Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli - Medicatrix

Régulateurs cellulaires efficaces contre le cancer : grenade, curcuma, brocoli

Une récente étude clinique prouvant l’efficacité des substances végétales contre le cancer de la prostate

Une étude significative sur les effets combinés de la grenade, de la curcumine, du brocoli et du thé vert sur les hommes souffrant d’un cancer de la prostate a été présentée en 2013 lors du congrès sur le cancer de l’American Society for Clinical Oncology (ASCO) (Thomas et al., 2013).

203 patients atteints d’un cancer de la prostate ont participé à cette étude en double aveugle : ceux-ci étaient soumis à une « surveillance active » (active surveillance) ou présentaient des valeurs de PSA en hausse après l’échec d’une thérapie primaire. Un placebo ou un extrait de grenade, thé vert, brocoli et curcuma riche en polyphénols leur a été administré pendant six mois.

Alors que la valeur de PSA moyenne dans le groupe prenant les polyphénols n’a augmenté que de 14,7 % en moyenne après ces six mois, cette augmentation est portée à 78,5 % chez le groupe prenant le placebo.

Rappelons que dans le cadre du cancer de la prostate, les médecins et oncologues demandent à leurs patients de suivre l’évolution du PSA. Celui-ci est un marqueur de l’évolution du cancer. Son augmentation est synonyme d’une évolution du cancer. Ces médecins et patients sont donc heureux lorsque le PSA est stabilité, voire même quand il diminue, ce qui témoigne de la stabilisation voire diminution de la maladie.

À la fin de cette étude, 61 participants (46 %) du groupe «polyphénols » présentaient une valeur de PSA stable ou même inférieure alors que, dans le groupe « placebo », c’était le cas pour seulement 9 personnes (14 %). Dans le groupe consommant des aliments riches en polyphénols, 114 participants à l’étude (92,6 %) ont pu poursuivre le traitement actuel sans effet secondaire pour seulement 38 participants (74 %) du groupe « placebo ». Aucun effet secondaire n’a ici été constaté.

Une alimentation végétale faible en graisses, une activité régulière et de la détente ont également un effet synergique intéressant, comme le montrent de nombreuses études d’intervention récentes sur le style de vie (Frattaroli et al., 2008 ; Hébert et al., 2012 ; Ornish et al., 2008a, 2008b, 2013 ; Saxe et al., 2001, 2006).

Régulateurs cellulaires – Le système de feux de signalisation naturel

Différentes substances produites par notre organisme, mais aussi les substances végétales secondaires contenues dans notre alimentation exercent des fonctions régulatrices sur nos cellules et leur métabolisme. Ces dernières substances sont produites par les plantes, d’une part, pour leur offrir une protection antioxydante et les défendre contre leurs ennemis et agents pathogènes, mais aussi, d’autre part, pour les colorer et attirer les insectes pollinisateurs et animaux granivores. En raison de l’utilisation étendue de produits phytosanitaires, la teneur en substances végétales secondaires n’est pas une préoccupation centrale pour la culture. La fertilisation des légumes au moyen d’azote minéral en vue d’augmenter les rendements contribue également au stockage d’eau dans les tissus végétaux, réduisant leur teneur en substances végétales secondaires.

Dans un même temps, la consommation de fruits et légumes n’est pas suffisante chez de nombreuses personnes. L’être humain a été biologiquement programmé pour consommer de grandes quantités de végétaux, essentiellement des fruits et légumes. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS, 2003) recommande de consommer au moins cinq portions de fruits et légumes par jour, ce qui correspond à environ 400 grammes de légumes et 250 grammes de fruits. Cependant, la consommation de fruits et légumes de la population française ou allemande est bien en dessous de ces recommandations : selon un rapport de l’Institut Robert-Koch (Rabenberg und Mensink, 2011), moins de 10 % des adultes consomment cinq portions de fruits et légumes par jour, fréquemment sous la forme de jus de fruits.

Tous ces facteurs font que le potentiel bénéfique des substances végétales secondaires n’est pas aussi bien mis à profit qu’il pourrait l’être. Leurs effets pourraient cependant être spectaculaires : des recherches réalisées récemment sur de nombreuses substances végétales secondaires montrent comment celles-ci peuvent empêcher ou freiner l’apparition et la progression des cancers en influençant les voies de signalisation cellulaire.

Les aliments végétaux les plus étudiés pour leurs régulateurs cellulaires sont la grenade, le curcuma et le brocoli…

Les bienfaits du Curcuma

Les composants les plus importants de ces trois aliments sont les polyphénols particuliers de la grenade (tanins ellagiques, flavonoïdes) et de la racine de curcuma (curcuminoïdes), ainsi que le sulforaphane et d’autres glycosides d’huile de moutarde du brocoli et – dans de plus fortes concentrations encore – des graines de brocoli. Les recherches ont permis de constater les effets notables de ces trois groupes de principes actifs sur les inflammations et le stress oxydant – deux facteurs importants favorisant le cancer.

Nous comprenons donc aisément les résultats positifs obtenus par la consommation de ces 3 « super-fruits » dans le cadre du cancer de la prostate, comme expliqué dans l’étude mentionnée ci-dessus.

Nous verrons dans les articles suivants que ces fruits sont tout à fait bénéfiques, aussi bien contre les cancers, en protection cardiovasculaire… Mais ces effets bénéfiques sont multipliés lorsque la biodisponibilité des composants est améliorée.

Nous verrons que pour cela, il ne faut surtout pas cuire vos brocolis, ni les congeler ! Vos grenades devraient être consommées fermentées et la curcumine ne devraient pas être associée à de la pipérine du poivre, mais plutôt à un corps gras…

Plus d’explications dans notre prochain article…

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)