Jus de citron, acidifiant ou alcalinisant?

Pour ou contre la cure « jus de citron »?

Jus de citron, acidifiant ou alcalinisant?

Sophie, jeune femme en bonne santé est partisane de la cure « jus de citron ». Deux à trois fois par an, elle boit 1 jus de citron et ajoute chaque jour 1 citron supplémentaire jusqu’à arriver à un jus composé de 11 citrons.

Cette cure lui permet de ré-équilibre le pH de son organisme et de la minéraliser.

Par contre, Séverine a essayé une fois de suivre cette cure. Dès le premier verre, son estomac était en feu, trop d’acidité !

Kit de mesure pH de l'eauLe débat est ouvert, le citron, acidifiant ou alcalinisant? Acidifie-t-il l’organisme ou au contraire, permet-il de le minéraliser et de le désacidifier?

Incontestablement, au gout, le jus de citron est acide car il est très riche en acide citrique. Cependant, une fois assimilé par notre organisme, il peut se transformer en un aliment alcalin (nous verrons à quelle condition). Dans ce dernier cas, les acides du citron sont correctement métabolisés et transformés en composants alcalins : carbonate et bicarbonate.

D’après ces explications, le citron serait acide lorsque nous ne l’ingérons pas. Par contre, une fois assimilé et métabolisé correctement, il devient alcalin.

Mais alors, pourquoi Séverine ne supporte-t-elle pas l’acidité du citron alors que Sophie bien?

Parce que nous ne sommes pas tous égaux ! Certaines personnes sont capables de métaboliser correctement l’acidité du citron. Elles sont capables de tamponner par la respiration (via les poumons), cette acidité. Elles utilisent aussi des minéraux alcalins pour diminuer l’acidité. Ces personnes ont un bon équilibre acido-basique.

Par contre,  d’autres personnes sont en acidose tissulaire. Elles ne sont pas capables d’éliminer les acides et le citron devient pro-acidifiant pour elles!

C’est donc une erreur de conseiller une cure de jus de citron chez une personne en acidose car son corps n’est plus capable de les gérer ! 

Comment savoir si vous êtes en acidose tissulaire?

L’analyse des symptômes

Young woman looking at split endsLa surcharge acide provoque une intoxication des cellules, ainsi que de mauvais échanges et donc au final, le vieillissement. Plusieurs symptômes peuvent être le signe d’une acidose tissulaire:

  • Au niveau des muscles et tendons, crampes, douleurs musculaires voyageantes (tantôt au bras, tantôt au dos…), tendinites à répétition…
  • Au niveau articulaires, une inflammation constante, parfois de l’arthrite, des hernies discales à des endroits différents, une calcification post-fracturaire…
  • Pour les intestins, entérite, brûlures anales,…
  • Vessie/reins, la miction est douloureuse ou cystite…
  • Problèmes capillaires : cheveux ternes/cassants, chute…
  • Ongles cassants ou dédoublés, parfois avec taches blanches…
  • Dents : caries, déchaussements…
  • Peau sèche, eczéma ou démangeaisons
  • Ostéoporose (recrutement des minéraux tampons au niveau des os)

Une altération de l’état général : fatigue chronique, immunité affaiblie, susceptibilité aux infections, sommeil perturbé, migraines, mauvaise haleine, manque d’entrain…

Ces signes constituent de bons indices pour évaluer une acidité tissulaire, mais attention, ils ne sont pas spécifique à l’acidose! Par exemple, des taches blanches sur les ongles peuvent être le signe du carence en zinc.

Test urinaire

Procurez-vous des tigettes à pH urinaire (chez votre pharmacien par exemple) et testez votre pH urinaire. Attention, il est important de réaliser ces tests aux moments appropriés de la journée ! Evitez de tester la 2e urine du matin car son acidité prouve uniquement que votre foie à bien fonctionné la nuit.

Le meilleur moment pour tester votre pH urinaire est juste avant les repas de midi et du soir. Idéalement, le pH devra se situer entre 7 et 7,5.

Quelques conseils en cas d’acidité tissulaire

  • Diminuez les aliments acidifiants : viandes, sucres blancs, soda, conserves, huiles raffinées, alcool, fromage…
  • Diminuez votre apport de sel ou optez pour un sel de potassium.
  • Favorisez les aliments alcalinisants : châtaigne, pomme de terre, bananes…
  • Optimisez votre alimentation : mastiquez correctement les aliments, mangez au calme, sans stress, apportez des minéraux alcalins (eau avec silicium, magnésium et calcium), évitez les plats préparés
  • Supplémentez-vous en citrates de calcium, de magnésium et potassium avec la Formule Alcalinisante du Dr Jacob’s ou le CogniMag par exemple.
  • Surveillez la bonne fonctionnalité de votre intestin. Optez pour de la glutamine pour réparer vos entérocytes (cellules de la surface intestinale), accompagné d’un prébiotique en cas de constipation.
  • nMettez-vous au sport modéré
  • Surveillez votre respiration
  • Fuyez la pollution

Concluons en rappelant qu’une personne atteinte d’acidité tissulaire aura tout intérêt à s’abstenir d’une cure de jus de citron!

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)