour en déduire une nocivité…

    • Au Japon, les amalgames dentaires au mercure ont été abandonnés depuis trente ans.
    • En Russie, ils ont été interdits en 1985, au vu de centaines d’études sur les dangers des plombages au mercure.
    • La Norvège condamne l’usage du mercure dans toutes ses applications et il y est interdit d’obturer les caries avec des amalgames.
    • En Suède, on ne pose plus d’amalgames depuis 1999.
    • En Allemagne, la pose d’amalgames dentaires n’est même plus enseignée aux étudiants dans les facultés dentaires.
    • En Californie, les cabinets dentaires qui utilisent l’amalgame dentaire doivent arborer un panneau bien visible avec l’inscription suivante :

    Attention, ce cabinet pose des obturations à l’amalgame. L’amalgame contient du mercure. Les patients traités avec ce matériau d’obturation s’exposent à cette substance chimique toxique. L’Etat de Californie a connaissance du fait que le mercure peut provoquer des déformations à la naissance et d’autres troubles de la reproduction.

    Les propriétés lipophiles (tendance à se lier aux corps gras) du mercure autorisent sa « diffusion » et « sa distribution dans le cerveau. » (qui est fait essentiellement de graisses). « Les ions mercuriques sont piégés et accumulés localement dans les lisosomes. Ce phénomène explique la toxicité du mercure au niveau du cerveau ainsi que sa longue demi-vie dans cet organe. De même, une partie du mercure métallique peut passer la barrière placentaire. »

    Est-il possible de détecter une intoxication aux métaux lourds?

    Ces intoxications sont difficiles à mettre en évidence car étant lourds par définition, ces métaux vont se loger au cœur de vos tissus (en particulier le cerveau et autres tissus graisseux, puis les reins) et seule une biopsie pourrait révéler de façon irréfutable le taux d’intoxication. De plus les fœtus ayant la particularité de capter les métaux lourds de la mère, il y a un phénomène d’accumulation au fil des générations (d’où « l’émergence » de certaines pathologies).

    Les métaux lourds, sont ils toxiques?

    Actuellement, vous avez tous 500 à 1000 fois plus de métaux lourds que les hommes à l’époque préindustrielle. Ces métaux lourds polluent votre corps, s’y accumulent et sont indestructibles et nocifs pour votre santé.

    Quels problèmes de santé peuvent causer les métaux lourds?

    Ils perturbent les équilibres et mécanismes biologiques, provoquant des effets toxiques à court et/ou à long terme :

    Et la liste est encore bien longue, plus précisément :

    • Cadmium : Lésion rénales, pulmonaires, osseuses, cancer de la prostate
    • Etain : œdèmes cérébraux, Pneumoconioses
    • Manganèse : lésions pulmonaires, neurotoxique
    • Nickel : cancérigène (nez, poumon)
    • Vanadium : irritant des yeux, du nez et des bronches
    • Mercure : lésions neurologiques, Insuffisance rénale

    Les effets nuisibles de l’aluminium

    Ostéoporose et fibromyalgie

    D’une part, l’aluminium bloque de nombreuses réactions enzymatiques produisant inflammation, radicaux libres, donc destruction tissulaire, perturbations immunologiques et formations de cytokines et donc destruction osseuse. D’autre part, l’aluminium perturbe la synthèse de collagène, tissu indispensable à la construction osseuse.

    Maladie d’Alzheimer

    L’aluminium interfère dans la synthèse des protéines : les plaques bêta-amyloïdes et la désorganisation des protéines Tau caractéristiques de la maladie d’Alzheimer se produisent sous l’effet de l’aluminium.

    Une attention particulière nécessaire pour les futures mamans !

    Les métaux lourds sont particulièrement toxiques pour le fœtus

    Le mercure et le plomb peuvent facilement passer le placenta et léser le cerveau fœtal.

    Chez les enfants, la charge de mercure donnée depuis la naissance est de plus en plus importante pour plusieurs raisons. Le mercure est omniprésent dans la nature et ensuite la charge apportée par les vaccins dépasse largement les doses recommandées (chaque vaccin contient de 12,5 à 25 μg de thimoresal et l’enfant peut arriver à une charge de 237 μg lorsqu’il a eu toutes ses vaccinations à l’âge de 5 ans).

    Les amalgames dentaires de la femme enceinte dégagent de la vapeur de mercure traversant la barrière placentaire et intoxiquent le fœtus. De plus, on peut retrouver le mercure dans le lait maternel.

    Les enfants sont exposés à de plus fortes doses alimentaires suite à leur plus faible poids, que l’adulte.

    Conséquences :

    • pathologies neuro-musculaires dégénératives,
    • retards scolaires
    • troubles de comportement (agressivité, hyperactivité, parfois autisme.

    La chélation des métaux lourds, pour les éliminer de l’organisme

    La chélation (prononcer « kélation ») est d’abord une approche médicale visant à désintoxiquer l’organisme des minéraux et des métaux nuisibles.

    Du mot grec « khêlê », qui signifie « griffes » ou « pinces », la chélation est, plus précisément, le procédé par lequel une substance organique (l’agent chélateur) se lie à des minéraux ou des métaux ionisés (chargés électriquement), comme le fer, le calcium, le plomb, le cuivre, etc. Le complexe qui en résulte étant stable, inactif, non toxique et soluble, il peut facilement être éliminé par voie urinaire.

    Solutions naturelles pour éliminer les métaux lourds

    Chélation des métaux lourds

    L’algue Chlorella

    L’EFSA (European Food Safety Authority) a confirmé la faculté de l’algue Chlorella vulgaris d’absorber et éliminer les métaux lourds (mercure, plomb…), mais aussi les toxines (dioxine). En effet, les fibres de sa paroi ainsi que sa chlorophylle lui permettent de fixer les éléments toxiques et de les rejetés via les fèces. La Chlorella est le végétal qui contient le plus de chlorophylle sur Terre (> 3000 mg/100 g) ! Cette algue a donc la propriété de chélater les métaux lourds !

    La pectine de citrus modifiée

    Des études ont montré que la Pectine augmente l’élimination rénale de métaux toxiques (Glinskii, Huxley, Glinsky, Pienta, Raz & Glinsky, (2005), (Johnson, et al., 2007) (Sturm S, 1999). Elle peut être comparée à une forme sure et douce de la thérapie de la chélation. On utilise souvent des agents chélateurs pour traiter les empoisonnements au plomb et au mercure.

    Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

    Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

    Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)