Pourquoi l’huile d’olive est bonne pour la santé - Medicatrix

Pourquoi l’huile d’olive est bonne pour la santé

Un antioxydant en puissance contre les inflammations

Notre capital santé constitue, par essence, un des éléments les plus précieux dont nous disposons au cours de notre existence. L’alimentation est sans conteste un des leviers les plus efficace nous permettant de prévenir de nombreuses pathologies.

L’huile d’olive est en la matière un allié précieux de notre santé. Elle contient de précieux anti-oxydants et anti-inflammatoires tels que différents polyphénols qui participent à la prévention de pathologies inflammatoires, allergiques et infectieuses.

Avec une alimentation assez riche en protéines animales, les heures qui suivent les repas, nous faisons grimper les marqueurs inflammatoires, cela s’appelle le pic prandial. Des études scientifiques prouvent que la présence de polyphénols lors du repas réduit cette augmentation. Un verre de vin rouge de qualité au repas annule le pic post-prandial.

Un autre anti-oxydant de l’huile d’olive, à savoir l’oléocanthal, présente des effets anti-inflammatoires puissants, comparables à l’Ibuprofène, un anti-inflammatoire assez connu.

Les effets anti-infmammatoires de l’hydroxytyrosol sont tellement puissant qu’ils surpasseraient ces anti-inflammatoires classiques que l’on vous sert en pharmacie et qui eux n’abaissent pas les TNF-alpha, un des principaux marqueurs infammatoites sanguins.

L’huile d’olive extra vierge “Olivie Plus”, produite depuis la zone rude et rocailleuse en bordure de l’Atlas marocain, présente des spécificités telles qu’elle se démarque clairement des autres huiles d’olive produites, par sa haute concentration en polyphénols, à savoir : le tyrosol et l’hydroxytyrosol, présent jusqu’à 30 fois plus que dans d’autres huiles.

Cette richesse s’explique par la souffrance écologique de l’olivier confonté à des variations de températures avec des sommets pouvant atteindre les 50°C dans cette région aux frontières l’Atlas et à un stress hydryque important vu la rareté de l’eau, qui essaie de grandir sur un sol rocailleux qui ne permet pas aux racines de l’olivier de se développer facilement: autant d’éléments qui stressent les oliviers. Cette situation naturelle produit un phénomène de panique chez l’olivier, équivalent à l’instinct de survie, se traduisant par une production de polyphénols en teneur très élevée et tout particulièrement en hydroxytyrosol et tyrosol… cette souffrance naturelle de l’olivier le pousse à donner le meilleur de lui-même pour se protéger et vous protéger… tout bonus pour notre santé.

Une protection contre les maladies cardio-vasculaires

Il faut savoir que les pathologies cardiovasculaires résultent d’un processus inflammatoire: des lents dépôts des graisses qui s’accumulent au niveau des parois artérielles jusqu’aux incidents vasculaires plus importants, de l’hyperactivité des plaquettes jusqu’au rétrécissement des vaisseaux, le tout résultant en infarctus ou en accidents vasculaires cérébraux.

Il est scientifiquement prouvé qu’un régime alimentaire méditerranéen permet de réduire de 30% le risque de crise cardiaque et d’infarctus. Des proportions démultipliées grâce à cette huile de ces villages marocains “Olivie Plus”.

Un combattant contre le cancer

Le cancer résulte d’une croissance anarchique de cellules au niveau de votre organisme. Ce phénomène dégénératif prend notamment naissance à cause du stress oxydant, à savoir une agression des constituants de la cellule.

Raison pour laquelle les antioxydants de l’huile d’olive, dont l’acide oléique, jouent un rôle très important étant donné qu’ils protègent les dégâts causés par le stress oxydatif sur les gènes liés au cancer.

Même si aujourd’hui encore nous manquons d’essais cliniques pour confirmer la portée anticancer de l’huile d’olive, des recherches menées en laboratoire, au niveau moléculaire, montrent que les éléments constituants de l’huile d’olive combattent le cancer.

Une étude in vitro sur les lignées de cellules du cancer du sein a démontré en 2005 que l’acide oléique, le principal acide gras mono-insaturé de l’huile d’olive, normalise la surexpression d’un gène à la base d’une forme grave du cancer du sein. L’acide oléique réduit de 70% les gènes favorisant l’apparition d’un cancer.

Une étude (O. Le Gendre et al., 2015) plus récente de 2015 a permis de mettre en évidence la rapidité avec laquelle l’oléocanthal (un autre polyphénol issu de l’huile d’olive) est capable d’induire la mort des cellules cancéreuses. Cette molécule tue les cellules cancéreuses en à peine 30 minutes, alors que plusieurs heures sont nécessaires habituellement aux autres pluphénols conus et sans endommager les cellules saines!

En prévention de la démence

La maladie d’Alzheimer se caractérise par la formation, au niveau du cortex cérébral, de plaques séniles et la présence de dégénérescences neurofibrillaires. D’après plusieurs études, des chercheurs ont identifié plusieurs processus par lesquelles les polyphénols de l’huile d’olive interfèrent avec le mécanisme inhérent à la maladie d’alzheimer.

En 2013, un essai clinique effectué sur près de 300 personnes à qui on a fait suivre un régime alimentaire méditerranéen enrichi en huile d’olive, montre que l’on peut améliorer les fonctions cognitives et réduire les risques de démence.

Bref, n’hésitez pas à agrémenter vos plats de manière judicieuse avec “Olivie Plus”.

Dans notre prochain article, nous vous parlerons des Perles d’oliviers du désert.

Polyphénols d'huile d'olive

Polyphénols d'huile d'olive, trésors santé!

Polyphénols aux actions antioxydantes, anti-inflammatoires, anti-cancéreuses, anti-vieillissement et protectrices cardio-vasculaires.

Pour tout savoir sur l'huile d'olive, télécharger ce livre, en version numérique (pdf), gratuitement en remplissant les champs ci-dessous :

Vite, regardez dans votre boîte email. Et bonne lecture. ;)