Témoignages & Interviews


Cancer de la prostate : “Je n’ai plus de marqueur cancéreux grâce au GranaProsan”

« Mon taux de PSA a chuté à ce point que je suis convaincu que c’est lié au GranaProsan que je prends », lance avec grande certitude Alfred Morival, 78 ans, cet ancien fonctionnaire de la poste originaire de Bruay Labuissière.

Le GranaProsan est un jus de grenade fermenté lyophilisé. Il est le fruit d’une fermentation par bio-activation. Il s’agit d’un processus où, au cours des trois semaines de fermentation, les polyphénols ont une capacité anti-oxydante accrue.

À titre indicatif, 2 gélules de GranaProsan contiennent l’équivalent de 360 mg de polyphénols de grenade, ce qui représente 25 fois plus comparé à un jus de grenade classique. L’intégrité des principes actifs du GranaProsan, à savoir ses propriétés thérapeutiques, est préservée car les polyphénols de grenade sont traités à basse température.

Pour en revenir à Alfred Morival, c’est à la suite de troubles intestinaux en 2016 et de différents examens médicaux, que l’on a découvert un dépassement au niveau de son P.S.A., à savoir le marqueur du cancer de la prostate. Le P.S.A. est l’Antigène Prostatique Spécifique, c’est-à-dire la substance que fabrique naturellement la prostate. Il s’agit d’une molécule présente dans le sang des hommes. « Le gastro-entérologue m’a dit qu’il ne voyait rien. Alors il m’a aiguillé vers un urologue. »

Fin 2016, l’urologue a fait procéder à une biopsie au niveau de la prostate d’Alfred Morival. « Début 2017, j’ai eu la confirmation que la biopsie révélait un cancer de la prostate. »

« Début 2017, j’ai eu la confirmation que la biopsie révélait un cancer de la prostate. »

En juillet 2016, le taux de P.S.A d’Alfred Morival était de 3,74ng/mL. Le septuagénaire a démarré une hormonothérapie en février 2017. « On m’a fait une première injection. Mon taux de P.S.A. est passé de 3,74 ng/mL à 2,09 ng/mL au niveau des résultats de la prise de sang d’avril 2017. À partir de février, j’ai commencé à prendre du GranaProsan. En avril 2017, on m’a fait une deuxième injection et j’ai poursuivi la prise de GranaProsan. Mon taux de P.S.A. a chuté pour atteindre 0.94 ng/mL en mai dernier. Et la prise de sang du 29 juin dernier affiche un résultat de 0,20ng/mL. Je suis plus que convaincu que c’est la prise de GranaProsan qui a fait drastiquement chuter le taux de PSA en un peu plus d’un mois de temps. J’ai commencé à m’intéresser à la grenade après avoir vu un documentaire sur France2 évoquant les vertus anti-cancer de cette dernière. »

Alfred Morival prend quatre gélules par jour. « À la mi-juillet, jusqu’à présent, j’ai consommé un peu plus de 300 gélules de GranaProsan. Lors de ma dernière viste chez mon oncologue, je lui ai fait remarquer que je prenais des gélules de grenade. Elle m’a répondu : ‘Oui, c’est bien !’ »

Depuis la maladie, Alfred Morival s’intéresse de très près aux compléments alimentaires. « Je me documente. Via votre site Internet, j’ai bien pris connaissance de toute la documentation du Docteur Jacob qui est très bien faite. Évidemment, je me focalise sur la prostate. D’autant plus que mon frère rencontre exactement le même type de souci. Je lui ai donc recommandé le GranaProsan ! »

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)