Votre approche globale contre les infections uro-vaginales

Votre approche globale contre les infections uro-vaginales

fatigueLes infections des voies uro-vaginales sont au hit parade des problématiques touchant les femmes ! Elles provoquent de nombreux désagréments qui diminuent leur qualité de vie : sensation de brûlures, chatouillis, envies fréquentes d’uriner, douleurs lors des rapports. Pour y remédier et… sur le long terme, il est important d’envisager une prise en charge globale ! Comment faire ? 

Cystites à urines claires, vaginites, candidoses… Plus de 3/4 des femmes souffriront d’une de ces pathologies, et certaines d’entre elles récidiveront à maintes reprises. Pour s’en sortir, il est important de connaitre les facteurs responsables de ces infections afin de mettre en place des solutions pour accélérer la guérison, éviter les récidives ou agir en prévention.

Diminuez votre acidité cellulaire !

Les problèmes d’infections urinaires sont souvent dus à une acidification secondaire de l’organisme. Le pH acide de l’organisme ralenti les activités enzymatiques et diminue le métabolisme. De plus en plus de déchets sont à éliminer par les urines acides et corrosives pour la vessie et les muqueuses.

Il est donc important d’éviter les aliments acidifiants (les protéines animales, les sucres raffinés, le café…), d’agir contre son stress (l’adrénaline est acidifiante !). Buvez à volonté pendant minimum 3 semaines pour diluer l’urine et les crasses qui s’y accumulent, tout en humidifiant les muqueuses. Pour retrouver l’équilibre acido-basique de votre organisme, consommez des « Formules Alcalinisantes » naturelles à base de citrates (de magnésium, calcium et potassium) qui permettent d’éliminer les molécules acides au niveau intracellulaire.

acidose-mineraux-aclalins-essentielsRé-équilibrez votre flore uro-vaginale 

Tout comme la flore intestinale abrite des milliards de bactéries bénéfiques, la flore vaginale accueille aussi sa flore spécifique. Plusieurs paramètres peuvent déstabiliser ce bel équilibre (prise d’antibiotiques, ménopause, grossesse, corticothérapie, chimiothérapie,…). Les micro-organismes pathogènes prennent alors le dessus (Candida, mycoses…) et signent l’apparition de ces infections vaginales.

En prévention, lors de prise d’antibiotique (traitement « anti-vie » qui déstabilise les flores) ou lors d’infections déclarées, suite à l’installation d’une flore pathogène, il sera important d’utiliser des probiotiques spécifiques de la flore vaginale pour rétablir son équilibre et l’aider à déloger les bactéries pathogènes. La souche Lactobacillus crispatus est l’une des souches les plus représentatives de ce milieu, vous la retrouvez notamment dans le LactoGyn Crispatus Bio, commercialisé en magasins bio. Le LactoGyn Crispatus Bio, 100% bio, est à utiliser seul ou en association avec le traitement préconisé par votre médecin (la prise du LactoGyn Crispatus Bio doit se faire 2h éloigné de la prise d’antibiotiques).

Flores intestinale et uro-vaginale, une liaison dangereuse ! 

Les flores vaginale et intestinale sont proches l’une de l’autre, c’est la raison pour laquelle des troubles intestinaux (diarrhées, constipations, intestins perméables…) peuvent engendrer la migration de bactéries pathogènes issues de l’intestin vers la flore vaginale (E. coli, Candida…) et provoquer des infections uro-vaginales.

flore_intestinaleDès la venue de problèmes intestinaux, afin d’agir en prévention, ou éviter les récidives, ou pendant votre traitement anti-infectieux, les probiotiques spécifiques de la flore intestinale constituent une aide efficace.

En cas de diarrhée ou intestins perméables, privilégiez les probiotiques Bio qui bénéficient d’une technologie micro-capsule Intelicaps® les protégeant des agressions extérieures (variation de température, d’oxygène) et des sucs gastrique et pancréatique. Elle garantit minimum 80%* des probiotiques (les souches les plus étudiées, Lactobacillus rhamnosus et Bifidobacterium lactis) actifs et vivants en l’intestin, contre à peine 10% dans les probiotiques traditionnels. Le Lactiproimmunitum+ Bio, avec la technologie Intelicaps®, répond à toutes ces exigences.

En cas de constipation, des micro-fissures au niveau intestinale peuvent se créer (il faut forcer pour évacuer les selles) laissant les bactéries pathogènes migrer vers les voies uro-vaginale. C’est pourquoi il est important d’y remédier ! Par exemple, l’association de prébiotique et de probiotique permet de stimuler le péristaltisme intestinal, et de faciliter l’évacuation des selles. Vous retrouvez ces composants dans le Laxibio spécial Psyllium par exemple.

Contre les infections des voies uro-vaginales, choisissez le trio gagnant! 

En résumé, les problèmes des voies uro-vaginales (cystites, vaginites,…) sont souvent le signe d’un déséquilibre des flores vaginale et intestinale, ainsi que d’une acidité excessive de vos tissus. C’est pourquoi agir simultanément sur ces 3 paramètres permet une prise en charge globale qui favorise la guérison sur le long terme.

Utilisez des probiotiques de qualité, spécifiques des 2 flores (intestinale et uro-vaginale). Le LactoGyn Crispatus Bio est le seul produit en formulation BIO pour accompagner les infections uro-vaginales. En cas de selles molles ou diarrhée, le Lactiproimmunitum+ Bio agit, tandis qu’en cas de constipation, mieux vaut privilégier l’association de prébiotique et probiotique avec le Laxibio spécial Psyllium. Pour rétablir l’équilibre acido-basique de votre organisme, le zinc et les citrates de magnésium, calcium et potassium sont très efficaces. Vous les retrouvez dans les Formules Alcalinisantes de Dr. Jacob’s®.

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)