Le pollen des fleurs, une protection puissante pour la santé de la prostate (partie 2/2)

Le pollen des fleurs, une protection puissante pour la santé de la prostate (partie 2/2)

Dans la première partie de cet article, nous avons vu que l’hyperplasie bénigne de la prostate constitue une augmentation naturelle du volume de la prostate qui devient de plus en plus sensible à la présence de certaines molécules (facteur de croissance, oestrogène…) . Cette évolution naturelle est souvent sans danger pour la santé, mais provoque de nombreux désagréments pour messieurs (besoin d’uriner fréquemment, douleurs…).

Nous avons vu également qu’un extrait naturel de pollens (hydro- et liposolubles) permet de diminuer tous ces désagréments (diminution de l’inflammation, relâchement des muscles lisses de l’urêtre pour favoriser l’écoulement de l’urine etc.).


Doctor pressing modern medical type of buttonQue nous montrent les études cliniques à propos de ce complément alimentaire nommé Cerniltin® ou PollenH en France et Belgique?

Recherches validées des effets du PollenH

1) Nombreux essais ont été menés pour évaluer l’efficacité du Cernitin®/PollenH. Les conclusions confirment ses effets bénéfiques dans la gestion de l’hyperplasie bénigne de la prostate.3 Dans une étude qui a duré  4 mois, 89 hommes atteints d’hyperplasie bénigne de la prostate ont été traités avec soit du Cernitin®/PollenH, soit du Tadenan® (un médicament européen d’extrait de Pygeum), soit un placebo. Dans le groupe Cernitin®/PollenH

  • 78% des hommes ont rapporté une amélioration des symptômes, en particulier les symptômes obstructifs et irritatifs.
  • Ils ont reporté aussi une amélioration significative du débit urinaire et de la fréquence urinaire.12

2) Une autre étude a révélé qu’une prise du Cernintin®/PollenH s’étalent sur une longue durée permet de diminuer le volume de la prostate.13 Dans cet essai, 79 hommes atteints d’hyperplasie bénigne de la prostate traités avec Cernintin®/PollenH ont eu une diminution du volume de leur prostate après un an de traitement, tandis qu’aucun changement de volume n’est apparu en 3 mois.13 Comme dans l’autre étude, les hommes ont rapporté une amélioration significative des symptômes : une amélioration du taux d’écoulement de l’urine, et une diminution du volume urinaire résiduel mesuré après 3 mois de traitement.

3) Les avantages de Cernitin®/PollenH ont également été démontrés dans une étude en double aveugle contre placebo menée avec 60 hommes présentant une obstruction de l’écoulement urinaire en raison d’une l’hyperplasie bénigne de la prostate.14 Ils ont été traités avec Cernitin®/PollenH (2 gélules, 2x par jour) ou un placebo pendant 6 mois. Le groupe Cernitin®/PollenH a eu une amélioration globale significative des symptômes par rapport au groupe placebo

  • La nycturie (besoin fréquent d’uriner la nuit) a été améliorée ou complètement éliminée chez 60% des patients traités par Cernitin®/PollenH comparativement au 30% des patients traités par placebo.
  • En outre, 57% des patients du groupe Cernitin®/PollenH ont montré une amélioration de la vidange de la vessie, comparativement à seulement 10% dans le groupe placebo.
  • Le volume urinaire résiduel a également diminué de manière significative chez les patients recevant Cernitin®/PollenH par rapport à ceux recevant le placebo.
  • Les patients traités avec Cernitin®/PollenH ont également une diminution significative du volume de la prostate.

Les conclusions des auteurs sont les suivantes : « Une durée de traitement plus longue peut permettre d’obtenir un avantage meilleur de Cernitin®/PollenH. De plus, aucun effet secondaire indésirable n’a été relevé pendant toute la durée du traitement. Cernitin®/PollenH se révèle être un complément alimentaire efficace pour soulager les premiers symptômes en cas d’hyperplasie bénigne de la prostate ».14

Grâce à son procédé de fabrication breveté qui élimine la majorité des composants allergènes, aucune allergie n’a été reportée chez les patients, qui pourtant, sont généralement très allergiques aux pollens des fleurs.

Sachant que la taille de la prostate augmente inévitablement avec l’âge, mais que les premiers symptômes de l’hyperplasie bénigne de la prostate peuvent prendre plusieurs années avant de se déclarer, il semble donc intéressant d’utiliser ce complément alimentaire naturel en prévention.
Nombreuses études ont montré qu’il permettait de réduire la taille de la prostate et de diminuer le risque de développer les symptômes de l’hyperplasie bénigne de la prostate.

4) En outre, d’autres études in vitro (sur des cellules cancéreuses prostatiques humaines) suggèrent que la fraction soluble dans l’eau de Cernitin®/PollenH peut inhiber la croissance des cellules cancéreuses.16

Quels sont les autres avantages?

Une analyse chimique de Cernitin®/PollenH montre qu’il contient un nombre impressionnant de composés Lupe Zahnradbiologiquement actifs. Il s’agit notamment des vitamines (hydrosolubles et liposolubles), des minéraux, des caroténoïdes, des acides aminés, des enzymes, des lipides, des acides gras, des phytostérols, des flavonoïdes et des régulateurs de croissance, entre autres.

Etant donné sa large gamme d’agents biologiques actifs, il n’est pas étonnant que PollenH® puisse être bénéfique dans l’accompagnement de différentes problématiques, en plus de l’hyperplasie bénigne de la prostate. Les études cliniques et animales suggèrent que PollenH® :

  • a une action anti-inflammatoire 4
  • protège contre le rhume, la grippe, et la mononucléose infectieuse 29
  • accélère la récupération pour la grippe, la prostatite, et l’urétrite non spécifique 29
  • accélère la cicatrisation des plaies et la guérison des fractures osseuses dans des situations difficiles à guérir 29
  • diminue les effets secondaires de la radiothérapie chez les patients cancéreux 29
  • soulage la douleur et améliore la mobilité de l’arthrose 29
  • améliore les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde 4
  • soulage les symptômes de la ménopause 29
  • réduit la fatigue chez les enfants et les personnes âgées 29
  • protège contre les maladies cardiovasculaires 4
  • empêche certains types de cancer 4

Par Heather S. Oliff, Ph.D.

Références

photo-pack-livres-8001. Prostate Enlargement: Benign Prostatic Hyperplasia: National Kidney and Urologic Diseases Information Clearinghouse; February 2004. NIH Publication No. 04-3012.

2. Skolarikos A, Thorpe AC, Neal DE. Lower urinary tract symptoms and benign prostatic hyperplasia. Minerva Urol Nefrol. 2004 Jun;56(2):109-22.

3. Wilt TJ, Ishani A, Rutks I, MacDonald R. Phytotherapy for benign prostatic hyperplasia. Public Health Nutr. 2000 Dec;3(4A):459-72.

4. Available at: http://www.pdrhealth.com/drug_info/nmdrugprofiles/nutsupdrugs/flo_0108.shtml. Accessed September 9, 2004.

5. Nakase S, Takenaka K, Hamanaka T, Kimura M. Effects of Cernilton pollen-extract on urethral smooth muscle and diaphragmatic neuromuscular specimen. Folio Pharmacol Jpn. 1988;91:385-92.

6. Ito R, Ishii M, S. Y, et al. Antiprostatic hypertrophic action of Cernilton pollen-extract. Pharmacometrics. 1986;31:1-11.

7. Kimura M, Kimura I, Nakase K, Sonobe T, Mori N. Micturition activity of pollen extract: contractile effects on bladder and inhibitory effects on urethral smooth muscle of mouse and pig. Planta Med. 1986 Apr;(2):148-51.

8. Loschen G, Ebeling L. Inhibition of arachidonic acid cascade by extract of rye pollen. Arzneimittelforschung. 1991 Feb;41(2):162-7.

9. Available at: http://www.graminex.com/clinical_studies/study7.htm. Accessed September 13, 2004.

10. Tunn S, Krieg M. Hormone metabolism in the human prostate. In: Vahlensieck W, Rutishauser G, eds. Benign Prostate Diseases. New York, NY: Thieme Medical Publishers, Inc.; 1992:17-21.

11. Available at: http://www.graminex.com/clinical_studies/study8.htm. Accessed September 13, 2004.

12. Dutkiewicz S. Usefulness of Cernilton in the treatment of benign prostatic hyperplasia. Int Urol Nephrol. 1996;28(1):49-53.

13. Yasumoto R, Kawanishi H, Tsujino T, et al. Clinical evaluation of long-term treatment using cernitin pollen extract in patients with benign prostatic hyperplasia. Clin Ther. 1995 Jan-Feb;17(1):82-7.

14. Buck AC, Cox R, Rees RW, Ebeling L, John A. Treatment of outflow tract obstruction due to benign prostatic hyperplasia with the pollen extract, cernilton. A double-blind, placebo-controlled study. Br J Urol. 1990 Oct;66(4):398-404.

15. Available at: http://www.graminex.com/clinical_studies/study83.php. Accessed September 9, 2004.

16. Habib FK, Ross M, Buck AC, Ebeling L, Lewenstein A. In vitro evaluation of the pollen extract, cernitin T-60, in the regulation of prostate cell growth. Br J Urol. 1990 Oct;66(4):393-7.

17. Blumenthal M, ed. The ABC Clinical Guide to Herbs. Austin, TX: American Botanical Council; 2003.

18. Terry P, Lichtenstein P, Feychting M, Ahlbom A, Wolk A. Fatty fish consumption and risk of prostate cancer. Lancet. 2001 Jun 2;357(9270):1764-66.

19. Aronson WJ, Glaspy JA, Reddy ST, Reese D, Heber D, Bagga D. Modulation of omega-3/omega-6 polyunsaturated ratios with dietary fish oils in men with prostate cancer. Urology. 2001 Aug;58(2):283-8.

20. Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J, eds. Herbal Medicine. Expanded Commission E Monographs. 1st ed. Newton, MA: Integrative Medicine Communications; 2000.

21. Hryb DJ, Khan MS, Romas NA, Rosner W. The effect of extracts of the roots of the stinging nettle (Urtica dioica) on the interaction of SHBG with its receptor on human prostatic membranes. Planta Med. 1995 Feb;61(1):31-2.

22. Ding VD, Moller DE, Feeney WP, et al. Sex hormone-binding globulin mediates prostate androgen receptor action via a novel signaling pathway. Endocrinology. 1998 Jan;139(1):213-8.

23. Wilt TJ, Ishani A, Mac Donald R, Rutks I, Stark G. Pygeum africanum for benign prostatic hyperplasia (Cochrane Review). The Cochrane Library. Vol Issue 3. Chichester, UK: John Wiley & Sons, Ltd.; 2004.

24. Santa Maria Margalef A, Paciucci Barzanti R, Reventos Puigjaner J, Morote Robles J, Thomson Okatsu TM. Antimitogenic effect of Pygeum africanum extracts on human prostatic cancer cell lines and explants from benign prostatic hyperplasia. Arch Esp Urol. 2003 May;56(4):369-78.

25. Singletary K, MacDonald C, Wallig M. Inhibition by rosemary and carnosol of 7,12-dimethylbenz[a]anthracene (DMBA)-induced rat mammary tumorigenesis and in vivo DMBA-DNA adduct formation. Cancer Lett. 1996 Jun 24;104(1):43-8.

26. Minnunni M, Wolleb U, Mueller O, Pfeifer A, Aeschbacher HU. Natural antioxidants as inhibitors of oxygen species induced mutagenicity. Mutat Res. 1992 Oct;269(2):193-200.

27. Gann PH, Ma J, Giovannucci E, et al. Lower prostate cancer risk in men with elevated plasma lycopene levels: results of a prospective analysis. Cancer Res. 1999 Mar 15;59(6):1225-30.

28. Kim HS, Bowen P, Chen L, et al. Effects of tomato sauce consumption on apoptotic cell death in prostate benign hyperplasia and carcinoma. Nutr Cancer. 2003;47(1):40-7.

29. Available at: http://www.graminex.com/clinical_studies/study22.php. Accessed September 15, 2004.

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)