L’huile de lin, les conseils de Fabien Piasco

31
L'huile de lin

Choix du conditionnement

En France la législation impose certaines règles quant au conditionnement de l’huile de lin alimentaire (vierge première pression à froid) : flacon de 250ml maximum, inertage à l’azote (donc pas d’oxygène), conditionnement opaque et DLUO (date limite d’utilisation optimale) inférieure à 9 mois.

Voici mes recommandations personnelles :

  • Choisir un flacon de verre noir opaque (exemple marque Emile Noël) en non pas un simple flacon teinté.
  • Des bidons métalliques de 250ml existent mais il risque très certainement d’y avoir du bisphénol dans le revêtement intérieur. A l’instar des cannettes, ces bidons sont à éviter (exposition à des perturbateurs endocriniens).

Vitamine E

L’huile de lin n’est pas enrichie en vitamine E ; je pense que c’est une erreur.

Voici donc ce que je conseille fréquemment :

  • Tout de suite après la première ouverture, enrichir l’huile avec de la vitamine E : acheter en pharmacie le produit Dermorelle®, qui contient 200mg de vitamine E par capsule.
  • Percer le haut de 2 capsules à l’aide de la pointe d’un couteau et mettre le contenu, en pressant, dans la bouteille d’huile de lin.
  • Cet enrichissement permet une concentration de 400mg de tocophérol pour 250ml ou 160mg/100ml, soit 8mg pour une cuillère à café. Cela constitue une dose nutritionnelle tout à fait sûre.
  • Par contre n’avalez pas ces capsules car elles sont trop dosées pour constituer une supplémentation.
  • Si vous avez les moyens remplacez ce produit par GAMMA E + TOCOTRIENOLS de Supersmart, pour avoir toutes formes de vitamine E (les 4 tocophérols et les 4 tocotriénols).

Conservation

  • Mettre de suite la bouteille au réfrigérateur après votre achat. Ce n’est pas le cas dans le magasin, mais faites-le, même si vous n’ouvrez pas le flacon.
  • Le jour de l’ouverture, après avoir ajouté la vitamine E, apposer une étiquette avec la date d’ouverture. Ne dépasser pas 3 mois à partir de cette date, sinon jeter l’huile.

Utilisation

  • Ne jamais cuire.
  • Seulement pour les assaisonnements.
  • Pour les vinaigrettes elle doit être coupée avec une autre huile car contient trop d’oméga-3 pour être utilisée pure.
  • On peut cependant en prendre ½ cuillère à café directement mise en bouche pour compléter un repas.
Article précédentLe chanvre ce n’est pas que pour fumer !
Article suivantDans la noix de coco tout est bon ! (partie 1/2)
Avatar
Fabien Piasco est nutritionniste, diplômé d’Etat en diététique, titulaire d’un D.E.S.S. en nutrition Alimentation fonctionnelle et santé (Université Laval, Québec), d’un D.U. Nutrition et maladies métaboliques (Université de Rennes) et d’un diplôme en neuro-nutrition (SiiN). Formé à la micronutrition et à la phytothérapie, spécialiste des nutraceutiques, il a aussi travaillé en pharmacie pendant près de 19 ans. Il intervient actuellement dans un établissement thermal où il dispense ateliers et consultations spécifiques en utilisant le large spectre de la nutrithérapie.

Laisser un commentaire