[TWEET GM #15] Sommeil léger/profond pour affiner le traitement thyroïdien

41
Médecine Fonctionnelle - Dr Georges MOUTON MD

Actualité brûlante du docteur Georges Mouton, médecine fonctionnelle.

SOMMEIL LÉGER/PROFOND POUR AFFINER LE TRAITEMENT THYROIDIEN 

Il y a 5 mois, j’ai posté un « tweet » vous recommandant de surveiller le sommeil profond par rapport au sommeil léger.

Grâce aux retours de nombreux patients qui ont été encouragés à surveiller la durée de leur sommeil profond, je peux maintenant interpréter ces résultats extrêmement utiles concernant la gestion de la fonction thyroïdienne.

Ceci ne concerne que les patients hypothyroïdiens traités avec des prescriptions hormonales ou avec des extraits glandulaires variés.

À partir de ces comptes rendus fournis au cours des derniers mois, il apparaît clairement que la durée du sommeil profond devient maximale lorsque l’état thyroïdien est optimisé.

J’entends par là que même de légères tendances à sous-traiter (correction thyroïdienne légèrement insuffisante) ou à sur-traiter (correction légèrement excessive) auront un impact délétère sur la durée du sommeil profond.

C’est absolument fascinant : nous sommes ici confrontés à une courbe en U typique, où de faibles écarts par rapport à l’optimum (partie la plus basse de la courbe en U) exercent un effet négatif sur la fonction.

Il est effectivement bien connu que l’hypothyroïdie autant que l’hyperthyroïdie affectent gravement la qualité du sommeil.  Il semble maintenant que même de légers déséquilibres dans chacune de ces directions ont un impact très marqué sur la durée du sommeil profond.

Je vous rappelle mes conclusions exprimées dans le « tweet » #11 : seul le sommeil profond compte, alors qu’une quantité accrue de sommeil léger ne joue quasiment aucun rôle !

Je recommande fortement à tous les patients atteints d’une insuffisance thyroïdienne, quel que soit le type de traitement (hormones avec ordonnance ou extraits glandulaires), de surveiller le sommeil profond avec un système efficace.  Je pense toujours que WITHINGS ° est le meilleur… et je ne touche pas de commission !  En accord avec leur médecin qui prescrit le traitement, ils pourraient envisager d’apporter de petits changements à leur posologie afin d’en évaluer l’impact sur la durée du sommeil profond.

Je peux vous prédire des améliorations (parfois spectaculaires) qui, espérons-le, feront de cette méthodologie innovante une stratégie performante pour optimiser les traitements thyroïdiens qui ont la réputation méritée d’être difficiles à ajuster.

» Retrouvez tous les tweets du docteur G. Mouton sur son site internet.


DEEP VERSUS LIGHT SLEEP HELPS TO FINE-TUNE THYROID!

I have posted a “tweet” recommending you to monitor deep sleep versus light sleep (five months ago). Thanks to the feed-back from a number of patients who have been encouraged to monitor the amount of deep sleep, I can now share critically useful findings regarding management of thyroid.

This only concerns thyroid sufferers who support the thyroid function with either prescriptive hormones or non-prescriptive glandulars of all sorts.

From these experiences reported during the last few months, it clearly appears that the duration of deep sleep becomes maximal when thyroid status is optimized. I mean that even slight trends to under-treat (under- correct with glandulars) or to over-treat (over-correct with glandulars) an initially low thyroid function will show a detrimental impact on deep sleep!

That is precisely what fascinates me: we face a typical U-curve where any departure from the optimum (U-curve’s nadir) exerts a negative effect on the function. We knew that hypothyroidism as much as hyperthyroidism badly affect sleep quality. It now appears that even slight imbalances do have an impressive impact on deep sleep duration, and I remind you my findings expressed in “tweet #11”, i.e. only deep sleep matters, whereas any amount of light sleep or even total sleep do not provide full recovery.

I strongly recommend to all thyroid patients on any form of treatment, would it be prescriptive or not, to monitor deep sleep with an effective device (still thinking WITHINGS° is the best – no royalties for me!). In agreement with their doctor who prescribes the treatment and only in that case, they should consider slightly tweaking their dosage(s) in order to evaluate the impact on their deep sleep. I can already forecast some dramatic improvements, which will hopefully make this innovative and cutting-edge methodology a breakthrough to further adjust frequently challenging and deceiving thyroid treatments. I wish you to feel better!

» Find all the tweets of doctor G. Mouton on his website.


In this revealing, and sometimes polemic, collection of articles, world renowned Functional Medicine expert Dr Georges Mouton MD, in collaboration with Nutritional Medicine expert Glen Matten, expose the myths, mistaken beliefs and preconceived ideas that exist in healthcare today. Embracing an evidence-based approach, combined with decades of clinical experience, they share an unrivalled commitment to the pursuit of optimum health status. The content of this explosive cocktail of articles will shock, inspire, and enlighten in equal measures, ultimately paving the way to a new powerful, preventive approach to health and the ongoing battle against chronic disease.

» Shop