Réactions du Dr vétérinaire Patrick Leyens à la carte blanche du VIF - Medicatrix

Réactions du Dr vétérinaire Patrick Leyens à la carte blanche du VIF

Covid-19 : une réflexion intéressante (carte blanche), paru dans le Vif.

Dès la première lecture de cette carte blanche, je ne voudrais pas être un patient de ce Dr Rodenstein. Je ne pense pas du tout qu’il s’agisse d’un avis lucide et intelligent, mais plutôt de quelqu’un qui prend une position arrêtée, unilatérale. 

Ce médecin retraité est censé avoir eu une formation universitaire où il aurait dû apprendre à prendre un certain recul par rapport aux évènements, à évaluer correctement le « bon » et le « mauvais » des deux côtés, puis d’en faire une synthèse et là, seulement, émettre un avis. Dans tout discours doit prévaloir l’amour de la vérité, sans quoi celui-ci n’est que rhétorique, sophisme ou idéologie.

Pour ce qui est de notre avenir, le Dr Rodenstein a un raisonnement complètement paradoxal: il écrit que la situation avant le Covid-19 était déjà désastreuse, mais il souhaite nous faire re-plonger dans ce « capitalo – je m’en foutisme » hérité des 60 dernières années. Va-t-on refaire voler des pléthores d’avions (et tout le reste) sous prétexte de relancer l’économie? Ne serait-il pas temps de revoir notre modèle socio-économique? Et ne serait-il pas judicieux de profiter d’une telle situation exceptionnelle pour se remettre en question?

Pour l’enseignement, je tiendrais exactement le même raisonnement, car malgré toutes les performances techniques dont nous disposons, l’enseignement n’a pas fondamentalement évolué depuis Charlemagne. N’est-ce pas le moment de revoir la nécessité de la présence d’enfants trop nombreux dans des classes mal aérées, assommés par des heures de bourrage de crâne? 

Les enseignants, pour beaucoup d’entre eux, n’en ont pas saisi l’opportunité pour rebondir et stimuler le travail personnel. 

Nous,  dans nos formations continues vétérinaires, il n’y a  pratiquement eu aucune réaction positive. Nos formateurs vétérinaires, – qui pour moi sont des profiteurs d’un système basé sur le « ramasse pognon » -, attendent béatement qu’on puisse nous faire tous rouler à nouveau avec nos grosses jeeps, vers une salle de conférence où nous regarderons tous l’horloge tourner pour avoir nos « points ». 

Ce cher Dr Rodenstein trouve sans doute cela beaucoup mieux car ça fait évidemment vendre du mazout, des pneus, louer des salles de réunion, fonctionner le bar après les cours, puis encore peut-être des accidents de la circulation qui feront  vivre des carrossiers, des vendeurs de voitures, des assurances, et pourquoi pas au passage, pour l’État, collecter quelques amendes….C’est merveilleux, le capitalisme!!!

En parlant des « mesures Covid-19 », quel cynisme ce Dr Rodenstein, et encore le terme me paraît  faible: je voudrais effectivement savoir ce que Diogène de Sinope en penserait, lui qui à l’époque déjà, avec tous les cyniques, prônait un retour à la nature et refusait les conventions sociales. N’en serait-on justement pas là? Ne faudrait-il pas revoir nos conventions qui ont pourri, comme semble le penser ce  Dr Rodenstein, ce que nous allons laisser derrière nous?

Il semble penser que toutes les mesures sont prises pour protéger les seniors. Cet avis n’engage que lui. Je côtoie beaucoup le monde médical et paramédical, et ces professionnels sont outrés de constater qu’on laisse « crever » les vieux dans les homes alors qu’il y a des lits libres en hôpital. 

Les vieux et les faibles sont tout simplement les premières victimes. Quand un lion chasse, il s’attaque effectivement d’abord aux gazelles malades ou blessées, et puis…aux autres …

Ceci est une image bien sûr, mais protégeons tout le troupeau !  

Quant à l’économie, c’est sans doute pas réellement mon domaine, mais je sais que l’horeca a déjà récupéré ce qu’il a perdu au printemps, et nous ne sommes qu’à la moitié de l’été. Pour ma part, j’ai des actions dans divers domaines, biotechnologies, soins de santé,… beaucoup en Asie… et je peux dire que la plus-value depuis janvier 2020 est de plus de 5%, ce qui fait un taux annuel de 10%. Pas trop mal pour une période de crise! Peut-être un coup de chance, mais je ne suis sûrement pas le seul dans le cas. Et ceux qui ont acheté de l’or sont aux anges !

Stopper les mesures « disproportionnées »? Si le bon peuple se comportait en adulte, oui. Mais, dès qu’on « lève » une mesure, les gens s’engouffrent comme un troupeau de moutons dans la cour de récréation. Souvenons-nous, il y a peu de ces « marches pour la planète », tous ces jeunes qui scandaient des beaux slogans dans nos rues? Quand on interrogeait ces jeunes manifestants, tous réclamaient des décisions des « politiques »!!! Des grands bébés!

Et alors, maintenant que les politiques surveillent la cour de récréation, il y a des esprits chagrins pour critiquer !

Une anecdote: il y a quelques années, on vaccinait tous les bovins de notre petit royaume de Belgique contre la fièvre aphteuse, une maladie grave des bovins, transmissible à l’homme. 

Certain fermier de ma clientèle se battait chaque année contre cette vaccination pourtant entièrement financée par l’état, sous prétexte qu’il y aurait eu des cas d’avortement suite au vaccin. 

Quand la maladie a été éradiquée, on a arrêté les vaccinations. 

Eh bien, le même fermier s’est insurgé en disant « tu verras, on va le regretter, la maladie va revenir et ce sera terrible ».

La critique est aisée mais l’art est difficile. On est dans une situation nouvelle, d’urgence. Il vaut mieux prendre trop de précautions et se dire que ce n’est peut-être pas nécessaire plutôt que de ne pas prendre de précautions et de devoir dire un jour « si on avait su ». 

Surtout dans ce monde procédurier. 

Il y a déjà un procès contre l’état belge mené par des familles de victimes du Covid-19, l’accusant de manque de réactivité!!! 

Et je ne suis pas certain que si ce cher Dr Rodenstein perdait un membre de sa famille du Covid-19, il ne se joindrait pas à leur plainte.

Quant aux chiffres, ce Dr Rodenstein se rend bien compte lui même qu’on leur fait dire ce qu’on a envie d’entendre. 

En tout cas, il offre sur un plateau les arguments à la « partie adverse », un bâton pour se faire battre: avec un virus en plus, il n’y a pas plus de morts, ils ont bien travaillé

Il évoque l’Angleterre qui, comme la Hollande, a confiné mais il oublie de dire que ces pays ont changé leur stratégie en cours de route, voyant la catastrophe arriver. 

Quant à la Suède, il y a un confinement naturel vu la densité de population et le mode de vie des nordiques.

Parlons un peu de son deuxième plateau de la balance; ce Dr Rodenstein n’est pas d’une parfaite honnêteté intellectuelle, car il ne fait encore, en réalité, qu’appuyer sur le même plateau. 

Pour ce qui est des chômeurs, il faudrait quand même arrêter de faire croire que l’on va résoudre le problème du chômage. 

Le chômage, c’est l’avenir !! Et j’ose le dire !  

Car avec l’augmentation de la mécanisation, de l’automatisation, de la robotisation, le chômage finira par être la règle générale. 

Il faut plutôt penser à répartir les revenus. 

Même état d’esprit pour le culturel ou le sport, pourquoi quelques-uns, footballeurs et tennismen, s’en mettent-ils plein les poches à ne savoir qu’en faire? 

Pour qu’il y ait un gagnant, il faut bien qu’il y ait un perdant, pour qu’il y ait un grand rôle, il faut bien qu’il y ait des figurants!  

Alors, que ce Dr Rodenstein arrête de vouloir à tout prix que nous reprenions la vie comme elle s’était installée avant!  Au lieu de pleurnicher dans les jupes de sa mère, qu’il sourie et aille de l’avant. Qu’il construise au lieu de démolir. Quel triste sire! 

Qu’il tire les conclusions positives. 

On a aussi vu naître de belles solidarités dans cette aventure du Covid-19. 

Les professionnels du secteur médical ont risqué leur vie, certains l’ont perdue. Les voisins ont appris à s’entraider, les parents à mieux s’occuper de leurs enfants en permanence, et lors de ces longues semaines Covid à la maison, « délivrés » de ce carcan routinier de nos vies préfabriquées, ils ont dû inventer pour le quotidien de leurs chérubins, des activités saines et naturelles, 

Cela fait des années qu’on s’attendait à un scénario pareil, voire même beaucoup plus grave, et ce risque nous pend toujours sous le nez. Raison de plus pour être prudents. 

Peut-être est-ce même ce Covid-19 qui mutera encore et deviendra plus sérieux encore. 

Nous, médecins et vétérinaires, vétérinaires encore plus que médecins, nous luttons depuis des années contre les résistances bactériennes, contre les élevages intensifs, contre la circulation des animaux vifs ou morts. 

Il est bien dommage que dans ce monde médical consciencieux, il y ait encore des individus comme ce Dr Rodenstein qui vit dans un total déni.

Non, je n’apprécie pas du tout le discours de ce monsieur.


Réactions du Docteur Mouton à la carte blanche du VIF


 

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)