2015 Conférence du docteur L.M. Jacob - Medicatrix

2015 Conférence du docteur L.M. Jacob

La plupart d’entre nous ont le même but : vivre le plus longtemps possible, mais en bonne santé comme mon collègue qui a fait de la chirurgie cardiaque jusqu’à l’âge de 95 ans. L’espérance de vie a doublé dans les 100 dernières années, c’est vrai, mais nous avons fait peu de progrès si nous considérons l’espérance de vie à l’âge de 65. Nous avons éliminé la faim, les maladies infectieuses et des maladies infantiles dans les pays occidentaux, ce sont les grandes victoires. Mais ces victoires paraissent de plus en plus futiles. Des études montrent que si on supprime d’autres maladies ça ajoutera très peu d’années à notre vie. Nous devrions essayer de retarder le vieillissement ou du moins de ne pas augmenter sa progression par notre style de vie et notre régime, ce que nous le faisons actuellement.

(1’24’’) Le problème de base est bien connu : nos ancêtres marchaient 30km par jour pour trouver de la nourriture, maintenant nous roulons à 130 km/h pour acheter notre nourriture, mais nous ne dépensons pas de calories en faisant cela et nous devenons toujours plus gros. il est clair que notre dispositif intestinal et notre dentition, nos enzymes, la mauvaise dégradation de l’acide urique et l’histoire de notre développement indiquent que l’être humain peut manger de tout, mais est mieux adapté à un régime végétal. Evidemment il en a été différemment à l’âge de glace mais c’était une situation critique avec une espérance de vie très basse. (2’17’’)

Des études sur la longévité sont les études X. Des scientifiques ont étudié les endroits du monde où les gens vivent exceptionnellement vieux, plus vieux que ceux qui les entourent : je vous en cite 2, il y en a d’autres, les habitants d’Okinawa et les adventistes de Californie. Ces gens ont des comportements semblables,

  • ils sont actifs physiquement dans leur vie de tous les jours, ce ne sont pas des athlètes, pas des Lance Armstrong,
  • ils mangent modérément de la nourriture à base végétale, ils mangent de la nourriture d’origine animale aussi, mais très peu
  • et d’habitude ils ne fument pas.
  • Evidemment la composante émotionnelle et mentale est très importante aussi : relations positives avec la famille, les amis…
  • et ils ont un bon équilibre de vie au travail, un équilibre entre relaxation et activité, sympathique et parasympathique ce qui est très important et qui se perd à notre époque.
Nous sommes beaucoup trop pressés. Ce qui est intéressant, c’est l’importance du sens de la vie. C’est quelque chose qui a été démontré et on a clairement montré que les gens qui vivaient souvent plus de 100ans en bonne santé avaient un but dans la vie ce qui est très important. 97% de ces personnes appartiennent en outre à une communauté de foi active. (3’58’’)

Okinawa est intéressante parce que ce n’est pas un phénomène récent, on l’appelle l’île des immortels. C’est un phénomène très ancien. Ils étaient jusqu’il y a peu les gens qui vivaient le plus longtemps. C’est toujours le cas pour les femmes, mais pas pour les hommes parce que ils ont adopté le régime occidental. Traditionnellement, mais plus maintenant, ils mangeaient comme ceci : la majeure partie de leurs calories provenaient des patates douces qui sont riches en potassium et caroténoïde. Ils mangeaient peu de produits d’origine animale, peu de poisson 15g par jour, peu de graisse au total et peu de protéines animales. Voilà comment ils ont mangé pendant des siècles avant l’arrivée des américains. Maintenant la jeune génération est parmi les plus obèses au Japon.

(5’12’’) Nous en venons à un autre groupe : alors que tous ces groupes perdent leur longévité parce qu’ils abandonnent leur culture, les adventistes gardent leur longévité. Ils ont été proclamés personnes à la plus grande longévité. Référons-nous à une partie des Adventist Health Studies, des études très pointues financées par le NHS et par le World Cancer Research Fund……L’Adventist Health Study I montrait déjà que Les Adventists végétariens vivent en moyenne 13 ans de plus que les autres Californiens. Cela signifie un doublement de la durée de la retraite en bonne santé. Ils ne font pas grand-chose pour cela, ils sont végétariens, mangent peu de produits laitiers, des noix 4 fois par semaine, font de l’exerce 3 fois par semaines et ils ont une masse corporelle inférieure à 26 pour les hommes et ils ne fument pas. Ce n’est pas spectaculaire, mais le résultat l’est.

Conclusion intéressante: les hommes ne doivent pas mourir tôt, ils peuvent vivre aussi longtemps que les femmes, c’est leur style de vie qui raccourcit leur vie, pas le destin (6’42’’).

L’Adventist Study II avec 100000 participants a montré des résultats très intéressants : tous les adventistes ont un mode de vie sain, mais 50% sont omnivores et les autre sont végétariens, végétaliens ou pesco-végétariens. Il y a donc une grande variété de régimes. C’est pourquoi ces études sont si intéressantes parce qu’il y a de grandes différences ce qui n’est pas le cas quand tous les participants mangent plus ou moins la même chose. Les végétaliens sont en moyenne 14 fois moins sensibles aux maladies que les omnivores. Ils ont moins de diabète de type II et les omnivores ont un risque 4 fois supérieur de diabètes que les végétaliens. Tout cela est en relation avec le contenu en minéraux. Les végétaliens sont ceux qui prennent le plus de potassium et magnésium et les omnivores le moins. Le régime végétalien chez les femmes diminue le risque de cancer du sein de 34% et chez les hommes le risque de cancer de la prostate est réduit de 37%. Ce ne sont pas des petites études, ce sont des études de haut niveau et indépendantes ce qui est très rare et pour de grandes études, ce sont des résultats très significatifs.

(8’07’’) Dans mon livre sur le cancer de la prostate j’ai aussi démontré, et je le vois avec mes patients, qu’un régime sain à base végétale fait rapidement baisser le PSA.

Mon collègue le docteur X, chirurgien cardiaque qui a pris sa pension à l’âge de 95 ans est devenu végétalien en observant les artères des gens qu’il opérait et il l’a été pendant les 50 dernières années. Maintenant qu’il a plus de 100 ans , il s’occupe surtout de son grand jardin. Ce ne sont pas seulement des données épidémiologiques qui le montrent, vous connaissez peut-être les études cliniques de Dean Ornish, le médecin de Bill Clinton, et l’histoire de Bill Clinton qui a eu une attaque cardiaque, 4 by-pass, puis 2 stents. Ensuite il a suivi le programme d’Ornish et depuis lors il se porte bien. Il a démontré qu’on peut récupérer d’une maladie coronarienne par un régime à base végétale pauvre en graisse, l’activité physique, la relaxation et la fréquentation de groupes de rencontre. (9’26’’) Il a montré que dans son groupe Ornish les angines de poitrine ont diminué de 90%. L’étude a duré 5ans et le suivi a été impressionnant. Dans le groupe de contrôle les maladies coronariennes ont progressé, alors que les sténoses ont diminué dans le groupe d’intervention, avec le résultat que le groupe de contrôle avait 2,5 fois plus de risque de problèmes cardiaques graves. Vous savez peut-être qu’il a fait des études plus récentes sur le cancer de la prostate qui ont montré des résultats semblables. Il a fait des études très intéressantes montrant que les télomères s’allongeaient chez les gens qui suivaient ce programme. C’est donc un vrai programme anti-âge scientifiquement basé, à peu de frais. (10’15’’) Pour les hommes je voudrais mentionner cette étude très importante…

La relaxation, une partie du programme Ornish, est très importante surtout pour les hommes. Un groupe a suivi son programme avec une grande compliance, alors que le groupe de contrôle a suivi le programme de l’American Heart Association avec un succès très faible. Donc à la base de tout ceci, il y a le syndrome métabolique. En Allemagne il y a plus de 40% des hommes qui en souffrent, Il provoque de la graisse abdominale, un déséquilibre des électrolytes, du diabète, des problèmes rénaux et des cancers (11’12’’)

À la base vous avez la résistance à l’insuline. L’insuline est une hormone très anabolique, d’abord elle nous fait grandir, puis nous rend obèses et finalement malades.

La résistance à l’insuline est provoquée par des cellules qui accumulent la graisse. Si nous développons une maladie liée à la graisse, ce qui est les cas pour 40-50% de la population, nous développons une résistance centrale à l’insuline, et si nous accumulons la graisse dans les muscles, c’est une résistance périphérique à l’insuline. La conséquence ce sont des taux d’insuline perpétuellement élevés pour contrebalancer cela, et cela entraine des taux élevés de cholestérol et d’hormones sexuelles, surtout les oestrogènes, un pouls et une tension élevés. Il est important de savoir que l’insuline comme le facteur de croissance IGF-1 sont des stimulateurs de croissance puissants, non seulement pour les cellules saines, mais aussi pour le cancer. C’est pourquoi la première recommandation du Cancer Research Fund est « Restez mince toute votre vie ! » pour éviter le cancer (12’29’’).

Celui qui a développé l’index glycémique et la charge glycémique a développé aussi l’index insulinique, qui est en vérité bien plus important parce qu’il montre la réaction de l’insuline à des aliments déclencheurs. Si vous prenez le yoghourt aux fruits, il a une faible charge glycémique 1,4, mais il provoque presque la même sécrétion d’insuline dans le pancréas que le glucose pur. Si vous prenez le lait écrémé, elle est encore plus basse, mais a un index insulinique élevé.

Si vous prenez un steak et des hydrates de carbone, il libère 27 fois plus d’insuline que les pâtes al dente. Qui aurait pu le penser ? Le tofu qui a un faible taux d’hydrate de carbone provoque une faible sécrétion d’insuline, comme les haricots blancs, et je voudrais indiquer que tous les participants à l’étude avaient la même source de protéines, les légumes donc pas de protéines animales. Les légumes sont particulièrement bons pour la santé. Ce qui est très intéressant, si vous prenez un steak avec des pommes de terre, menu occidental typique, cela donne une sécrétion très élevée d’insuline comparé aux pâtes avec des lentilles, plat méditerranéen, c’est à peu près la moitié de la sécrétion d’insuline avec presque la même charge glycémique (14’20’’).

En fait, le problème c’est l’insuline. Si vous ajoutez du coca à cela, vous aurez une forte sécrétion d’insuline.

Bien que se passe-t-il ? Le régime occidental, protéines animales plus hydrates de carbone rapides, sucre ou farine blanche ou pommes de terre, certains acides aminés et surtout les acides gras saturés provoquent la résistance à l’insuline, c’est mauvais, mais ce régime cause aussi des niveaux élevés d’insuline. C’est doublement mauvais. Si vous voulez un régime « low carb » (pauvres en hydrates de carbone), il y a une légère amélioration parce que l’insuline va descendre, mais ça provoque aussi la résistance à l’insuline à long terme, donc ce n’est pas bon non plus à long terme. Si vous prenez les gens qui suivaient un régime pauvre en graisse ou un régime méditerranéen, le régime Ornish ou le régime asiatique, vous verrez qu’ils n’avaient à leur mort pas de résistance à l’insuline ni d’insulinémie alors qu’ils mangeaient des hydrates de carbone. Ca c’était la chimie. (15’22’’)

Maintenant de grandes études épidémiologiques montrent exactement la même chose. Elles montrent que les protéines animales augmentent le risque de diabète chez 118%, alors que la nourriture avec une charge glycémique élevée, ce qui est mauvais, ne l’augmentait que de 27%.

Une très grande méta-analyse et étude de suivi par Harvard montrent que 50g de viande transformée comme les burgers ou les saucisses augmentent le risque de diabète de 50%. Ce n’est pas beaucoup 50g de viande transformée et c’est une forte augmentation.

Si vous remplacez cette viande transformée par des noix ou de la nourriture végétale, le risque de diabète diminue de 1/3. D’autres études montrent une augmentation du diabète et du cancer si vous mangez beaucoup de protéines animales.

Nous en venons maintenant à une autre partie, qui est souvent sous-estimée. Si vous mangez la nourriture que j’ai qualifiée de nourriture animale, vous aurez non seulement beaucoup d’acides gras saturés, mais aussi des risques de cancer en fonction du mode de cuisson. Vous aurez aussi relativement peu de magnésium et de potassium mais beaucoup de sel. Les êtres humains avaient l’habitude de prendre 10g de potassium par jour et il y a 50ans seulement nous mangions environ 5g de potassium en Allemagne, Belgique etc, surtout dans les pommes de terre. (17’12’’) Maintenant nous mangeons les pommes de terre sous forme de chips et au lieu du potassium, nous avalons du sel. Donc le rapport sodium/potassium s’est renversé. Ceci est très très important, nous sommes les seuls êtres humains avec une tension élevée. Un tiers de notre énergie est consommé par la pompe potassium/sodium. Cette pompe doit fournir beaucoup plus de travail si nous perturbons l’équilibre naturel sodium/potassium dans notre alimentation. Si vous regardez ce que les habitants d’Okinawa mangent traditionnellement, vous voyez qu’ils mangent plus de 5g de potassium, contre 3g en Allemagne et France. En Amérique la recommandation officielle est de 4-7g de potassium. (18’07’’)

Parce que c’est si important contre l’AVC, la tension élevée et les maladies cardiovasculaires.

Nous mangeons beaucoup trop de sodium, les gens d’Okinawa pas, ils mangeaient beaucoup de magnésium, peu de calcium et ils avaient raison : ils ne mangeaient pas beaucoup de calcium parce qu’ils avaient un régime riches en organiques et en minéraux, comme les citrates de potassium et les pommes de terre. Le régime DASH aussi est sain parce qu’il est très riches en ces électrolytes.

A la base, il y a le rapport du potassium : souvent un manque de potassium et trop de sodium, c’est-à-dire que nous avons une surcharge de sodium dans la cellule et un manque de potassium, cela va de pair avec la situation de la pompe avec une augmentation de calcium et une diminution de magnésium. Cela signifie que le potentiel de la membrane diminue, donc nous sommes plus nerveux, plus stressés. (19’)

Non seulement la résistance à l’insuline est connectée à l’insuline, mais l’équilibre des électrolytes comme le potassium et le magnésium aussi. Le tonus musculaire augmente, la tension aussi et l’arythmie cardiaque en est la conséquence, tout comme le cancer car les cellules cancéreuses sont souvent hautes en sodium et basses en potassium.

Le potentiel élevé est la raison la plus importante à l’heure actuelle, puis il y a le tabagisme. On a montré que le potassium ramollit les vaisseaux tandis que le sel les raidit seulement en présence d’aldostérone. Mais à notre époque la plupart des gens ont un taux d’aldostérone élevé à cause du stress et parce qu’ils mangent trop de graisse. C’est le mauvais mélange, mais si vous faites du sport ça ira. (20’)

Puisque le potassium assouplit les vaisseaux, il diminue le risque d’AVC de 46%.
Le gros problème c’est que le sel ne raidit pas seulement les artères, mais fait exploser l’équilibre des électrolytes, un excès de protons fait le même effet. On a donc des artères et des vaisseaux raides, c’est un très mauvais mélange qui provoque des attaques d’apoplexie.

Les produits laitiers, le sucre, la viande, la farine blanche nous font grossir et le sel est un produit mortel qui cause un réel problème et nous tue. (21)

En me basant sur 1400 études pour mon livre j’ai développé un programme de plan nutritionnel et de style de vie basés sur l’alimentation, ce qui n’est pas assez, mais aussi sur la relaxation par la respiration profonde et le sommeil profond, ce qui est très important et sous-estimé, et l’exercice physique comme choix. Le but est d’atteindre un équilibre du pH et de l’oxydoréduction et des hormones, l’insuline étant la plus importante.

Il y a donc 3 règles de base:

  1. la première est souvent oubliée par Harvard, c’est boire beaucoup de liquides. Le risque d’attaque cardiaque est triplé le matin : buvez ½ l le matin au réveil.
  2. Manger toute une assiette de la nourriture de toutes les couleurs à base végétale, mais veillez aux allergies qui sont de plus en plus communes. Sachez ce que vous pouvez manger : ce qui n’est pas bon pour vous, n’est pas bon (22’). Ne vous arrêtez pas aux théories!
  3. Choisissez de la nourriture à forte densité en nutriments, beaucoup de substances… et à faible densité en calories, beaucoup de potassium et peu de sodium.

Pour développer la pyramide alimentaire j’ai envisagé tous les aspects dont j’ai parlé avant. Ce n’est pas basé sur l’interdiction d’un ou l’autre aliment, mais j’indique les aliments à consommer en abondance ou modérément ou un minimum.

Il se peut que vous ayez peur de mourir de faim en faisant cela, mais Susanne et moi nous étions sur bonne voie de développer un syndrome métabolique avec 10kg de plus, un cholestérol élevé et beaucoup de triglycérides. Ma femme a perdu des kilos, et nous avons eu de bons résultats pour combattre la sténose de la carotide et normaliser le potentiel. Je vous épargne les images..

Nous mangeons une plus grande variété d’aliments maintenant parce que nous avons dû en trouver de nouveaux (29’) et beaucoup plus sains et plus amusant que suivre le régime occidental standard.

C’est un peu effrayant au début.

Si vous voulez en savoir plus il y a le livre que monsieur Pietteur a publié, merci beaucoup Marco. Il y a un petit plan pour les patients, c’est la partie pratique qui explique comment l’implémenter dans votre vie.

Passons-nous aux questions maintenant ? A la fin. Merci beaucoup pour votre attention (23’49’’)

(25’24’’) Ce sont tous les facteurs de croissance, l’IGF-1 en est un, l’important c’est que ce sont toutes les hormones anaboliques qui nous font grandir et grossir qui provoquent le cancer. C’est une des rares choses démontrées, mais le cancer est connecté avec la taille et l’obésité. Si on considère les données pour le cancer de la prostate, elles confirment ces découvertes. Les IGF sont stimulés par les produits laitiers. C’est pourquoi si vous nourrissez vos enfants à coup de lait et de sucre, ils grandissent vite et attrapent de l’acné. Et il y en a beaucoup dans mon livre.

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)