Conséquences du dysfonctionnement endothélial (partie 3)

Conséquences du dysfonctionnement endothélial (partie 3/4)

Dans les 2 articles précédents (voir la première partie et voir la deuxième partie), nous avons vu que finalement, à la base de l’artériosclérose, il y a un dysfonctionnement endothélial. Et cela pouvait parfois être mis en évidence chez l’homme par des troubles de l’érection. En effet, la fonction endothéliale est très importante pour la capacité érectile, raison pour laquelle des troubles de l’érection sont un signal d’alarme pour de graves maladies cardiovasculaires.

D’autre part, on surestime souvent les méthodes de traitement invasives modernes des maladies cardiovasculaires, par contre on ne tient pas compte de l’alternative durable et moins coûteuse qu’est un changement d’alimentation. Les maladies vasculaires sont une maladie du système qui n’est pas guérissable si on n’en combat pas la cause à la racine !

Grenades

Les polyphénols de grenade protègent le NO, les vaisseaux et le cœur

Par des mécanismes antioxydatifs, les polyphénols du jus de grenade peuvent d’une part augmenter considérablement l’efficacité biologique du NO et la durée de celle-ci et d’autre part favoriser aussi sa synthèse (12-14). Le vaisseau dispose ainsi de plus de NO protecteur ce qui combat la dysfonctionnement endothélial. En contribuant à détendre et élargir les vaisseaux sanguins, le NO protège d’une obstruction vasculaire et stimule le flux sanguin (14). Les polyphénols de grenade ont ainsi vraisemblablement des effets positifs sur les troubles de l’érection (15, 16). : l’augmentation de la biodisponibilité du NO entraine une amélioration de la fonction et une plus grande détente des cellules des muscles lisses et stimule ainsi l’irrigation du pénis.

En plus de son action vasodilatatrice, le No agit aussi comme anti-inflammatoire, neutralise les radicaux libres et empêche l’oxydation du cholestérol LDL. Il empêche l’agrégation des thrombocytes et des cellules sanguines à l’endothélium et combat ainsi la transformation artérioscléreuse du tissu dans l’endothélium. Les polyphénols de grenade stimulent ces effets positifs du NO, en outre ils combattent sa réactivité non spécifique et la formation du peroxynitrite toxique. Les polyphénols fermentés du jus de grenade inhibent l’activation des facteurs d’inflammation NF-kappaB et TNF-alpha dans les cellules endothéliales (17).

Les polyphénols de grenade réduisent le stress oxydatif qui est coresponsable du processus de vieillissement et est impliqué dans l’apparition d’une série de maladies. In vitro, le jus de grenade dépassait les antioxydants les plus puissants connus jusqu’à présent tels le vin rouge, le jus de myrtilles, le jus d’açai et celui de canneberges (18). D’autres études ont montré une capacité antioxydante 3 à 4 fois plus forte que celle du vin rouge et du thé vert (19). Les polyphénols de grenade peuvent non seulement réduire directement le stress oxydatif, mais ils stimulent surtout aussi les systèmes de protection antioxydants endogènes (20,21).

Les radicaux libres entrainent entre autres la formation de cholestérol LDL oxydé qui est un facteur central dans la progression de l’artériosclérose. Le cholestérol LDL oxydé a un effet très pro- inflammatoire et favorise ainsi les dégâts vasculaires. Il réduit en outre l’activité de la NO-synthase endothéliale (eNOS) et favorise ainsi le dysfonctionnement endothélial. Les cellules endothéliales qui ont été prétraitées au jus de grenade ont pu maintenir leurs niveaux normaux d’ eNOS malgré leur exposition au LDL oxydé. (22).

En plus, le jus de grenade soutient le cholestérol HDL. Le HDL (High Density Lipoprotein) est souvent qualifié de « bon » cholestérol, mais tout HDL n’est pas bon. Pour ses effets préventifs, le cholestérol HDL a besoin non seulement d’une apolipoprotéine A1 (ApoA1) en état de marche mais aussi de l’enzyme paraoxonase-1 (PON-a1). Seules les particules de cholestérol HDL avec paraoxonases actives peuvent protéger les tissus contre l’oxydation LDL fatale. Les polyphénols de grenade activent l’enzyme PON-1 protectrice des vaisseaux (23-28).

En 2004, Michael Aviram a publié une étude aléatoire, contrôlée placebo avec 19 patients atteints d’une artériosclérose avancée. Après avoir consommé 50 ml de concentré de jus de grenade (environ 600 mg polyphénols)  par jour pendant 1 an, l’activité de la PON-1 avait augmenté de 83%. L’épaisseur de l’intima et de la média des artères carotides avaient diminué de 35% chez les participants. Grâce à la diminution des dépôts artérioscléreux, l’irrigation de la carotide s’est améliorée significativement. Par contre, dans le groupe de contrôle non traité l’épaisseur de la paroi vasculaire a augmenté de 10%. Après 6 mois déjà de consommation de jus de grenade, l’oxydation du cholestérol dans le sang avait diminué de 90%. L’agrégation des thrombocytes avait diminué aussi, ce qui combat la formation de caillots (20,21). En outre, en 1 an, la tension systolique a baissé de 12% (21 mmHg) en moyenne. Cet effet repose sur une baisse de l’activité de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ACE) de 36%. Les effets favorables sur la tension ont été constatés dans d’autres études (29,21).

Tant chez les participants  en bonne santé que chez les diabétiques, on a obtenu une baisse des taux de cholestérol grâce aux polyphénols de grenade sans influence sur la glycémie. Les diabétiques profitent de multiples façons des effets de la grenade : les polyphénols de grenade améliorent la résistance à l’insuline des cellules en stimulant la dégradation de l’hormone résistine. (31)

 

En cas de diabète avancé, la grenade peut protéger des dommages consécutifs. Dans une étude israélienne, elle a fait baisser chez des patients en dialyse le risque d’infections et de maladies cardiovasculaires ainsi que le nombre d’hospitalisations. Tandis que la probabilité de devoir aller à l’hôpital a baissé de 40%, celle d’une deuxième hospitalisation a été réduite de 80%. Grâce à la consommation de jus de grenade, on a constaté, en fonction de la durée de la prise, une réduction significative du priming des leucocytes, de l’oxydation des protéines et des lipides et des marqueurs de l’inflammation (32). En raison de la teneur élevée en potassium des grenades, les dialysés devraient en déterminer la prise avec leur médecin et prendre le jus de préférence directement avant la dialyse ou choisir les extraits de jus plus pauvres en potassium.

C’est surtout en cas de troubles du métabolisme des graisses et de stress oxydatif accru que les polyphénols de grenade aident à combattre les maladies vasculaires. Dans une étude en double aveugle avec 291 patients, on a pu diminuer nettement la progression de l’épaississement de la paroi vasculaire dans les carotides de patients présentant des taux élevés de triglycérides et de cholestérol par comparaison au groupe de contrôle (33).

Une étude en double aveugle publiée dans le très renommé American Journal of Cardiology  a montré que la prise de 240 ml de jus de grenade (à partir de concentré, environ 600 mg de polyphénols) par jour pendant 3 mois par des patients atteints d’une maladie coronarienne a amélioré significativement l’irrigation du muscle cardiaque et diminué de moitié la fréquence des crises d’angine de poitrine (34).Une étude avec des jeunes adultes a montré une amélioration des marqueurs de l’inflammation dans le sang 4 heures seulement après consommation de jus de grenade. Après un mois de consommation journalière de jus de grenade, la tendance positive s’est poursuivie.

La fonction vasculaire et la régulation du flux sanguin se sont nettement améliorées (35,36))

L’effet anti-inflammatoire de la grenade pourrait jouer un rôle important dans la prévention du syndrome coronarien aigu et après un infarctus du myocarde, (17). En liaison avec la fibrillation ventriculaire, qui apparaît souvent dans la phase de reperfusion après hypoxie myocardiale et est la cause de décès la plus fréquente, les polyphénols de grenade pourraient avoir un effet protecteur. 

Différences de qualité et biodisponibilité des produits de la grenade

La teneur et la composition en polyphénols efficaces des différents produits de la grenade présents sur le marché sont très différentes en fonction des fruits utilisés et des procédés de fabrication (37). Dans les extraits de grenade, les polyphénols par exemple sont souvent  présents sous une forme très polymérisée et oxydée en raison du séchage à haute température puisque les extraits sont souvent obtenus à partir des restes de la fabrication du jus et non du fruit frais entier. Il faut préférer les procédés de séchage comme la lyophilisation.

La condition indispensable de l’efficacité est aussi une concentration suffisante en polyphénols. Dans les études cliniques actuelles, 600 mg de polyphénols de grenade se sont avérés être une dose efficace. Mais l’efficacité des polyphénols de grenade varie d’un individu à l’autre puisque les restes de sucre des polyphénols doivent d’abord être découpés par la flore intestinale avant l’assimilation. La biodisponibilité des polyphénols est améliorée par la fermentation vivante puisque dans ce cas des bactéries et des levures probiotiques spécialement sélectionnées libèrent les polyphénols du jus de grenade. Elles provoquent la dépolymérisation, la déglycolisation et la transformation enzymatique des polyphénols de grenade difficilement résorbables en substances plus biodisponibles et plus actives. En général, la pré-fermentation des aliments est d’autant plus importante que le système digestif, l’équipement enzymatique et le microbiome intestinal sont faibles. Car finalement ce qui compte ce n’est pas ce que l’on mange mais ce qui passe  vraiment de l’intestin dans le sang. On a pu démontrer dans toute une série d’études que les polyphénols de grenade sont les plus efficaces sous leur forme fermentée.

Certains laboratoires proposent des jus de grenade fermentés. Vous en retrouverez ici.

Résumé des mécanismes artériosclérotiques des polyphénols de grenade

  • Amélioration de l’activité NO par augmentation de la synthèse et stabilisation antioxydante
  • Neutralisation des radicaux libres par effet antioxydatif direct et indirect
  • Réduction du cholestérol total et LDL
  • Réduction de l’oxydation du cholestérol LDL
  • Augmentation de l’activité de la paraoxonase-1 du cholestérol HDL
  • Baisse de la tension par inhibition de l’ ACE
  • Réduction de l’agrégation des thrombocytes
  • Inhibition du NF-kappaB et TNF-alpha dans les cellules endothéliales

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)