La supplémentation en vitamine D diminue les symptômes du COVID-19 !

111
Covid-19 & Vitamine D

Les essais cliniques pour mettre au point un vaccin prennent du temps, c’est pourquoi il est important de faire appel à d’autres stratégies pour atténuer la gravité de l’infection au Covid-19.

Vitamine D & Immunité

Il est bien connu que la vitamine D permet de réduire le risque d’infection microbienne et de décès. Ses mécanismes protecteurs sont classés en 3 catégories3

  1. barrière physique (maintien des jonctions serrées par ex.)
  2. immunité innée (activation de peptides antimicrobiens)
  3. immunité adaptative. 

2 études ont déjà été publiées concernant l’influence du taux de la vitamine D sur le Covid-19. Toutes 2 déplorent le manque d’études cliniques chez les personnes atteintes de Covid-191,2.

Vitamine D & Covid-19

Très récemment, ce 9 avril 2020, une étude rétrospective multicentrique a été publiée par Mark M. Alipio. 

Dans son étude, 212 cas confirmés de patients infectés par le CoV-2 ont été extraits d’une base de données de 3 hôpitaux d’Asie du Sud. Les niveaux de vitamine D (25(OH)D) de ces patients étaient connus.

Chaque patient a été classé en fonction du degré de sévérité de ses symptômes :

  1. (1) léger – symptômes cliniques légers sans pneumonie
  2. (2) ordinaire – pneumonie confirmée par radiographie du thorax, avec fièvre et autres symptômes respiratoires
  3. (3) grave – hypoxie (saturation en oxygène de 93% au maximum) et détresse respiratoire ou analyse anormale des gaz du sang (PaCO2 >50 mm Hg ou PaO2 < 0 mm Hg)
  4. (4) critique – insuffisance respiratoire nécessitant un suivi intensif 

Chaque patient a également été classé en fonction de son statut en vitamine D :

  1. (1) normal – 25(OH)D de > 30 ng/ml
  2. (2) insuffisant – 25(OH)D entre 21 et 29 ng/ml
  3. (3) déficient – 25(OH)D < 20 ng/ml

L’analyse des données obtenues a révélé les informations suivantes :

  • les personnes atteintes d’une infection avec symptômes légers ont des niveaux moyens de 25(OH)D de 31,2 ng/ml.
  • Pour ceux avec des symptômes « ordinaires », le taux était de 27,4 ng/ml
  • Pour les symptômes grave, 21,2 ng/ml
  • Critique ; le niveau de vitamine D était le plus bas : 17,1 ng/ml.

Ces différences sont statistiquement significatives.

Supplémentez-vous en vitamine D !

Les patients avec des niveaux plus élevés de vitamine D présentent des symptômes moins graves. 

Il semblerait judicieux que les professionnels de santé, mais aussi que chaque personne, veillent à maintenir un bon taux de vitamine D, et ceci est d’autant plus important pour les personnes infectées par le COVID-19, car cela pourrait atténuer les effets du virus et peut-être sauver davantage de vies !

Rappelons que la vitamine D agit en synergie avec d’autres vitamines et minéraux, comme la vitamine K, le magnésium, le potassium, le calcium…

Vous trouvez de la vitamine D hautement dosée ici, la synergie des vitamines D et K ici 😉

Livre de poche “Vitamines D3K2 : vitamines essentielles au quotidien pour tous — Docteur Stéphane Résimont

 

 

Le livre du Dr Résimont « D3K2, vitamines essentielles au quotidien pour tous » compile toutes ces informations importantes.


Sources :

  1. Grant WB et al. Evidence that Vitamin D supplementation could reduce risk of influenza and COVID-19 infections and deaths. Nutrients 2020 Apr 2;12(4):E988.
  2. McCartney DM, Byrne DG. Optimisation of Vitamin D status for enhanced immune-protection against Covid-19. Ir Med J 2020;113(4):58.
  3. Rondanelli, M.; Miccono, A.; Lamburghini, S.; Avanzato, I.; Riva, A.; Allegrini, P.; Faliva, M.A.; Peroni, G.; Nichetti, M.; Perna, S. Self-Care for Common Colds: The Pivotal Role of Vitamin D, Vitamin C, Zinc, and Echinacea in Three Main Immune Interactive Clusters (Physical Barriers, Innate and Adaptive Immunity) Involved during an Episode of Common Colds-Practical Advice on Dosages and on the Time to Take These Nutrients/Botanicals in order to Prevent or Treat Common Colds. Evid. Based Complement. Alternat. Med. 2018, 2018, 5813095.
  4. Alipio M. Vitamin D supplementation could possibly improve clinical outcomes of patients infected with Coronavirus-2019 (COVID-19) (April 8, 2020). https://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm?abstract_id=3571484 (accessed April 2020).