Accueilà la UneBoostez les centrales énergétiques de vos cellules avec la PQQ

Boostez les centrales énergétiques de vos cellules avec la PQQ

La Pyrroloquinoléine (ou pyrroloquinoline) Quinone, ou PQQ, est un antioxydant surpuissant présent, indirectement, dans tous les organismes vivants. La PQQ n’est  pas fabriquée par les humains, ni par les animaux, ni même par les plantes. Elle est en réalité synthétisée par les bactéries du sol, pénètre dans les plantes à partir du sol, et entre ainsi dans l’alimentation des animaux et des humains. 

L’intérêt croissant pour cette substance vient du fait qu’elle constitue une véritable fontaine de jouvence pour les mitochondries, les centrales énergétiques de vos cellules.

Ses effets bénéfiques s’étendent à plusieurs domaines comme  :

  • la protection cardiovasculaire, 
  • la prévention de maladies neuro-dégénératives, 
  • le maintien des fonctions cognitives,
  • la lutte contre le vieillissement.

Présente dans l’alimentation, mais en quantités infimes

Les meilleures sources alimentaires de PQQ ne le sont en fait pas, car elles en n’apportent que quelques dizaines de nanogrammes par gramme. Pour rappel, un nanogramme c’est un millionième de milligrammes, ou un milliardième de gramme ! La supplémentation en gélules est donc clairement différente des apports alimentaires. Elle est considérablement plus importante et a pour but de produire des effets spécifiques non atteignables par les aliments standards. Nous verrons plus loin le potentiel de cette supplémentation.

Concrètement, on estime que 20 mg de PQQ, dosage qu’il est possible de trouver dans une gélule d’un complément alimentaire, contient l’équivalent de PQQ retrouvé dans plus de 340 kg de natto !

La PQQ semble indispensable pour une bonne santé

Dans l’organisme la PQQ agit comme antioxydant et comme cofacteur d’enzymes. Son potentiel antioxydant  est plusieurs milliers de fois plus puissant que la vitamine C ! Bien que non synthétisée par le corps, elle semble néanmoins indispensable, ce qu’ont montré des études animales. A titre d’exemple des souris nourries avec une alimentation nutritionnellement adéquate, mais volontairement carencée en PQQ, ont une croissance néonatale altérée et des caractéristiques anormales1. On a remarqué qu’un déficit en PQQ induisait  :

  • une diminution de la fertilité
  • des dysfonctionnements du système immunitaire. 

Chez les bactéries et les plantes cette substance agirait comme facteur de croissance. Bref, la PQQ semble être importante pour tous les organismes vivants.

LE nutriment clé pour le fonctionnement mitochondrial

L’intérêt le plus notable de la PQQ est qu’elle stimule la biogenèse mitochondriale, c’est-à-dire la formation de nouvelles centrales énergétiques au sein de vos cellules2. Étant donné que les mitochondries fonctionnent comme la principale source d’énergie de la cellule, le dysfonctionnement de cet organite clé est lié à de nombreuses maladies et troubles métaboliques. On note un dysfonctionnement mitochondrial dans le diabète de type 2, l’insuffisance cardiaque et certaines maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer ou Parkinson par exemple. On comprend alors l’intérêt de la supplémentation en ce super nutriment !

C’est un protecteur cardiovasculaire

Dans une étude animale, le prétraitement avec de la PQQ avant de créer volontairement un déficit de sang au cœur, limite la taille de l’infarctus3

Cet effet spectaculaire serait principalement médié par son fort potentiel antioxydant, selon les conclusions des chercheurs4. Elle pourrait également prévenir l’insuffisance cardiaque chronique en améliorant la fonction mitochondriale.

Elle agit sur les mitochondries pour lutter contre le diabète et ses conséquences

Le dysfonctionnement mitochondrial a été mis en évidence dans le diabète de type 2. Or la PQQ, dans plusieurs études animales, semblent avoir des effets antidiabétiques via une amélioration de la biogenèse des mitochondries, une meilleure signalisation de l’insuline et absorption du glucose via les transporteurs GLUT45.

Des études montrent qu’elle peut contrecarrer les effets délétères du diabète, comme par exemple la cardiomyopathie diabétique ou le dysfonctionnement des testicules6, 7.

Un anti-inflammatoire prometteur dans la polyarthrite rhumatoïde

Dans une étude in vitro (sur des cellules) des chercheurs ont évalué les effets anti-inflammatoires de la PQQ sur un modèle de polyarthrite rhumatoïde8. Les résultats ont été concluants puisque le prétraitement avec la PQQ inhibait de manière significative l’expression des métalloprotéinases matricielles et supprimait la production de médiateurs pro-inflammatoires. Pour compléter cette expérience une étude in vivo a été réalisée sur des souris. Celles qui ont reçu le traitement à base de PQQ ont montré une atténuation marquée des symptômes arthritiques. Selon les auteurs de l’étude,  la PQQ pourrait être un agent thérapeutique prometteur pour atténuer la progression de la polyarthrite rhumatoïde.

La PQQ protègerait les ovaires

Les agents alkylants, couramment utilisés pour le traitement du cancer, causent de graves dommages aux ovaires. Une étude sur des souris traitées avec des agents alkylants a testé l’effet protecteur de la PQQ sur leurs ovaires9.

Les résultats ont montré que le traitement à base de PQQ augmentait le poids et la taille des ovaires et empêchait la perte de follicules. Il a aussi été noté que la PQQ augmentait de manière significative le taux de grossesse et la taille de la portée.

Ces effets peuvent être attribués au potentiel antioxydant, anti-inflammatoire et pro-mitochondrie de la PQQ. 

Elle préviendrait l’ostéoporose induite par la carence en œstrogènes

Les os possèdent des récepteurs aux œstrogènes. La chute des œstrogènes est ainsi la cause principale de perte osseuse à la ménopause. Une étude sur des souris a montré que la supplémentation en PQQ, bien que n’ayant aucun impact sur les taux d’œstrogènes, permettait de réduire la perte osseuse induite par une carence en œstrogènes10. Elle empêche le stress oxydant et la résorption osseuse par les ostéoclastes (les cellules qui détruisent l’os) et en favorise la formation osseuse par les ostéoblastes (les cellules qui construisent l’os). 

Les études cliniques révèlent son potentiel

Les études sur des souris sont souvent réalisées avec de fortes doses, et l’on peut se demander si tout ceci est vraiment reproductible chez l’homme… La dose de PQQ autorisée par l’EFSA dans les compléments alimentaires est de 20 mg par jour. Il se trouve que des essais cliniques ont montré des effets thérapeutiques avec cette dose. Les voici :

  • ANTI-INFLAMMATOIRE : une dose unique de 0,2 mg / kg de PQQ (ex : 14 mg pour 70 kg) diminue les marqueurs de l’oxydation (TBAR et MDA) et une dose unique de 0,3 mg / kg (ex : 21 mg pour 70 kg) réduit un marqueur de l’inflammation (CRP) et un médiateur de l’inflammation (IL-6) ;11
  • DIMINUE LE MAUVAIS CHOLESTÉROL : chez des sujets en bonne santé, âgés de 40 à 57 ans, 20 mg  de PQQ fait légèrement diminuer le cholestérol LDL (populairement appelé « mauvais cholestérol »), comparativement à un placebo ;12
  • BOOST MITOCHONDRIAL : chez des hommes non sportifs ayant suivi un programme d’entraînement d’exercices d’endurance de six semaines, une supplémentation à hauteur de 20 mg optimise la formation de nouvelles mitochondries ;13
  • SOUTIEN COGNITIF : une dose de 21,5 mg sur 12 semaines améliore la mémoire, l’attention, le jugement et les fonctions cognitives chez les personnes d’âge moyen à âgées, qui ont le sentiment d’avoir des oublis en raison du vieillissement ;14
  • Chez des sujets sains âgés de 50 à 70 ans, une prise de 20 mg par jour pendant 12 semaines induit une activité accrue dans le cortex préfrontal droit du cerveau, associée à une augmentation du débit en sang et en oxygène, avec une amélioration de la fonction cognitive.15

Un outil pour lutter contre le vieillissement

On pense que le dysfonctionnement mitochondrial contribue de manière importante au vieillissement biologique. La PQQ, parmi les différents outils de la nutrithérapie, peut être considérée comme une solution antiâge. C’est aussi un traitement très efficace pour lutter contre la fatigue chronique.


Références :

  1. Stites TE, Mitchell AE, Rucker RB. Physiological importance of quinoenzymes and the O-quinone family of cofactors. J Nutr. 2000 Apr;130(4):719-27.
  2.  Chowanadisai W, Bauerly KA, Tchaparian E, Wong A, Cortopassi GA, Rucker RB. Pyrroloquinoline quinone stimulates mitochondrial biogenesis through cAMP response element-binding protein phosphorylation and increased PGC-1alpha expression. J Biol Chem. 2010 Jan 1;285(1):142-52.
  3.  Zhu BQ, Zhou HZ, Teerlink JR, Karliner JS. Pyrroloquinoline quinone (PQQ) decreases myocardial infarct size and improves cardiac function in rat models of ischemia and ischemia/reperfusion. Cardiovasc Drugs Ther. 2004 Nov;18(6):421-31.
  4.  Xu X, Chen C, Lu WJ, Su YL, Shi JY, Liu YC, Wang L, Xiao CX, Wu X, Lu Q. Pyrroloquinoline quinone can prevent chronic heart failure by regulating mitochondrial function. Cardiovasc Diagn Ther. 2020 Jun;10(3):453-469.
  5.  Takada M, Sumi M, Maeda A, Watanabe F, Kamiya T, Ishii T, Nakano M, Akagawa M. Pyrroloquinoline quinone, a novel protein tyrosine phosphatase 1B inhibitor, activates insulin signaling in C2C12 myotubes and improves impaired glucose tolerance in diabetic KK-A(y) mice. Biochem Biophys Res Commun. 2012 Nov 16;428(2):315-20.
  6.  Qu XF, Zhai BZ, Hu WL, Lou MH, Chen YH, Liu YF, Chen JG, Mei S, You ZQ, Liu Z, Zhang LJ, Zhang YH, Wang Y. Pyrroloquinoline quinone ameliorates diabetic cardiomyopathy by inhibiting the pyroptosis signaling pathway in C57BL/6 mice and AC16 cells. Eur J Nutr. 2022 Jun;61(4):1823-1836.
  7.  Kumar N, Kar A. Effects of Pyrroloquinoline Quinone and Vitamin C on Diabetes Associated Testicular Dysfunction and Oxidative Damages in Testis of Streptozotocin-Induced Diabetic Mice: Histopathological Study. SOJ Pharm Pharm Sci. 2017;4(5): 1-11.
  8.  Liu Z, Sun C, Tao R, Xu X, Xu L, Cheng H, Wang Y, Zhang D. Pyrroloquinoline Quinone Decelerates Rheumatoid Arthritis Progression by Inhibiting Inflammatory Responses and Joint Destruction via Modulating NF-κB and MAPK Pathways. Inflammation. 2016 Feb;39(1):248-256
  9.  Dai X, Yi X, Wang Y, Xia W, Tao J, Wu J, Miao D, Chen L. PQQ Dietary Supplementation Prevents Alkylating Agent-Induced Ovarian Dysfunction in Mice. Front Endocrinol (Lausanne). 2022 Mar 7;13:781404.
  10.  Geng Q, Gao H, Yang R, Guo K, Miao D. Pyrroloquinoline Quinone Prevents Estrogen Deficiency-Induced Osteoporosis by Inhibiting Oxidative Stress and Osteocyte Senescence. Int J Biol Sci. 2019 Jan 1;15(1):58-68.
  11.  Harris CB, Chowanadisai W, Mishchuk DO, Satre MA, Slupsky CM, Rucker RB. Dietary pyrroloquinoline quinone (PQQ) alters indicators of inflammation and mitochondrial-related metabolism in human subjects. J Nutr Biochem. 2013 Dec;24(12):2076-84.
  12.  Nakano M, Kawasaki Y, Suzuki N, Takara T. Effects of Pyrroloquinoline Quinone Disodium Salt Intake on the Serum Cholesterol Levels of Healthy Japanese Adults. J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 2015;61(3):233-40.
  13.  Hwang PS, Machek SB, Cardaci TD, Wilburn DT, Kim CS, Suezaki ES, Willoughby DS. Effects of Pyrroloquinoline Quinone (PQQ) Supplementation on Aerobic Exercise Performance and Indices of Mitochondrial Biogenesis in Untrained Men. J Am Coll Nutr. 2020 Aug;39(6):547-556.
  14.  Shiojima Y, Takahashi M, Takahashi R, Moriyama H, Bagchi D, Bagchi M, Akanuma M. Effect of Dietary Pyrroloquinoline Quinone Disodium Salt on Cognitive Function in Healthy Volunteers: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Parallel-Group Study. J Am Coll Nutr. 2021 Aug 20:1-14
  15.  Nakano M, Murayama Y, Hu L, Ikemoto K, Uetake T, Sakatani K. Effects of Antioxidant Supplements (BioPQQ™) on Cerebral Blood Flow and Oxygen Metabolism in the Prefrontal Cortex. Adv Exp Med Biol. 2016;923:215-222. doi: 10.1007/978-3-319-38810-6_29.
Fabien Piasco
Fabien Piasco
Fabien Piasco est nutritionniste, diplômé d’Etat en diététique, titulaire d’un D.E.S.S. en nutrition Alimentation fonctionnelle et santé (Université Laval, Québec), d’un D.U. Nutrition et maladies métaboliques (Université de Rennes) et d’un diplôme en neuro-nutrition (SiiN). Formé à la micronutrition et à la phytothérapie, spécialiste des nutraceutiques, il a aussi travaillé en pharmacie pendant près de 19 ans. Il intervient actuellement dans un établissement thermal où il dispense ateliers et consultations spécifiques en utilisant le large spectre de la nutrithérapie.

Restez connecté

53,654FansLike
42,789SubscribersSubscribe

Articles populaires

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)