Trouble de déficit de l'attention / hyperactivité (TDAH) : approches nutritionnelles
Trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH)

Trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH) : approches nutritionnelles

Approches nutritionnelles dans la prise en charge des enfants turbulents, hyperactifs, avec des troubles de l’attention

Extraits du livre « Enfants TDA/ TDAH, approche nutritionnelle » de J. Jortay, Dr en sciences pharmaceutiques +14 fiches pratiques du nutritionniste Fabien Piasco

Il semble que les facteurs alimentaires peuvent jouer un rôle important dans l’étiologie du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH)

Enfants TDA / TDAHUne alimentation adéquate et un environnement sain sont essentiels pour les enfants en croissance et en particulier ceux avec un TDAH. Il faut donc

  • Supprimer au maximum de leur alimentation, les produits « malbouffe »,
  • Diminuer les aliments à haute valeur glycémique,
  • Eviter les produits allergisants (gluten, lait,…),
  • Favoriser une alimentation riche en oméga-3 (huile de colza, petits poissons gras) et assurer un bon rapport oméga-3/ oméga-6,
  • Utiliser des fruits et des légumes bio,
  • Avoir un apport suffisant en bactéries saines, issues de nourritures fermentées biologiques ou des probiotiques de haute qualité.
Cependant, la nourriture ne suffit pas toujours à apporter la dose de nutriments dont les enfants TDA/H ont besoin.

La prise de nutriments pourrait être considérée comme une alternative au traitement médicamenteux et devrait à notre sens précéder l’usage de médicaments.

En effet, les nutriments (vitamines, minéraux, acides gras essentiels, phospholipides) ont un potentiel d’action très large et ont montré leur efficacité dans la prise en charge des enfants TDA/H aussi bien au niveau comportemental que cognitif.

Parmi les compléments alimentaires, il y en a un qui est basé sur de nombreuses études scientifiques faites ces dernières années.

Le Neuro-AD Concentration contient un dosage adéquat basé sur des preuves scientifiques de micro-nutriments et de plantes bénéfiques en cas de TDAH.

Le Neuro-AD Concentration contient 10 composants bioactifs

L-théanine pure : meilleure concentration

Neuro-AD Concentration est riche en L-théanine qui agit sur les taux de dopamine, sérotonine et GABA pour favoriser la concentration, l’apprentissage et une meilleure vigilance.

Elle augmente également les ondes alpha au niveau du cerveau permettant un état de relaxation.

Bacopa et Passiflore : sérénité

La Bacopa est standardisée à 50% de bacosides, le composant actif majoritaire de la plante. Cette plante augmente la dopamine (entrain, motivation, concentration) et l’acétylcholine (mémorisation).

De plus, il est intéressant d’avoir mis de la passiflore, vu l’étude de Akhondzadeh et al. (2005), qui montre que la passiflore améliore les symptômes du TDAH de manière similaire au méthylphénidate.

Vitamines B + 2 formes de magnésium : système nerveux

Tous ces micronutriments favorisent le bon fonctionnement du système nerveux et réduisent la fatigue. Les formes privilégiées de vitamines B sont les formes actives (méthylfolate, pyridoxal-5’-phosphate…).

Une étude a montré que ces vitamines B intervenaient dans la synthèse des neurotransmetteurs tels que la sérotonine, la dopamine et le GABA et sont donc par ce biais très utiles pour combattre le TDAH.

De plus, ces vitamines agissent en tant que cofacteurs du zinc et du magnésium.

L’acétyl-taurinate de magnésium est un magnésium breveté lipophile bien assimilé au niveau intestinal et neuronal et qui se démarque par rapport aux autres formes de magnésium par sa rapidité d’action (rapide effet anti-stress) et sa longue durée d’action.

Le malate de magnésium a, quant-à-lui, la propriété d’échanger son magnésium pour de l’aluminium et donc de diminuer ce métal nocif qui s’accumulerait dans l’organisme.

Zinc : mémorisation

Ce minéral est souvent déficitaire en cas de TDAH et favorise alors dans ce cas le syndrome d’opposition (enfant qui dit tout le temps “non”).

Plusieurs auteurs suggèrent que la carence en zinc joue un rôle important dans la pathogenèse du TDAH (Akhondzadeh et al., 2004).

Le zinc est un cofacteur de plus de 100 enzymes, y compris de la delta-6 désaturase, qui est importante pour le métabolisme des acides gras essentiels (AGE) et de plusieurs enzymes impliquées dans le métabolisme des neurotransmetteurs, des prostaglandines et de la mélatonine (Kenneth et al., 2002).

Cette formulation ne contient pas d’oméga-3 et il est indéniable que ceux-ci sont importants pour le TDAH.

Les acides gras polyinsaturés de type oméga-3, comme la DHA et l’EPA sont essentiels pour la croissance cérébrale de votre enfant et se retrouvent uniquement dans l’alimentation.

Vous retrouvez des omégas-3 dans les huiles végétales (lin, colza…), mais malheureusement, les études nous montrent que notre corps n’en convertit que très peu en DHA et EPA car une enzyme peut être déficiente, et beaucoup d’huiles alimentaires sont riches en oméga-6 qui eux sont pro-inflammatoires.

Privilégiez les compléments alimentaires naturels constitués d’huile de petits poissons ou de microalgues directement riches en DHA et EPA.

Il existe aussi « Tocoprotect (DHA + EPA vegan)  de Dr Jacob’s® » : une huile d’olivie extravierge enrichie d’une microalgue « Schizochytrium » riche en DHA et EPA exempte de tout polluant.

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)