20Minutes.fr : “Un carnet de vaccination sous-cutané de taille microscopique mis au point par des chercheurs”

133

Deux articles “pré-Coronavirus”, l’un publié par le quotidien Les Echos, l’autre sur le site 20Minutes.fr, tous deux datés de décembre 2019, font état de recherches permettant d’injection sous la peau de “nanoparticules” indiquant si une personne a reçu ou non un vaccin. Extraits.

– 20Minutes.fr :
“Le projet du Massachusetts Institute of Technology consiste en un carnet de vaccination sous-cutanée. Dans les faits, ce carnet de vaccination prendrait la forme de symboles placés sous la peau indiquant que la personne a bien reçu tel ou tel vaccin.”

“Le carnet de vaccination 2.0 du MIT ne consiste pas en une micropuce électronique, mais prend plutôt la forme de nanoparticules injectées sous la peau grâce à une seringue spécifique équipée d’un patch de micro-aiguilles de 1,5 millimètre de longueur.”

“Les nanoparticules sont composées de cristaux à base de cuivre d’une longueur de 3,7 nanomètres de diamètre. Celles-ci sont encapsulées dans des microcapsules de 16 micromètres. Ces nanoparticules sont totalement invisibles à l’œil nu, c’est pourquoi il est nécessaire d’utiliser un smartphone spécialement équipé pour pouvoir lire les informations fluorescentes.” […]

– LesEchos.fr :
« Cette technologie pourrait permettre la détection rapide et anonyme des antécédents de vaccination des patients pour garantir que chaque enfant est vacciné », explique Kevin McHugh, auteur principal de l’étude. Et ce en ajoutant peu au coût ou au risque de la procédure, selon l’étude publiée mercredi [18 décembre 2019] dans Science Translational Medicine.”

“Le système n’a pour l’instant été testé que sur des rats mais l’équipe de scientifiques, financée par la Fondation Bill et Melinda Gates, espère les tester sur des humains en Afrique dans les deux prochaines années. D’autres études de sécurité seront nécessaires avant de passer à cette étape.”

“Des patchs sont en cours de développement pour délivrer des vaccins contre la rougeole, la rubéole et d’autres maladies. Les chercheurs travaillent également à augmenter la quantité de données pouvant être encodées, afin d’inclure des informations telles que la date d’administration et le numéro de lot du vaccin. La Fondation Gates poursuit le projet et finance des enquêtes d’opinion au Kenya, au Malawi et au Bangladesh pour déterminer si les populations seront prêtes à adopter ces microscopiques boîtes quantiques.”[…]

Sources :
– Les Echos : Dans le futur, le carnet de vaccination pourrait être injecté sous la peau
– 20Minutes : Un carnet de vaccination sous-cutané de taille microscopique mis au point par des chercheurs
– Science Translational Medicine