AccueilVitamineCOVID-19 en tant que maladie systémique - un cercle vicieux mortel ?

COVID-19 en tant que maladie systémique – un cercle vicieux mortel ?

Comment l’inflammation, le manque d’oxygène, les troubles de l’équilibre acido-basique et minéral ainsi que les carences en vitamines D et K provoquent-ils des maladies graves ?

Le COVID-19 est une maladie multi-organes. Cela signifie que presque tous les organes peuvent être touchés. Les autopsies de personnes décédées du COVID-19 fournissent des informations importantes à ce sujet. En plus des poumons, les virus se trouvent souvent dans les reins, le cerveau, le foie, le cœur et la gorge.[1]

Le système cardiovasculaire semble être particulièrement touché par le COVID-19. D’une part, les antécédents de maladies cardiovasculaires sont associés à un risque accru de décès par COVID-19. D’autre part, le COVID-19 semble favoriser le développement de troubles cardiovasculaires, par exemple les maladies cardiaques, les maladies veineuses thromboemboliques ou la myocardite.

Le virus provoque une endothélite systémique – une inflammation des cellules endothéliales qui tapissent tous les vaisseaux sanguins. Cela provoque de graves troubles circulatoires dans le cœur, le cerveau, les poumons, les reins et les intestins, pouvant entraîner des lésions cardiaques, des embolies pulmonaires, des occlusions vasculaires dans le cerveau et les intestins, une défaillance de plusieurs organes et même la mort. [2] Les dommages les plus importants sont causés par la réaction inappropriée du système immunitaire.

Tempête de cytokines et caillots sanguins dans COVID-19

Les patients atteints de COVID-19 sévère présentent une réaction incorrecte et excessive du système immunitaire, une  « tempête de cytokines ». Les cytokines sont des messagers inflammatoires. Des concentrations très élevées du récepteur de l’interleukine-2 (IL-2R) et de l’interleukine-6 ​​(IL-6) ont été mesurées dans le sérum des personnes gravement malades, contrairement à celles des personnes légèrement malades. Les deux cytokines sériques sont donc des marqueurs importants de la sévérité du processus pathologique [3].

Une tempête de cytokines est une réaction excessive et dangereuse du système immunitaire qui peut être grave, voire mortelle. Des concentrations élevées de cytokines pertinentes pour l’inflammation sont formées, qui à leur tour stimulent les cellules immunitaires pour produire d’autres cytokines. La réaction immunitaire qui en résulte ne se calme pas automatiquement, mais va au-delà de ce qui est nécessaire.

En clinique, la cortisone sous forme de dexaméthasone est utilisée pour traiter la tempête de cytokines. Cet immunosuppresseur très puissant a sauvé la plupart des vies de patients ventilés atteints de COVID-19, selon une étude d’Oxford.[4] Cela montre que les gens ne meurent pas du virus, mais de la réaction excessive de leur propre système immunitaire. La survie peut être assurée en bloquant son propre système immunitaire. La cortisone, qui inhibe la tempête de cytokines et de bradykinine, mais aussi le système immunitaire dans son ensemble, ne doit être administrée que dans les derniers stades de la maladie, lorsque le système immunitaire a déjà réagi de manière excessive.

Les infections virales sont souvent associées à la formation de thrombus (caillots), mais cet effet semble être particulièrement fort dans le cas du coronavirus. Les cytokines activent la coagulation sanguine, c’est pourquoi les cas graves de COVID-19 résultant de la tempête de cytokines souffrent souvent de troubles de la coagulation sanguine avec formation de caillots sanguins (formation de thrombus). Alors qu’une moyenne de 1,3% des patients gravement malades sans COVID-19 souffrent d’une embolie pulmonaire, cela concerne 30% des patients COVID-19 gravement malades. En plus de la pneumonie, les caillots sont une des principales causes de lésions pulmonaires et de défaillance mortelle de plusieurs organes.Le rôle crucial de la vitamine D dans l’optimisation du système immunitaire et dans l’atténuation de la tempête de cytokines a entre-temps été très bien documenté et a été discuté en détail dans de précédents communiqués de presse [5]. De nouvelles études montrent que la vitamine K joue également un rôle important et, en particulier dans les cas graves, il existe une carence prononcée qui perturbe le métabolisme du calcium et favorise la coagulation du sang.

Docteur Ludwig Jacobhttps://drjacobs-shop.de/
Le docteur en médecine Ludwig Manfred Jacob (1971) a participé à la création du Dr. Jacobs Institut et est l’auteur de nombreux articles scientifiques au sujet de la santé comme de la 2e édition du livre allemand « Der Jacob’s Weg » paru en français sous le titre « La Nutrition Raisonnée selon le Dr Ludwig Jacob », formidable référence en nutrition, étayée par près de 1400 études scientifiques.

NATURAMedicatrix

Restez connecté

53,654FansLike
42,789SubscribersSubscribe

Articles populaires

Votre livre "Programme Nutritionnel" de docteur Jacob GRATUIT :)

Nouvelle approche nutritionnelle selon le docteur JACOB, télécharger-le en version numérique gratuitement, sur votre boîte email.

Vous venez de recevoir une confirmation par email. Vérifiez que vous l'avez bien reçue :) Vérifiez bien votre dossier "spam" avant de nous contacter... les filtres anti-spams sont parfois un peu trop sensibles ! ;)