Comment rendre vos pâtes moins cancérogènes ? - Medicatrix
Pâtes

Comment rendre vos pâtes moins cancérogènes ?

Pâtes et augmentation du risque de cancer ?

Le rôle de l’alimentation dans le développement des maladies de civilisation est de plus en plus reconnu. C’est ce que les scientifiques appellent « épigénétique », c’est-à-dire l’influence de l’environnement (alimentation, stress, pollution…), que ce soit de manière positive ou négative, sur nos gènes et notre santé. Notre santé n’est pas totalement prédéfinie et figée dans nos gènes reçus de nos parents !

Dans ce cadre, une étude cas-témoin a été menée dans des hôpitaux situés dans 4 régions de l’Italie de 1992 à 2004. Cette étude a comparé les habitudes alimentaires de personnes hospitalisées pour cancer du rein et celles de personnes hospitalisées dans ces mêmes hôpitaux, mais pour d’autres causes (problèmes articulaires, oculaires, nasaux, auriculaires, cutanés, dentaires…).

Résultats : le risque de développer un cancer du rein est augmenté par une consommation de pain (+94%), mais également de riz et pâtes (+30%).1

L’augmentation du risque de cancer suite à la consommation régulière de pain peut s’expliquer facilement. D’une part, le pain, surtout le pain blanc, est composé de 85% d’amidon (un sucre complexe, mais à digestion rapide!) ! Si vous cherchez à devenir diabétique, voici le bon plan ! De plus, la cuisson du pain (> 200°C) permet d’obtenir une croute croustillante sous la dent, mais fait aussi interagir sucres et protéines avec la formation de corps de Maillards très toxiques et cancérogènes !

Alors, qu’attendez-vous pour diminuer votre consommation de pains français et tartines ?

D’autres études montraient que le risque de cancers de la thyroïde2 et du sein3 est augmenté par la consommation de pâtes. Cela s’expliquerait par leurs effets importants sur la glycémie… 

Comment transformer vos pâtes en aliments anti-cancer ?

Les pâtes enrichies en légumineuses sont une excellente alternative. En rajoutant une légumineuse dans une pâte, sa quantité de fibres, d’acides aminés essentiels et de vitamines B est améliorée ! 

Autre possibilité, ajoutez à votre bonne sauce tomate, des petits pois, des fèves ou lentilles, cela en fera un excellent plat « santé », idéal à consommer au soir pour faciliter l’endormissement ☺

Références

  1. Bravi F. et al., 2007, Food groups and renal cell carcinoma: A case–control study from Italy. Volume120, Issue3 – 1 February 2007 – Pages 681-685
  2. Randi G. et al., 2008,  Glycemic index, glycemic load and thyroid cancer risk. Ann Oncol. 2008 Feb;19(2):380-3. Epub 2007 Oct 19.
  3. Sieri S. et al., 2007,  Dietary glycemic index, glycemic load, and the risk of breast cancer in an Italian prospective cohort study, Am J Clin Nutr. 2007 Oct;86(4):1160-6.

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)