AccueilActualitésLa nutrithérapie contre les fibromes utérins

La nutrithérapie contre les fibromes utérins

Les fibromes utérins, appelés également myomes, sont des tumeurs bénignes. Ils se forment dans le muscle de l’utérus (par la prolifération de cellules musculaires issues de la paroi de l’utérus). Il existe différents facteurs impliqués dans leur développement, comme par exemple l‘influence des œstrogènes. Les traitements médicamenteux à base de progestatifs ne permettent pas de réduire leur volume. Les injections d’analogue de la GnRH sont plus efficaces mais induisent des effets secondaires. Bien que peu connues, il existe pourtant des solutions naturelles qui ont montré leur efficacité dans des études…

Vitamine D

Avoir un déficit en vitamine D joue un rôle dans le développement des fibromes utérins.1, 2, 3 Dans de nombreuses études, la vitamine D semble être un puissant facteur contre les myomes, entraînant une inhibition de la division des cellules tumorales et une réduction significative de leur taille.4

La vitamine D a des effets anti-inflammatoires, antiprolifératifs, anti-œstrogènes et anti-fibrose, largement documentés scientifiquement.

Alors que les femmes noires sont plus atteintes par cette pathologie, la vitamine D pourrait être une explication plausible au sujet des différences de prédisposition aux fibromes utérins selon l’ethnie. En effet la mélanine agit comme un filtre solaire et ralentit la production de vitamine D.

En cas de fibromes utérins il est alors capital de faire doser la vitamine D par prise de sang et de corriger son statut au besoin.

Thé vert et EGCG

Le thé vert et son polyphénol l’épigallocatéchine gallate (EGCG) semblent avoir un intérêt considérable dans les fibromes utérins.

Des études précliniques ont montré que L’EGCG inhibe efficacement la prolifération de cellules de léiomyome utérin ELT3, in vitro et in vivo chez l’animal.5, 6 Des études ont aussi été réalisées sur des cellules humaines de léiomyome, et l’EGCG a induit l’apoptose (« suicide » cellulaire).7

Mais ce n’est pas tout, il y a eu des essais cliniques sur des humains.

Dans une étude contrôlée randomisée, des femmes ont reçu chaque jour soit 800 mg d’extrait de thé vert (45 % d’EGCG), soit un placebo (800 mg de riz brun), pendant 4 mois.8 Le volume des fibromes utérins a été mesuré à la fin par échographie (voie vaginale). Dans le groupe placebo le volume des fibromes a augmenté  de 24,3 % au cours de la période d’étude. Celles qui ont reçu l’extrait de thé vert riche en EGCG ont bénéficié d’une réduction de 32,6 % ! De plus, le traitement par EGCG, comparativement au placebo,  a induit une amélioration significative de la qualité de vie. L’anémie s’est aussi significativement améliorée dans le groupe de traitement par EGCG, et la perte sanguine moyenne a diminué de 71 ml par mois à 45 ml par mois.

Une combinaison testée avec succès 

Une étude récente a évalué l’effet de la supplémentation en vitamine D (2 comprimés de 25 µg, soit 2000 UI en tout)  + EGCG de thé vert (150 mg) + vitamine B6 (5 mg), versus aucun traitement, pendant 4 mois.9 

Le volume total du myome a significativement diminué de 34,7% dans le groupe traité, alors qu’il a augmenté de 6,9% dans le groupe témoin (sans traitement). En outre une amélioration de la qualité de vie des femmes traitées avec de la vitamine D, de l’EGCG et de la vitamine B6 a été rapportée ainsi qu’une réduction de la sévérité des symptômes.

Les chercheurs ont conclu que la supplémentation combinée en vitamine D et en EGCG semble être une approche optimale pour la gestion des myomes et des symptômes associés. 

Curcumine

Bien que ce soit des études in vitro, les données scientifiques sur la curcumine et les myomes sont assez prometteuses. Une étude coréenne a révélé qu’un extrait de Curcuma zedoaria inhibait de manière significative la prolifération des cellules léiomyomales.10 Une équipe de chercheurs a montré que cette inhibition se faisait via la régulation de l’apoptose et que la curcumine inhibait la production de la fibronectine, composant de la matrice extracellulaire.11 Ces effets antiprolifératifs de la curcumine ont été confirmés dans une autre étude sur des cellules de fibromes utérins ELT3.12

Sulforaphane

Enfin un autre ingrédient pourrait être intéressant. Il s’agit du sulforaphane, un isiothiocyanate particulièrement présent dans les pousses de brocoli. Ce composé possède différentes propriétés qui pourraient être bénéfiques dans la lutte contre le développement des myomes13 :

  • Anti-inflammatoire ;
  • Anti-fibrosant ;
  • Antiprolifératif ;
  • Et anti-angiogénique (empêche la formation de nouveaux sanguins par inhibition de l’ARNm du VEGF).

Conclusion

La vitamine D reste être un facteur important. Certains phytonutriments, notamment l’EGCG de thé vert, semblent avoir un très grand potentiel comme en témoignent des études sérieuses. Etant donné que les traitements médicamenteux ont leurs limites, ces thérapies naturelles paraissent plus qu’évidentes dans la lutte contre les fibromes utérins.

Références

  1.  Sabry M, Halder SK, Allah AS, Roshdy E, Rajaratnam V, Al-Hendy A. Serum vitamin D3 level inversely correlates with uterine fibroid volume in different ethnic groups: a cross-sectional observational study. Int J Womens Health. 2013;5:93-100.
  2. Paffoni A, Somigliana E, Vigano’ P, Benaglia L, Cardellicchio L, Pagliardini L, Papaleo E, Candiani M, Fedele L. Vitamin D status in women with uterine leiomyomas. J Clin Endocrinol Metab. 2013 Aug;98(8):E1374-8.
  3. Baird DD, Hill MC, Schectman JM, Hollis BW. Vitamin d and the risk of uterine fibroids. Epidemiology. 2013 May;24(3):447-53.
  4. Ciebiera M, Włodarczyk M, Ciebiera M, Zaręba K, Łukaszuk K, Jakiel G. Vitamin D and Uterine Fibroids-Review of the Literature and Novel Concepts. Int J Mol Sci. 2018 Jul 14;19(7):2051.
  5.  Zhang D, Al-Hendy M, Richard-Davis G, Montgomery-Rice V, Sharan C, Rajaratnam V, Khurana A, Al-Hendy A. Green tea extract inhibits proliferation of uterine leiomyoma cells in vitro and in nude mice. Am J Obstet Gynecol. 2010 Mar;202(3):289.e1-9.
  6. Ozercan IH, Sahin N, Akdemir F, Onderci M, Seren S, Sahin K, Kucuk O. Chemoprevention of fibroid tumors by [-]-epigallocatechin-3-gallate in quail. Nutr Res. 2008 Feb;28(2):92-7.
  7. Zhang D, Al-Hendy M, Richard-Davis G, Montgomery-Rice V, Rajaratnam V, Al-Hendy A. Antiproliferative and proapoptotic effects of epigallocatechin gallate on human leiomyoma cells. Fertil Steril. 2010 Oct;94(5):1887-93.
  8. Roshdy E, Rajaratnam V, Maitra S, Sabry M, Allah AS, Al-Hendy A. Treatment of symptomatic uterine fibroids with green tea extract: a pilot randomized controlled clinical study. Int J Womens Health. 2013 Aug 7;5:477-86.
  9.  Porcaro G, Santamaria A, Giordano D, Angelozzi P. Vitamin D plus epigallocatechin gallate: a novel promising approach for uterine myomas. Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2020 Mar;24(6):3344-3351.
  10.  Bajracharya P, Lee EJ, Lee DM, Shim SH, Kim KJ, Lee SH, Bae JJ, Chun SS, Lee TK, Kwon SH, Choi I. Effect of different ingredients in traditional Korean medicine for human uterine leiomyoma on normal myometrial and leiomyomal smooth muscle cell proliferation. Arch Pharm Res. 2009 Nov;32(11):1555-63.
  11.  Malik M, Mendoza M, Payson M, Catherino WH. Curcumin, a nutritional supplement with antineoplastic activity, enhances leiomyoma cell apoptosis and decreases fibronectin expression. Fertil Steril. 2009 May;91(5 Suppl):2177-84.
  12.  Tsuiji K, Takeda T, Li B, Wakabayashi A, Kondo A, Kimura T, Yaegashi N. Inhibitory effect of curcumin on uterine leiomyoma cell proliferation. Gynecol Endocrinol. 2011 Jul;27(7):512-7.
  13.  Islam MS, Akhtar MM, Ciavattini A, Giannubilo SR, Protic O, Janjusevic M, Procopio AD, Segars JH, Castellucci M, Ciarmela P. Use of dietary phytochemicals to target inflammation, fibrosis, proliferation, and angiogenesis in uterine tissues: promising options for prevention and treatment of uterine fibroids? Mol Nutr Food Res. 2014 Aug;58(8):1667-84.
Fabien Piasco
Fabien Piasco est nutritionniste, diplômé d’Etat en diététique, titulaire d’un D.E.S.S. en nutrition Alimentation fonctionnelle et santé (Université Laval, Québec), d’un D.U. Nutrition et maladies métaboliques (Université de Rennes) et d’un diplôme en neuro-nutrition (SiiN). Formé à la micronutrition et à la phytothérapie, spécialiste des nutraceutiques, il a aussi travaillé en pharmacie pendant près de 19 ans. Il intervient actuellement dans un établissement thermal où il dispense ateliers et consultations spécifiques en utilisant le large spectre de la nutrithérapie.

Restez connecté

53,654FansLike
42,789SubscribersSubscribe

Articles populaires

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)