Olivie et arthrite

76

Mesdames, Messieurs, vous avez mal aux articulations ?
Vous rêvez de retrouver toute votre mobilité ?

Les polyphénols d’olivier au secours des articulations douloureuses!

Publiée par le Journal américain de Recherches Biologiques et Pharmaceutiques le 2 février 2015, l’étude marocaine ci-après vous montre combien les polyphénols extraits de l’olive et des feuilles d’olivier sont efficaces pour soulager l’inflammation et la douleur chez les patients souffrant d’arthrite rhumatoïde (AR).

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’arthrite rhumatoïde (AR) qui est une maladie inflammatoire auto-immune chronique responsable de la destruction des articulations qui mène à une perte de la fonction articulaire. L’AR reste la maladie des articulations la plus courante, touchant 0,5 – 1% de la population mondiale.

arthriteDans le liquide synovial et le sérum des patients atteints d’AR, il est possible de mesurer les taux de témoins de l’inflammation (on appelle cela les biomarqueurs). Plus ces taux s’élèvent, plus les problèmes se manifestent cliniquement en gonflements, douleurs et destruction du tissu.
Outre l’arsenal thérapeutique classique existant pour l’AR, les produits naturels représentent une source de traitements innovateurs qui pourraient révolutionner la gestion des maladies inflammatoires. En 2002, des auteurs ont signalé que 33 à 75% des patients atteints d’AR croyaient à des thérapies alternatives complémentaires, comme le régime alimentaire qui peut retarder les symptômes. Dans ce sens, de nombreux essais cliniques ont élucidé l’efficacité des polyphénols d’olive, composants principaux du régime méditerranéen, sur des maladies inflammatoires chroniques, y compris l’AR. L’adoption du régime méditerranéen a diminué l’activité inflammatoire, augmenté la fonction physique et amélioré la vitalité des patients atteints d’AR.

L’hydroxytyrosol est un des polyphénols les mieux étudiés de l’olive pour ses propriétés anti-inflammatoires et nombreuses activités pharmacologiques qui permettent de penser à une potentielle utilisation pour le développement d’une alimentation fonctionnelle.

En réalité, l’hydroxytyrosol, le tyrosol et l’oleuropéine ont déjà fait leurs preuves mais dans des conditions expérimentales (in vitro). Ci-après, nous vous présentons les résultats d’une supplémentation d’un extrait d’olive sur les biomarqueurs inflammatoires, l’intensité de la douleur et l’activité de la maladie de patients marocains atteints d’AR.

Cette étude clinique randomisée, réalisée en double aveugle (les chercheurs, les participants et le personnel clinique n’ont pas accès aux codes de traitement de chaque groupe) et contrôlée contre placebo fut réalisée sur un total de 90 patients (hommes et femmes) atteints d’AR.
Pour faire partie de l’étude en cours, les sujets devaient souffrir d’AR diagnostiquée depuis au moins un an selon les critères du Collège Américain de Rhumatologie et la Ligue Européenne Contre les Rhumatismes (EULAR). L’étude a été dûment expliquée aux participants volontaires. Pour être sélectionné, il fallait remplir les conditions suivantes: avoir entre 20 et 80 ans, ne pas être enceinte, ne pas allaiter, ne pas prendre de contraceptif, être non-fumeur, ne pas avoir été diagnostiqué porteur du syndrome métabolique, ne pas avoir de problèmes inflammatoires, ne pas recevoir d’AINS et/ou d’inhibiteurs de cytokines. Les critères d’exclusion comprenaient aussi la consommation d’antioxydants provenant de l’olive ou d’autres compléments alimentaires contenant des antioxydants moins de trois semaines avant l’intervention, les antécédents d’allergie ou l’intolérance aux produits contenant de l’olive. Pour être enrôlés dans cette étude, tous les participants volontaires devaient donner leur consentement écrit en toute connaissance de cause.

Olivie RicheTous ces patients ont été répartis en deux groupes de manière aléatoire; dans le groupe traité, les participants ont reçu une dose quotidienne de 3g d’extrait d’olive Olivie Riche (6 gélules, 500mg chacune) pendant 8 semaines, tandis que les patients du groupe placebo ont reçu des gélules contenant un produit totalement inactif (placebo).

Il était demandé aux participants de garder leur régime habituel durant la période de l’étude et d’éviter la consommation de produits contenant de l’olive (y compris huile d’olive et olive de table) et de nutriments à taux élevés d’acides gras polyinsaturés oméga-3 présents par exemple dans le poisson, et d’éviter également aromates et produits connus pour leur capacité à altérer l’état inflammatoire et la fonction immunitaire (à savoir des compléments antioxydants et probiotiques). Les changements diététiques ont été enregistrés pendant les 3 premiers jours de régime, puis à 4 et 8 semaines après le traitement ou le placebo. Les participants ont reçu les explications nécessaires sur la façon d’estimer leur prise de nourriture et d’enregistrer ces estimations.
Les analyses en laboratoire, les réponses aux questionnaires, l’intensité de la douleur, et les biomarqueurs inflammatoires ont été déterminés au début de l’étude ainsi qu’à la fin. Des médecins ont évalué les effets négatifs potentiels de l’extrait d’olive pendant toute la durée de l’étude.

L’intensité de la douleur a été évaluée au départ, après 4 et 8 semaines (fin de l’étude) en utilisant une échelle visuelle analogique. On a demandé aux participants d’indiquer l’intensité de la douleur en cochant une ligne de 100 mm, 0 = pas de douleur et 100 = douleur violente. Le soulagement de la douleur a été évalué en utilisant une échelle d’évaluation verbale à 5 points où 0 = aucun soulagement, 1 = un petit soulagement, 2 = un soulagement significatif, 3 = un grand soulagement, et 4 = soulagement complet.

VOILA! Chers amis lecteurs les résultats impressionnants après 2 mois d’essai clinique:

ils démontrent pour la première fois l’effet thérapeutique potentiel de l’extrait d’olive Olivie Riche, contenant une teneur élevée en polyphénols, contre l’inflammation et la douleur en cas d’arthrite rhumatoïde (AR).

En comparaison avec le groupe placebo, les biomarqueurs inflammatoires ont diminué de manière significative chez les participants traités avec l’extrait d’olive Olivie Riche. Le soulagement de la douleur a aussi augmenté de manière significative après 8 semaines de supplémentation avec l’extrait d’olive Olivie Riche.

Il est à noter que ces gélules végétales Olivie Riche sont produites à partir d’oliviers plantés au milieu d’un désert rocailleux du Maroc, sans pollution, exempt d’activité industrielle, un environnement très rude où les températures atteignent 52°C, où il n’y a presque pas de pluie, et où les racines n’ont pas d’espace où croître en raison des roches massives (calcaire et silex) à fleur de sol. Par conséquent, ces oliviers stressent et pensent qu’ils vont mourir. Ils déclenchent ainsi un mécanisme de survie où ils produisent des quantités anormalement élevées d’antioxydants (polyphénols) pour se défendre. Les antioxydants sont ensuite recueillis 100% naturellement à partir des feuilles et des olives de ces arbres du désert.

Retenons surtout en guise de conclusion que les résultats de cette étude prouvent l’efficacité de l’extrait d’olive à forte teneur en polyphénols (l’hydroxytyrosol) Olivie Riche comme agent anti-inflammatoire chez les patients souffrant d’AR. Les résultats nets sont la diminution de l’intensité de la douleur, de l’évolution de la maladie et la protection des articulations.

Mesdames, Messieurs, si vous souffrez d’articulations douloureuses, n’attendez plus!
Cette étude scientifique doit vous conforter dans votre choix de tester l’extrait d’olive Olivie Riche.
Sans effet secondaire, vous allez retirer tous les bienfaits de l’olivier pour retrouver des articulations fiables!