Conséquences du dysfonctionnement endothélial (partie 4). Bienfaits de la tomate et du raisin

Conséquences du dysfonctionnement endothélial (partie 4/4). Bienfaits de la tomate et du raisin

Les polyphénols de grenade protègent les vaisseaux et le cœur… Qu’en est-il de la tomate et des raisins ?

Des substances actives de la tomate stimulent l’irrigation par inhibition de l’agrégation des thrombocytes

L’agrégation des thrombocytes a une influence importante sur l’irrigation. Car les thrombocytes sont non seulement importants pour la coagulation sanguine physiologique, mais sont aussi impliqués dans la formation de thromboses artérielles pathogènes au stade précoce des modifications artérioscléreuses des parois vasculaires (hypothèse response to injury). L’activation de l’agrégation des thrombocytes est déclenchée par des blessures ou des plaques de collagène aux parois des vaisseaux. Il se forme alors dans les thrombocytes de l’ADP et des thromboxanes, ce qui fait que les thrombocytes développent des pseudopodes qui fissurent et agrandissent la surface des cellules. En outre, l’activité des récepteurs fibrinogènes augmente et le thrombocyte lie plus de fibrinogène. Ainsi se forme un réseau transversal avec d’autres thrombocytes. La production d’ADP et de thromboxanes continue à augmenter dans une rétro-réaction positive.

Les substances actives d’un extrait de tomates inhibent, de manière irréversible et via de nombreuses voies, l’activation du récepteur de fibrinogène et donc le réseau transversal des thrombocytes. Elles inhibent aussi la formation d’épines (pseudopodes) à la surface des thrombocytes, si bien que celle-ci reste lisse et souple. Quatre études cliniques en double aveugle, randomisées et contrôlées placebo prouvent l’efficacité de l’extrait de tomates : une réduction nette de l’agrégation des thrombocytes a commencé chez 97% des patients en l’espace de 90 minutes. Dans une étude en double aveugle, aléatoire, contrôlée placebo de O’Kennedy et collaborateurs, non encore publiée, une dose unique de 3 g d’extrait de tomates a montré un effet semblable, en ce qui concerne la fonction des thrombocytes, à celui de 75 mg d’acide acétylsalicylique et obtenu 1/3 de l’effet de l’acétylsalicylique en cas de prise à long terme. L’effet dure jusqu’à 18 heures en cas de prise unique et un jour entier en cas d’utilisation à long terme. On n’a pas observé d’effets secondaires, de réactions allergiques ou d’incompatibilité avec d’autres médicaments. L’extrait de tomates représente donc un traitement  alternatif végétal pour les patients qui ne supportent pas l’acide acétylsalicylique. Les plus de 30 substances actives de l’extrait de tomate sont composées entre autres de polyphénols (flavonoïdes comme la rutine et la quercitine, l’acide chlorogénique) et de nucléotides.

Cet extrait de tomates riche en polyphénols est contenu par exemple dans l’Elixir Méditerranéen de docteur Jacob’s® avec des polyphénols de grenade fermentés et de l’extrait de raisin rouge.

Raisins rouges

Les polyphénols des raisins rouges contribuent de multiples façons à la santé vasculaire ; on les rend notamment responsables du paradoxe français : le fait que les français, malgré leur mode de vie et d’alimentation malsains (tabagisme, alimentation riche en graisse, alcool), ont relativement peu de maladies cardiovasculaires, si on les compare à d’autres pays industrialisés. Les phénols aussi contribuent de multiples façons à la santé vasculaire. Il est intéressant de noter, car c’est peu connu, qu’ils aident à normaliser l’activité perturbée de la pompe sodium-potassium (38,39). Le dysfonctionnement de la pompe sodium-potassium repose surtout sur un manque de NO et est supprimé par une normalisation de la NO-synthase. Ici aussi la normalisation de la NO-synthase dans l’endothélium semble jouer un rôle central. Il faut déconseiller les boosters de NO, car ils peuvent provoquer du stress nitrosatif. L’équilibre est le secret d’un système cardiovasculaire sain.

Grenade, tomate et raisin pour votre cœur

Les polyphénols de grenade, tomate et raisin sont une possibilité scientifiquement démontrée, peu coûteuse de thérapie alimentaire adjuvante de l’artériosclérose et des maladies cardiovasculaires. Ils peuvent prévenir et combattre les dégâts oxydants dus à l’inflammation, par exemple un dysfonctionnement érectile.

Voir les articles précédents :

  1. Du dysfonctionnement érectile… à l’infarctus du myocarde ! (partie 1)
  2. Conséquences du dysfonctionnement endothélial (partie 2)
  3. Conséquences du dysfonctionnement endothélial (partie 3)

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)